Suivez-nous sur Facebook
Publications et événements
Numéro 17, Hiver 2017
Présentation du dossier thématique

Présentation du dossier

Démocratie : demos et kratos

La démocratie est une vieille idée qui s’est développée à travers les luttes et les résistances des peuples. L’étymologie du mot (demos : peuple et kratos : pouvoir) réfère à la cité grecque, à l’agora des citoyens (sans les femmes et sans les esclaves, qui sont la majorité des habitants), où les décisions sont prises sur les priorités et l’allocation des rôles et des responsabilités par tout un chacun. Mais l’expérience démocratique dépasse de loin le périmètre athénien. Elle découle également de peuples et de communautés qui s’inventent des processus et des structures participatives, parfois même sans État ni structure imposée sur et au-dessus de la société[1].

Suite...
 

Articles récents

Article 17
Lénine et l’économie marxiste
Centième anniversaire de la révolution soviétique en Russie

Toutes les contri­bu­tions théo­ri­ques de Lénine à l’économie mar­xiste étaient conçues comme des inter­ven­tions dans la lutte pour une pra­ti­que révo­lu­tion­naire cor­recte ; ce n’étaient pas des trai­tés d’économie mar­xiste. Ses contri­bu­tions cou­vrent de nom­breux domai­nes d’analyse, mais sont toutes com­pri­ses dans une même pers­pec­tive qui était celle de Lénine, pré­ci­sé­ment sa vision de la révo­lu­tion comme un projet concret.

Cela néces­si­tait de des­si­ner une feuille de route entre « le ici et main­te­nant » et la révo­lu­tion ; une ana­lyse des rap­ports sociaux entre le pro­lé­ta­riat et les autres clas­ses ; et aussi la per­cep­tion de la révo­lu­tion comme un pro­ces­sus qui se déroule en plu­sieurs étapes. La vision de la révo­lu­tion comme un projet concret est à la base de la théo­ri­sa­tion par Lénine de la révo­lu­tion dans une société « arrié­rée » comme la Russie. Plus tard, cela lui a aussi permis, sur la base de son ana­lyse de l’impérialisme, de théo­ri­ser un pro­ces­sus révo­lu­tion­naire mon­dial (qui disait-il, pen­dant la Première Guerre mon­diale, est désor­mais à l’ordre du jour de l’histoire), en uni­fiant les deux grands cou­rants révo­lu­tion­nai­res du XXe siècle : le cou­rant de la révo­lu­tion pro­lé­ta­rienne dans les pays avan­cés, et le cou­rant de la libé­ra­tion natio­nale (ou de la révo­lu­tion démo­cra­ti­que) dans les pays oppri­més et « arrié­rés ».

Suite...
Nouvelles des NCS
Une crise systémique qui plonge ses racines dans les rapports de production capitalistes
Haïti :
Quand justice sera-t-elle rendue aux victimes de la Minustah ?

N’est-il pas sur­pre­nant et iro­ni­que que l’ONU qui pré­tend main­te­nant conso­li­der la jus­tice dans notre pays par la Minujusth (Mission des Nations unies pour l’appui à la jus­tice en Haïti) refuse même de consi­dé­rer les sévi­ces infli­gés à la popu­la­tion par son autre orga­nisme, la Minustah (Mission des Nations unies pour la sta­bi­li­sa­tion en Haïti), comme un pro­blème qui relève du droit inter­na­tio­nal et de la jus­tice ?

Que faut-il atten­dre d’une telle orga­ni­sa­tion en termes de jus­tice quand, par sa faute, des mil­liers d’enfants deve­nus orphe­lins, des famil­les entiè­res déci­mées par le cho­léra, des femmes et d’enfants vic­ti­mes de viols, de bru­ta­lité par des sol­dats sous sa propre juri­dic­tion, n’ont jusqu’à aujourd’hui obtenu aucune jus­tice, aucun dédom­ma­ge­ment ?

Par
Suite...
Article 16
Bilan de la révolution
Centième anniversaire de la révolution soviétique en Russie

Rapport pré­senté au cin­quième congrès de l’Internationale Communiste

V.I. Lénine, 5 novem­bre 1922

(Extraits)

Au début de 1918, dans une courte polé­mi­que, j’ai touché la ques­tion de l’attitude que nous devions adop­ter à l’égard du capi­ta­lisme d’État. J’écrivais à cette date :

Le capi­ta­lisme d’État serait un pas en avant par rap­port à la situa­tion actuelle (c’est-à-dire de cette époque) de notre République des Soviets. Si, par exem­ple, d’ici six mois, le capi­ta­lisme d’État était ins­tauré chez nous, ce serait un immense succès et le plus sûr garant que, dans un an, le socia­lisme serait défi­ni­ti­ve­ment conso­lidé chez nous et qu’il serait invin­ci­ble. 

Certes, cela était dit à une époque où nous étions moins intel­li­gents qu’aujourd’hui, mais non pas sots au point de ne pas savoir exa­mi­ner de pareilles ques­tions.

Par
Suite...
Article 15
Guerre et révolution : Lénine en 1914
Centième anniversaire de la révolution soviétique en Russie

En octo­bre 1914, peu de temps après l’éclatement de la Première Guerre mon­diale, Lénine écrit à son com­pa­gnon Alexandre Chliapnikov (1885-1937): « Désormais, je hais et méprise Kautsky plus que per­sonne, avec son hypo­cri­sie vile, sale, et satis­faite d’elle-même.» Ce résumé mor­dant de l’attitude de Lénine à l’égard de Kautsky, qui allait rester inchan­gée pour le reste de sa vie, est sou­vent cité. Mais pour com­pren­dre la vision des choses de Lénine, c’est un autre com­men­taire qui est en fin de compte plus utile. Quatre jours plus tard, Lénine écri­vait au même Chliapnikov : «Procure-toi sans faute et relis (ou fais-toi tra­duire) Le chemin du pou­voir de Kautsky (et vois) ce qu’il y écrit à propos de la révo­lu­tion à notre époque ! Et aujourd’hui com­ment il joue au confor­miste et désa­voue tout cela !».

Lénine suivit son propre conseil. En décem­bre 14, il s’est pris le temps de par­cou­rir le livre et il a réuni une page et demie de cita­tions qu’il a insé­rées dans un arti­cle inti­tulé « Chauvinisme mort et socia­lisme vivant ». Il y écri­vit : «Voilà ce que Kautsky écri­vait dans un passé très très ancien – c’était il y a cinq ans. Voilà ce qu’était la social-démo­cra­tie alle­mande ou, plus exac­te­ment, ce qu’elle pré­ten­dait être. C’était la sorte de social-démo­cra­tie qu’on pou­vait et devait res­pec­ter.»

Suite...
Des élections présidentielles en France
Quelques réflexions à propos d’un premier tour
Des perspectives pour la gauche radicale

Les résul­tats du pre­mier tour achè­vent pro­vi­soi­re­ment une cam­pa­gne élec­to­rale éton­nante mar­quée par des rebon­dis­se­ments inat­ten­dus. Il n’est pas inin­té­res­sant d’en tirer quel­ques leçons. En tenant compte du contexte sur la situa­tion poli­ti­que en France, la crise euro­péenne accen­tuée par le Brexit, la situa­tion inter­na­tio­nale mar­quée par l’élection de Trump.

La colère et le « ras-le-bol » tra­dui­sent en fait un pro­fond désir de renou­vel­le­ment. Le rejet des partis de gou­ver­ne­ment, par­ti­cu­liè­re­ment le PS et les Républicains, s’est tra­duit par un véri­ta­ble jeu de quilles qui a fait tomber suc­ces­si­ve­ment : Hollande, Sarkozy, Juppé, Valls, Fillon.

Pour beau­coup, il s’agissait avec un bul­le­tin de vote, abs­ten­tion com­prise, de répon­dre à trois ques­tions : quel serait le moins mau­vais pré­si­dent ou le moins mau­vais pro­gramme ? com­ment faire bar­rage au Front natio­nal ? com­ment le mieux pré­pa­rer la suite pour une recom­po­si­tion de la gauche ? Les voix de gauche se sont répar­ties en fonc­tion de la prio­rité donnée à une des ques­tions. Aucune de ces ques­tions n’est hors de propos.

Suite...
Article 14
Guerre et révolution chez Lénine
Centième anniversaire de la révolution soviétique en Russie

Publié par A l’encontre le 15 novem­bre 2012

Nous publions ci-des­sous la suite logi­que et chro­no­lo­gi­que de l’article de Georges Haupt (voir indi­ca­tions bio­gra­phi­ques à la fin du texte) inti­tulé « Guerre ou révo­lu­tion ? l’Internationale et l’Union sacrée ». Ces deux arti­cles pren­nent toute leur place et leur valeur dans le cadre des ini­tia­ti­ves de « com­mé­mo­ra­tion » du Congrès de Bâle de la IIe Internationale qui s’est tenu à Bâle en novem­bre 1912. (Rédaction A l’Encontre)

Suite...
Nouveaux Cahiers du socialisme - No. 8 - Automne 2012
Les menaces sur l’enseignement collégial
À l'occasion du 50e anniversaire des cégeps
13 avril 2017
Numéros des NCS

À l’occasion du 50e anni­ver­saire des cégeps, bien que cet arti­cle soit paru à l’automne 2012 dans le numéro 8 de la revue des Nouveaux Cahiers du socia­lisme, il nous est apparu qu’il demeu­rait plus que jamais per­ti­nent. Une ver­sion PDF est éga­le­ment dis­po­ni­ble au bas de la pré­sente page. [NCS]


Les col­lè­ges d’enseignement géné­ral et pro­fes­sion­nel ou cégeps ont 45 ans. C’est bien jeune pour une ins­ti­tu­tion d’enseignement, en par­ti­cu­lier si on les com­pare aux uni­ver­si­tés dont les ori­gi­nes qué­bé­coi­ses remon­tent à 1663, date de la fon­da­tion de l’ancêtre de l’Université Laval. Pourtant, si les cégeps exis­tent encore aujourd’hui, c’est envers et contre toute une série d’attaques concer­nant leur per­ti­nence et leurs carac­té­ris­ti­ques, et ce, dès leur créa­tion jusqu’à nos jours.

Suite...
Article 13
La théorie du parti de Lénine
Centième anniversaire de la révolution soviétique en Russie

Les écrits de Lénine sur les pro­blè­mes d’organisation du Parti social-démo­crate russe dans la période 1900-1904 – en par­ti­cu­lier Que faire ? (1902) et Un pas en avant, deux pas en arrière (1904) – consti­tuent un ensem­ble cohé­rent, expri­mant une concep­tion typi­que­ment « cen­tra­liste » du mou­ve­ment socia­liste.

On expli­que habi­tuel­le­ment cette ten­dance par les « sour­ces russes du bol­ché­visme » : le machia­vé­lisme et l’omniscience des chefs dans Netchaïev, le « sub­jec­ti­visme » de Lavrov et Mikhailovsky, le jaco­bino-blan­quisme de Tkatchev, etc [1]. En effet, il est indis­cu­ta­ble que les tra­di­tions du XIXe siècle russe – sur­tout la struc­ture conspi­ra­tive du groupe ter­ro­riste Narodnaïa Volia ( « La volonté du peuple ») – sont un des cadres socio­cul­tu­rels des théo­ries déve­lop­pées dans Que faire ? Lénine lui-même le recon­naît, dans la mesure où il ne cache pas son admi­ra­tion pour le groupe Terre et Liberté (pré­cur­seur de la Narodnaïa Volia formé en 1876 par les popu­lis­tes et Plekhanov), qu’il consi­dère comme une « excel­lente orga­ni­sa­tion », « qui devrait nous servir de modèle à tous » [2]. Enfin, les héri­tiers directs des « narod­niki », les social-révo­lu­tion­nai­res, futurs enne­mis mor­tels du bol­ché­visme, approu­vaient cha­leu­reu­se­ment le cen­tra­lisme de Lénine avant 1905 [3].

Suite...