Suivez-nous sur Facebook
Publications et événements
La question nationale revisitée
Numéro 24 - Automne 2020

La pré­pa­ra­tion de ce dos­sier des NCS a pris une tour­nure tota­le­ment inat­ten­due avec l’éclatement de la pan­dé­mie de la COVID-19 en mars der­nier. Cela fai­sait plu­sieurs mois que nous avions com­mencé à défi­nir les contours de la ques­tion natio­nale en tenant compte des évé­ne­ments contem­po­rains, notam­ment de la vic­toire élec­to­rale du natio­na­lisme conser­va­teur et iden­ti­ta­riste de la Coalition Avenir Québec (CAQ), de l’imminente réces­sion éco­no­mique et de la recon­fi­gu­ra­tion de la ques­tion natio­nale au sein de l’univers néo­li­bé­ral contem­po­rain.

Et puis un jour, le ciel nous est tombé sur la tête.

Suite...
 

Articles récents

Numéro 23, Hiver 2020
La droite, quelles droites ?
NCS-23 - Couverture et extrait

Feuilleter

Le numéro hiver­nal des Nouveaux Cahiers du socia­lisme s’intéresse aux droites poli­tiques. « Nous entrons à nou­veau dans un cycle marqué par le retour de la droite au pou­voir alors que des dis­cours plus radi­caux enva­hissent l’espace public. La décen­nie 2010 a débuté avec un impor­tant cycle de contes­ta­tion mené par la gauche […]. Nous pou­vons affir­mer que la décen­nie 2020 s’ouvre plutôt sur une divi­sion du monde entre dif­fé­rents blocs réac­tion­naires […]. » Ce retour à la droite invite à déve­lop­per une com­pré­hen­sion plus fine de l’identité des droites — au plu­riel — et des liens qui les opposent ou les unissent au sein d’un espace idéo­lo­gique tissé de conti­nui­tés his­to­riques comme de rup­tures. Aussi au som­maire, une entre­vue avec Alain Philoctète, mili­tant haï­tien et dans la rubrique Bilan des luttes : le conflit de tra­vail des tuteurs et tutrices de la TÉLUQ et les 18 mois de lockout chez ABI à Bécancour.

Par
Suite...
LA DROITE : QUELLES DROITES ?
Finesse d’esprit pour contrer l’enflure verbale
PERSPECTIVES
27 septembre 2020
No. 23 - Hiver 2020

Depuis quelque 15 ans, Olivier Niquet écoute, recense et nous fait décou­vrir des perles des ani­ma­teurs et ani­ma­trices de radios popu­listes. D’abord au Sportnographe (2004) avec le bêti­sier spor­tif, puis depuis 2012 à La Soirée est (encore) jeune à la radio de Radio-Canada chaque ven­dredi et samedi soir. Il a publié deux recueils dont le der­nier s’intitule Le club des mal cités[1], recueil de cita­tions du monde de la poli­tique. C’est avec bon­heur que je l’ai ren­con­tré, en mars 2019 au café Le Brûloir dans le quar­tier Ahuntsic à Montréal pour l’entendre diag­nos­ti­quer sans rire un phé­no­mène média­tique des plus étrange.

Suite...
LA DROITE : QUELLES DROITES ?
Penser et agir avec Rosa Luxemburg
PERSPECTIVES
26 septembre 2020
No. 23 - Hiver 2020

Rosa Luxemburg a été assas­si­née il y a un siècle. Pourtant, à cer­tains égards, sa pensée demeure pro­fon­dé­ment actuelle pour qui aspire à un monde de jus­tice sociale, de liberté et d’internationalisme. Évidemment, elle ne nous four­nit aucune for­mule « clé en main », mais elle esquisse des che­mins de pensée et d’action que nous pou­vons emprun­ter de manière créa­tive[1]. Je m’attarderai sur quatre élé­ments : la néces­sité de la révo­lu­tion ; les formes de la poli­ti­sa­tion ; la nature de l’impérialisme ; le lien entre liberté et éga­lité.

Suite...
LA DROITE : QUELLES DROITES ?
18 mois de lockout chez ABI à Bécancour
BILAN DE LUTTES
25 septembre 2020
No. 23 - Hiver 2020

Les multinationales de l’aluminium bafouent les travailleurs et tout le Québec

Le déclen­che­ment, par l’employeur, d’un lockout à l’aluminerie de Bécancour, à 3 h du matin le 11 jan­vier 2018, a pris par sur­prise les 1030 tra­vailleurs et tra­vailleuses. Pendant un an et demi, ils seront dési­gnés comme « les lockou­tés d’ABI » : un terme lourd à porter, avec son lot d’émotions, d’insécurité finan­cière, d’ajustements au sein des familles, de petits bou­lots, de sen­ti­ment d’injustice, de pré­ju­gés et de juge­ment. La période a aussi été mar­quée par une grande soli­da­rité, entre confrères et consoeurs d’infortune et entre tra­vailleurs et tra­vailleuses de tous les hori­zons.

Suite...
LA DROITE : QUELLES DROITES ?
Conflit de travail des tuteurs et tutrices de la TÉLUQ : bilan pour la communauté universitaire
BILAN DE LUTTES
24 septembre 2020
No. 23 - Hiver 2020

Le 12 juillet 2019, les tutrices et tuteurs de la TÉLUQ[2] ont approuvé, à une courte majo­rité, la recom­man­da­tion du conci­lia­teur du minis­tère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Ce vote met­tait un terme au plus long conflit de tra­vail d’enseignantes et ensei­gnants uni­ver­si­taires de l’histoire du Québec. Une grève de près de six mois qui se ter­mine par un vote à une majo­rité de 62 % laisse néces­sai­re­ment des traces, autant dans les rela­tions de tra­vail que dans une démo­cra­tie syn­di­cale. Dans ce contexte, il ne serait pas oppor­tun, à ce moment-ci, de trai­ter des stra­té­gies ou des résul­tats menant à la réso­lu­tion du conflit.

Suite...
LA DROITE : QUELLES DROITES ?
Kenbe la ![1] La grande aventure haïtienne
PARCOURS MILITANT

Entrevue avec Alain Philoctète

Alain Philoctète est né en 1963 à Port-au-Prince. Jeune adulte, il a été sur les pre­mières lignes de la quasi-révo­lu­tion qui a tra­versé son pays dans les années 1980-1990. Exilé à Montréal depuis 2005, il par­ti­cipe aux efforts pour redy­na­mi­ser la gauche haï­tienne de la dia­spora et en Haïti même. L’histoire n’est jamais ter­mi­née et aujourd’hui, on sent qu’Haïti porte encore une fois une énorme rébel­lion…

Suite...
LA DROITE : QUELLES DROITES ?
Contre les droites, résistances et fragmentation des projets
Combattre la droite
22 septembre 2020
No. 23 - Hiver 2020

Postface au dossier

De 2011 à 2019, du Printemps arabe aux Indignados, aujourd’hui, du Chili au Liban, en pas­sant par la Russie, le Soudan, l’Équateur, l’Algérie et la Catalogne. Huit ans plus tard, une nou­velle vague de conflits sociaux embrase des pays les uns après les autres, démar­rant là encore à partir de ce qui semble être un détail, cruel comme l’était le sui­cide par le feu d’un jeune tuni­sien qui essayait de gagner sa vie et qui, comme tant d’autres ven­deurs de rue dans le monde, était har­celé par la police. Ce détail, ana­logue d’une période à l’autre et d’un pays à l’autre – hausse du prix du car­bu­rant, du trans­port, du pain, des appels télé­pho­niques –, est un miroir gros­sis­sant de notre réa­lité sociale, qui amène les peuples à crier leur colère contre l’injustice sociale et la montée ver­ti­gi­neuse des inéga­li­tés, et à se mobi­li­ser contre la situa­tion into­lé­rable qu’a atteinte ce mou­ve­ment d’accumulation par dépos­ses­sion dans lequel se repait le capi­ta­lisme finan­cier. Les femmes et les hommes s’affirment ainsi à la fois comme des tra­vailleurs, loin de la vision étroite du sala­rié, et se pré­sentent comme des citoyennes et des citoyens tis­sant d’inattendues soli­da­ri­tés les uns avec les autres. Dans leur sillon, ou comme leurs muses ou leurs ini­tia­trices, les mou­ve­ments de femmes tracent leur chemin, contre vents et marées, contre les har­cè­le­ments et les vio­lences spé­ci­fiques que les femmes subissent quand elles se mobi­lisent, au Chili, en Bolivie[1], etc.

Suite...
Entre national-populisme et néofascisme État des lieux de l’extrême droite au Québec en 2019[1]
21 septembre 2020
No. 23 - Hiver 2020

Définitions et traits caractéristiques

Originellement consti­tué à partir de dif­fé­rentes expé­riences mili­tantes visant à confron­ter des mani­fes­ta­tions d’extrême droite à Montréal, le col­lec­tif Montréal Antifasciste s’est prin­ci­pa­le­ment atta­ché au cours des deux der­nières années à docu­men­ter et à révé­ler au grand jour les dif­fé­rents mou­ve­ments et orga­ni­sa­tions qui mettent de l’avant des croyances et des poli­tiques d’exclusion plus radi­cales que ce que pro­posent géné­ra­le­ment les pro­grammes de la droite « clas­sique »[2].

Suite...
LA DROITE : QUELLES DROITES ?
En finir avec la droite ! Réflexions autour de la mécanique du bouc émissaire
Combattre la droite
20 septembre 2020
No. 23 - Hiver 2020

Ce que le parti a fait avant la vic­toire d’Hitler était par­fai­te­ment juste.

C’est seule­ment ce qu’il n’a pas fait qui était erroné.

Ernst Bloch[1]

Au moins, peut-on com­men­cer par ce qui fait rela­ti­ve­ment consen­sus à gauche : il y a au Québec comme par­tout ailleurs, montée de la droite et sur­gis­se­ment d’une extrême droite popu­liste appa­rem­ment de plus en plus active ! Tous ou presque s’entendent là-dessus, et qui plus est, par­tagent un même sen­ti­ment d’inquiétude vis-à-vis de ce qui prend l’allure d’un retour de la xéno­pho­bie quand ce n’est pas de l’islamophobie et du racisme, en par­ti­cu­lier envers les immi­grantes et les immi­grants nou­vel­le­ment arri­vés. Et de tels phé­no­mènes sont d’autant plus pré­oc­cu­pants que, comme l’ont fait remar­quer nombre d’observateurs, on peut noter bien des res­sem­blances pos­sibles avec d’autres périodes de l’histoire, notam­ment celle des années 1930 où, en Europe, se sont déve­lop­pés des régimes auto­ri­taires de type fas­ciste de sinistre mémoire.

Suite...
LA DROITE : QUELLES DROITES ?
La nation contre le nationalisme réactionnaire Réflexion sur l’articulation entre le socialisme et la question nationale à partir de Henri Lefebvre
Combattre la droite
19 septembre 2020
No. 23 - Hiver 2020

Nous assis­tons aujourd’hui à une résur­gence du popu­lisme de droite et même de l’extrême droite, assor­tie de la montée d’un natio­na­lisme exclu­sif doublé d’une rhé­to­rique anti-immi­gra­tion. La réac­tion de beau­coup de per­sonnes de gauche est alors de reje­ter tout dis­cours sur la nation comme rele­vant néces­sai­re­ment de la fer­me­ture et de la xéno­pho­bie. Pourtant, sui­vant Henri Lefebvre dans Le natio­na­lisme contre les nations[1], nous ten­te­rons ici de mon­trer qu’il est urgent de se réap­pro­prier le dis­cours sur la nation actuel­le­ment mono­po­lisé par la droite afin d’articuler, à partir des com­mu­nau­tés cultu­relles et poli­tiques ou socié­tés natio­nales concrètes, un projet contre-hégé­mo­nique socia­liste et inter­na­tio­na­liste. En effet, la gauche ne peut pas aban­don­ner à l’adversaire la ques­tion de l’autodétermination et la lan­ci­nante « ques­tion du Québec » (Marcel Rioux)[2].

Suite...
LA DROITE : QUELLES DROITES ?
Le fascisme, ce spectre qui hante l’Europe
Enjeux nationaux et internationaux
18 septembre 2020
No. 23 - Hiver 2020

Un spectre hante l’Europe de ce début de XXIe siècle, le spectre du fas­cisme. Si l’on a sou­haité ici détour­ner la méta­phore spec­trale chère à Marx et Engels, ce n’est pas sim­ple­ment afin de sou­li­gner par contraste la fai­blesse de ce qui leur sem­blait hanter l’Europe du XIXe siècle, à savoir le com­mu­nisme ; c’est qu’elle est par­fai­te­ment ajus­tée, au sens où le fas­cisme est bien un reve­nant, fai­sant retour dans le monde des vivants après ce qui avait pu être naï­ve­ment consi­déré comme sa mort cli­nique en 1945, à la suite de la défaite mili­taire de l’Allemagne nazie[1].

Suite...