Québec solidaire appuie la campagne nationale de la CSN

Boycotter le Journal de Montréal

Mis en ligne le 25 octobre 2010

Québec soli­daire appuie la cam­pagne de boy­cott ini­tiée par la CSN hier en invi­tant les Québécoises et Québécois à sou­te­nir cette initiative.

« Je sou­tiens vigou­reu­se­ment une telle cam­pagne. Ne pas ache­ter le Journal de Montréal est un geste de soli­da­rité mini­mal devant la récente pro­po­si­tion patro­nale de Québécor aux 253 per­sonnes en lock-out » déclare Madame David, pré­si­dente et porte-parole de Québec solidaire.

Pour Québec soli­daire, pro­po­ser un plan de réso­lu­tion du conflit qui pré­voit le licen­cie­ment de 4 per­sonnes sur 5 en plus de les empê­cher de tra­vailler chez un concur­rent sym­bo­lise bien le manque de consi­dé­ra­tion de Pierre-Karl Péladeau face à ses employé-e-s « lock-outés ».

« Après plus de 20 mois de lock-out, il est néces­saire que l’on prenne le tau­reau par les cornes en s’associant à la CSN et en sen­si­bi­li­sant la popu­la­tion au boy­cott d’un jour­nal qui ne res­pecte pas ses employé-es. J’ai pré­senté à l’Assemblée natio­nale une motion sur la moder­ni­sa­tion des lois anti-bri­seurs de grève. Elle a été adop­tée à l’unanimité. Je presse le gou­ver­ne­ment de dépo­ser au plus vite un projet de loi allant dans ce sens » conclut Amir Khadir, député de Mercier.

Les commentaires sont fermés.