L’ASSÉ condamne le manifeste Legault-Sirois

Montréal 21 février 2011 – L’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) tient à souligner son profond désaccord avec le manifeste de la Coalition pour l’avenir du Québec, lancé aujourd’hui par François Legault et l’homme d’affaires Charles Sirois. Leurs propos sur les finances publiques inquiètent particulièrement l’ASSÉ. « On tente de nous faire croire qu’il s’agit de nouveauté alors qu’on nous ressert le même ton alarmiste pour justifier les mêmes solutions idéologiques de droite. Nous ne sommes pas dupes ! » déclare Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de l’ASSÉ.

En ce qui a trait à l’éducation, le manifeste reprend encore une fois les opinions à la mode. « Tout comme la CREPUQ, le milieu des affaires et la ministre Beauchamp, messieurs Legault et Sirois se servent d’un sous-financement prétenduement catastrophique pour légitimer un arrimage supplémentaire des universités au marché et une hausse des frais de scolarité. » L’ASSÉ rappelle d’ailleurs que la situation actuelle des universités québécoises n’est pas étrangère au règne de François Legault en tant que ministre de l’Éducation. « Monsieur Legault devrait avoir honte de parler de sous-financement universitaire. Ce sont ses décisions en tant que ministre de l’Éducation qui ont plongé les universités dans la logique concurentielle responsable des dégâts des dernières années ! » déclare Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de l’ASSÉ.

« Bien loin d’un vent de changement, ce groupe est en fait la dernière manifestation d’une montée généralisée de la droite dans le paysage politique québécois. » conclut le porte-parole.

Seule association étudiante nationale comprenant des membres de tous les cycles d’enseignement supérieur confondus, l’ASSÉ regroupe actuellement près de 45 000 membres dans les cégeps et les universités du Québec. Elle milite depuis sa création pour l’accessibilité à un système d’éducation gratuit, public et de qualité.