La Marche mondiale des femmes (MMF) comprend qu’elle a offensé des personnes proches de militaires et s’en excuse.

Par Mis en ligne le 09 octobre 2010

Montréal, 8 octobre – La Marche mon­diale des femmes (MMF) com­prend qu’elle a offensé des per­sonnes proches de mili­taires et s’en excuse.

La cap­sule a pour objec­tif de ques­tion­ner les orien­ta­tions poli­tiques du gou­ver­ne­ment cana­dien en matière de défense. Nous y avons dépeint la grande dou­leur et la colère d’une mère suite à la mort d’un de ses enfants en Afghanistan, guerre qu’elle n’appuie pas. Elle se désole aussi du fait que l’armée ait recruté sa plus jeune fille à l’école.

Cependant, les repré­sen­tantes de la MMF com­prennent que la phrase qui évoque le regret de la mère d’avoir donné vie à ses enfants pour faire la guerre a blessé et ne reflète pas le sen­ti­ment de toutes les mères de sol­dats. Ainsi, cette phrase sera reti­rée de la cap­sule aujourd’hui.

La MMF réitère sa demande au gou­ver­ne­ment du Québec d’empêcher le recru­te­ment dans les écoles et conti­nue d’exiger du gou­ver­ne­ment du Canada qu’il retire les troupes de l’Afghanistan.

– 30 –

Renseignements : Charlotte Dussault, res­pon­sable des com­mu­ni­ca­tions pour la Marche mon­diale des femmes, Fédération des femmes du Québec, cel­lu­laire : 514-585-3879, cour­riel : cdussault@​ffq.​qc.​ca ; site : www​.ffq​.qc​.ca

Les commentaires sont fermés.