La Grande Transition : l’écosocialisme : une stratégie politique pour le 21è siècle?

Session organisée le 22 mai à 10h00

Zoom : https://zoom.us/j/97898019267

Avec

  •  Jennie-Laure Sully, militante anti-impérialiste, féministe et organisatrice communautaire à la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES)
  • Maude Prud’homme, comité de coordination du Front commun pour la transition énergétique
  • Roger Rashi, Réseau militant écologiste de Québec solidaire et Révolution écosocialiste
  • Animation : Donald Cuccioletta, Révolution écosocialiste et Nouveaux Cahiers du socialisme

Le 27 septembre 2019 nous avons vécu un moment historique au Québec: un demi-million de personnes sont descendues dans les rues de Montréal pour exiger des gouvernements une action énergique afin de combattre les changements climatiques. C’est une des plus forte mobilisation sociale de l’histoire du Québec. Elle démontre la vigueur qu’a pris le mouvement écologiste et sa très forte résonance populaire, particulièrement parmi les jeunes.

Au fil de cette mobilisation, le mouvement écologiste a avancé des revendications qui se regroupent autour du grand thème de l’absolue nécessité d’une  transition écologique et sociale comme réponse à l’urgence climatique. Aujourd’hui se pose de façon insistante la question de la stratégie: comment gagner cette transition? Est-ce par le lobbyisme auprès des gouvernements et des grandes entreprises ou bien par la mobilisation sociale? Comment accroitre l’impact du mouvement auprès des classes populaires? Comment le lier aux grandes luttes contre le racisme et pour la décolonisation?

Au même moment, se posent aussi bien des questions sur les grandes réformes exigées par la transition. Comment s’assurer que les investissements faramineux qu’exigera la transition ne soient pas accaparés par le secteur privé et les grandes entreprises? Quel rôle devrait jouer la propriété publique et démocratique dans la transition? Comment faire en sorte que la transition ne sert pas à faire du « greenwashing » mais ouvre la porte à une sortie du système actuel, le vrai responsable de la dégradation environnementale? En quoi l’écosocialisme pourrait être une réponse à la double crise environnementale et sociale du capitalisme?

Autant de questions brulantes que nous vous invitons à venir débattre avec nous.