Le directeur québécois des Métallos rend visite aux lockoutés d’Alma

« Cette bataille pour l’avenir des emplois est juste et justifiée »

Par Mis en ligne le 22 janvier 2012
Alma, le 12 janvier 2012 – Le directeur québécois du Syndicat des Métallos, Daniel Roy, ainsi que son adjoint, Guy Farrell, rencontreront aujourd’hui les lockoutés de Rio Tinto Alcan, mis à la rue au tournant de l’année. Ils s’adresseront aux métallos vers 13h, sur la ligne de piquetage située devant le bureau syndical.

Le directeur du district 5 du Syndicat des Métallos, Daniel Roy, fera état de ses démarches afin d’élargir la bataille pour l’avenir des emplois au-delà de la région et même du Québec. « La bataille des Métallos d’Alma est juste et justifiée. Le Syndicat des Métallos est prêt à la mener, ici dans la région, mais aussi dans toutes les installations de RioTinto sur la planète, avec nos confrères de l’Amérique du Nord et de partout dans le monde. J’ai récemment eu des discussions avec notre président international et je devrais pouvoir vous dévoiler des plans très bientôt dans ce sens là », fait valoir le directeur québécois des Métallos, Daniel Roy.
Les Métallos ont d’ailleurs reçu une lettre d’appui du plus grand syndicat australien. « Rio Tinto a engrangé des profits de plus de 14 milliards $ l’an dernier et continue ses pressions pour diviser les travailleurs et diminuer leurs conditions, tout en augmentant les salaires de ses hauts dirigeants. Cette compagnie est reconnue pour ses pratiques antisyndicales. Notre syndicat se bat au quotidien pour arriver à négocier un contrat à l’aluminerie Rio Tinto en Tasmanie du Nord » écrit le secrétaire national de l’AWU, Paul Howes, soulignant le courage et les principes des métallos de la section locale 9490 qui font face à un des employeurs « les plus hostiles et antisyndicaux au monde ».Rappelons que les travailleurs de RTA à Alma ne revendiquent pas de hausses de salaires, mais bien une protection des emplois à long terme et une limite à la sous-traitance. « Ces travailleurs ont choisi de mener la bataille pour que les jeunes aient accès aux mêmes conditions de travail qu’eux. Ils ne se sont pas sauvés avec leur paie en se disant ‘après nous, le déluge’. Ils ne veulent pas que cet employeur, qui bénéficie largement de notre énergie, puisse étouffer économiquement la région à petit feu, en remplaçant progressivement des emplois de qualité par des emplois de sous-traitants, qui gagnent environ la moitié moins », conclut le directeur québécois des Métallos.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques (mines, métallurgie, bois, fabrication industrielle, sécurité, hôtellerie, restauration, camionnage, taxi…).
-30-
Source : Syndicat des Métallos (FTQ)
Renseignements : Clairandrée Cauchy 514 774-4001, ccauchy@metallos.ca
La section locale 9490 est située au : 830, rue des Pins Ouest, à Alma

Les commentaires sont fermés.