Vers le rassemblement étudiant contre la hausse des frais de scolarité !

Par Mis en ligne le 03 mars 2011

Le gou­ver­ne­ment libé­ral de Jean Charest pré­pare actuel­le­ment une des pires attaques au droit à l’éducation de l’histoire récente du Québec : une hausse mas­sive des frais de sco­la­rité qui, peu importe son mon­tant exact, sera dévas­ta­trice pour l’accessibilité aux études uni­ver­si­taires. L’épisode du 6 décembre der­nier a prouvé la sur­dité du gou­ver­ne­ment Charest face aux reven­di­ca­tions étu­diantes : malgré une forte oppo­si­tion de la société civile qué­bé­coise à son projet de hausse des frais, il en est res­sorti plus déter­miné que jamais. Force est de consta­ter le fossé immense qui sépare les prio­ri­tés du gou­ver­ne­ment libé­ral et les prin­cipes fon­da­men­taux du mou­ve­ment étu­diant qué­bé­cois, toutes affi­lia­tions natio­nales confon­dues. Devant cette rup­ture pro­fonde, que ferons-nous ?

À l’ASSÉ, nous avons choisi d’entreprendre une esca­lade des moyens de pres­sion visant à forcer le gou­ver­ne­ment qué­bé­cois à reve­nir sur sa déci­sion. Devant une attaque d’une telle ampleur, l’ASSÉ est tou­te­fois consciente de la néces­sité d’élargir le mou­ve­ment, de construire de nou­velles soli­da­ri­tés et alliances, per­met­tant un front plus large et uni de résis­tance au gou­ver­ne­ment et la construc­tion de telles soli­da­ri­tés néces­site de mettre de côté les divi­sions cor­po­ra­tistes.

Voilà pour­quoi nous avons résolu de convo­quer, les 7 et 8 mai pro­chains, le ras­sem­ble­ment natio­nal étu­diant contre la hausse des frais, un vaste forum réunis­sant le plus grand nombre d’associations étu­diantes col­lé­giales et uni­ver­si­taires du Québec pos­sible. Il s’agira d’un évé­ne­ment non-par­ti­san et démo­cra­tique, à l’intérieur duquel la parole sera donnée aux délé­gué-e-s des asso­cia­tions étu­diantes et comi­tés de mobi­li­sa­tion étu­diants. Lors de cet évé­ne­ment, les quatre asso­cia­tions étu­diantes natio­nales (ASSÉ, FECQ, FEUQ, TACEQ) s’effaceront, afin de lais­ser la parole à ceux et celles à qui il revient de construire le mou­ve­ment de pro­tes­ta­tion : les asso­cia­tions étu­diantes du Québec. Vous trou­ve­rez, en pièce jointe, les moda­li­tés de son dérou­le­ment.

Il s’agira alors de poser les bases de la col­la­bo­ra­tion entre les dif­fé­rentes asso­cia­tions étu­diantes du Québec, et de réflé­chir col­lec­ti­ve­ment et démo­cra­ti­que­ment au plan d’action et aux reven­di­ca­tions à adop­ter pour mettre fin à la hausse des frais de sco­la­rité. Devant l’ampleur de l’attaque et la déter­mi­na­tion du gou­ver­ne­ment, nous croyons pro­fon­dé­ment en la néces­sité de construire un mou­ve­ment de soli­da­rité entre les asso­cia­tions étu­diantes. Nous lan­çons cet appel, en espé­rant qu’il sera lar­ge­ment entendu

Les commentaires sont fermés.