Manifestation pour le droit au logement

2-FRAPRU

Au Québec, il manque de logements sociaux, pas d’argent !

Presque 228 000 ménages locataires du Québec doi- vent consacrer plus de la moitié de leur revenu pour se loger, au détriment de leurs autres besoins essentiels. Pourtant, le gouvernement québécois ne finance, bon an, mal an, que 3000 nouveaux logements sociaux. Dans le prochain budget, il devrait en prévoir beaucoup plus; pour le FRAPRU, ça en prend au moins 50 000 en 5 ans.

Québec prétend ne pas avoir assez d’argent pour faire plus, mais il ne cesse d’accorder des abris fiscaux et d’autres avantages aux grandes entreprises et aux contri- buables fortunéEs. Selon le FRAPRU, d’autres choix sont possibles pour mieux répartir la richesse.

Simplement en remettant en place la taxe sur le capital des banques et des autres institutions financières qui a été abolie par Québec en 2011, il irait chercher à chaque année 600 millions $ avec lesquels il pourrait construire 7000 logements sociaux de plus par an que les 3000 ac- tuels. En effet, les banques sont riches, très riches! En 2012, les six premières banques canadiennes ont enregis- tré à elles seules des profits nets de 29,6 milliards $ !

Bref, de l’argent, il y en a ! Il faut juste avoir le courage d’aller le chercher là où il se trouve. C’est pour le rappeler que le FRAPRU et ses membres manifesteront à Mon- tréal, quelques semaines avant le prochain budget du gouvernement.

Joignez-vous à nous, le dimanche 9 février.

Le Québec a les moyens de mieux assurer LE DROIT AU LOGEMENT !

Organisée par le FRAPRU