M éditeur – Saison automne 2011

Parutions

  • Louis Gill
    La crise financière et monétaire mondiale
    Endettement, spéculation, austérité
  • Ernest Mandel
    La place du marxisme dans l’histoire
    Préface de Richard Poulin
  • Pierre Beaudet et François Cyr
    Amir Khadir, député et rebelle
    Pour un monde solidaire
  • James D. Cockcroft
    Le Mexique d’hier et d’aujourd’hui
    Révolution et contre-révolution, 1910-2010


Louis Gill
La crise financière et monétaire mondiale
Endettement, spéculation, austérité

En réaction à la crise financière, les gouvernements ont mis en œuvre des programmes de relance économique et des mesures de sauvetage d’établissements financiers et de grandes entreprises industrielle Cela a gonflé leurs dépenses, alors que leurs recettes étaient diminuées par leurs politiques de réduction des impôts des plus riches et des entreprises. Un fort accroissement de l’endettement public en a résulté, ce qui a acculé des pays à une crise de la dette souveraine et menacé les banques créancières.

À peine sauvés de la faillite par les États, de grands établissements financiers ont spéculé contre certains d’entre eux, aggravant le poids du financement de leur dette et les menaçant de défaut de paiement. Des plans d’austérité draconiens ont été adoptés par de nombreux gouvernements pour « rassurer les marchés ». Les services publics de santé et d’éducation sont sous attaque. Les pensions de retraite sont dévalorisées. Le chômage atteint des sommets, le pouvoir d’achat est en baisse. La vaste majorité de la population se voit contrainte de payer la note d’une gestion financière spéculative profitant à une infime minorité. L’enjeu : quelle riposte envisager ?

Ce livre propose une analyse accessible et éclairante des rouages de l’économie financière.

Louis Gill est économiste. Il est l’auteur de nombreux écrits sur la théorie économique marxiste, l’économie mondiale, l’analyse des crises, la dette publique, le partenariat social et le néolibéralisme.

Collection : Mobilisations ; format poche ; 144 pages, 12,95 $ ; 14,5 € TTC
ISBN : 978-2-923986-02-9 (version imprimée) ; 978-2-923986-07-4 (PDF) ; 978-2-923986-08-1 (livrel)


Ernest Mandel
La place du marxisme dans l’histoire
Préface de Richard Poulin

Suite à la crise financière de 2008, au moment où on redé­couvre la pertinence des analyses marxistes de la crise, au moment surtout où l’humanité est confrontée au réchauffement climatique et aux bouleversements des écosystèmes, Ernest Mandel rappelle que connaître les conditions sociales, économiques et politiques qui déterminent le cours de l’histoire, c’est aussi se donner les moyens de lutter contre ces mêmes conditions, lesquelles sont basées à la fois sur l’ex­ploi­tation de l’être humain par l’être humain et sur celle de la nature. Le marxisme qui s’est nourri, dès son origine, des sciences sociales les plus avancées de l’époque et des luttes des mou­ve­ments d’éman­cipation, « apprend cons­­tam­ment du réel », lequel « est en trans­for­mation conti­nuelle ». Il est une expression consciente du mouve­ment d’auto-émancipation de la classe des salariéEs.

Cet essai explore aussi bien le contenu du marxisme que ses impacts et sa portée historique. Il examine les conditions intellectuelles et sociales qui ont permis sa naissance et son développement, met en lumière ses principales caractéristiques et rend compte de son apport non seulement au niveau des connaissances et de l’analyse, mais également au niveau de la constitution du mouvement ouvrier révolutionnaire et de ses luttes.

Marxiste de réputation mondiale, dirigeant de la Qua­trième Inter­na­tio­nale et de sa section belge, Ernest Mandel (1923-1995) a publié de nombreux ouvrages traduits dans plusieurs langues.

Collection : M arxismes ; format poche ; 184 pages, 13,95 TEMPORARY_BODY_TAG#8201;; 15,6 € TTC
ISBN : 978-2-923986-01-2 (version imprimée) ; 978-2-923986-05-0 (PDF) ; 978-2-923986-06-7 (livrel)


Pierre Beaudet et François Cyr
Amir Khadir, député et rebelle
Pour un monde solidaire

Lutter contre l’injustice, défendre des causes sociales en faveur de celles et de ceux qui n’ont aucun pouvoir, militer pour construire un monde meilleur et solidaire, voilà le fil conducteur de l’engagement social et politique d’Amir Khadir.

En 2008, après plusieurs années de travail sur le terrain, il est élu député. Avec sa collègue Françoise David, il œuvre pour une nouvelle option de gauche à la fois féministe, écologiste et indépendantiste, Québec solidaire. À l’Assemblée nationale, Amir Khadir réussit à attirer l’attention sur plusieurs dossiers impor­tants, dont la corruption dans le financement des partis poli­tiques et l’inaction du gouvernement face au pillage des ressources naturelles, si ce n’est sa complicité. Il n’a pas peur d’interpeler les pouvoirs, de sortir des sentiers battus et de remettre en cause la politique « politicienne » pratiquée par les partis traditionnels au service des intérêts du monde des affaires. Il n’en reste pas moins un militant engagé dans plusieurs causes sociales, environnementales et syndicales.

Amir Khadir décrit son enfance à Téhéran, en Iran, ses années d’études en méde­­cine à Montréal et son expérience d’immigrant. Il fait état de ses premiers combats contre l’intolérance un peu partout dans le monde au nom des droits des victimes. Il aborde avec détails et humour son « aventure » dans le monde de la politique et sa victoire à l’arraché dans le comté de Mercier, à Montréal. Enfin, il explique l’importance du projet de Québec Solidaire et pourquoi il est permis d’espérer et même de rêver de faire de la politique autrement.

Pierre Beaudet est sociologue à l’École de développement international et de mondialisation de l’Université d’Ottawa. François Cyr est avocat et politologue (Cégep Ahunsic).

Collection : Militantismes ; format 5,5 x 8,5 ; environ 150 pages ; prix à déterminer
ISBN : 978-2-923986-00-5 (version imprimée) ; 978-2-923986-09-8 (PDF) ; 978-2-923986-10-4 (livrel)


James D. Cockcroft
Le Mexique d’hier et d’aujourd’hui
Révolution et contre-révolution, 1910-2010

Mexique, janvier 1994, le jour même de l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange nord-américain, le claquement des fusils de l’Armée zapa­tiste de libération nationale rappelait que ce pays avait été le théâtre d’une des premières révolutions du xxe siècle. La richesse idéologique et politique du Mexique révolutionnaire de 1910-1917 marque de son empreinte la conscience de celles et de ceux qui luttent aujourd’hui pour améliorer leur sort.

Le Mexique est un pays où les recettes néolibé­rales les plus brutales sont imposées par un État mafieux, avec l’appui des États-Unis, au prix d’une militarisation croissante de la société – l’une des causes du juvénicide et du féminicide qui dévastent des communautés entières. Cependant, les mobilisations en cours, notamment parmi les peuples autochtones, les femmes, les salariés, les paysans et les émigrés, dont la détermination n’a d’égal que le courage, puisent dans l’expérience et la mémoire d’un siècle de batailles contre l’oppression, tout en ne cessant d’inventer de nouvelles formes de lutte contre les oligarchies économiques et politiques ainsi que le terrorisme d’État.

Le Mexique d’hier et d’aujourd’hui est un ouvrage de référence incontournable pour comprendre ce pays, ses rapports sociaux eth­niques de classe et de sexe, ainsi que sa soumission au capitalisme mondia­l, parti­culièrement à celui des États-Unis. Le Mexique est à la croisée des chemins…

Historien, politologue, professeur, milit­ant et poète, James D. Cockcroft est l’auteur de 45 livres sur l’Amérique latine, en particulier sur le Mexique, mais aussi sur les États-Unis, les migrations, la culture et les droits humains. Éditeur honoraire de la revue Latin American Perspectives, il a été notamment vice-président du Tribunal Benito Juarez de la société civile (2005) et membre du Tribunal international de la liberté syndicale (2009-2010).

Collection : M ouvements ; format 5,5 x 8,5 ; 184 pages ; 17,95 $
ISBN : 978-2-923986-11-1 (version imprimée) ; 978-2-923986-12-8 (PDF) ; 978-2-923986-13-5 (livrel)