Les droits des travailleurs et travailleuses subissent un dur coup aux mains du gouvernement majoritaire Harper

OTTAWA – Le Syndicat des tra­vailleurs et tra­vailleuses des postes (STTP) affirme que le gou­ver­ne­ment Harper a trans­mis un mes­sage à l’ensemble des tra­vailleurs et tra­vailleuses au moyen de son projet de loi de retour au tra­vail injuste et puni­tif.

« Il est clair que le gou­ver­ne­ment est prêt à se ranger du côté des employeurs pour abais­ser les salaires et les condi­tions de tra­vail des tra­vailleurs et tra­vailleuses, a déclaré le pré­sident natio­nal du STTP, Denis Lemelin.
Sa déci­sion de recou­rir à une loi de retour au tra­vail dans les conflits à Postes Canada et à Air Canada est loin d’être neutre. Le gou­ver­ne­ment conser­va­teur s’est montré hau­te­ment anti-tra­vailleurs deux mois seule­ment après avoir obtenu sa majo­rité. »

M. Lemelin a sou­li­gné que l’affirmation du gou­ver­ne­ment selon laquelle cette loi était néces­saire pour pro­té­ger l’économie est illo­gique. Les tra­vailleuses et tra­vailleurs des postes avaient offert de retour­ner au tra­vail.

« Le gou­ver­ne­ment s’en est pris à notre droit de négo­cier libre­ment nos condi­tions de tra­vail, a pré­cisé
M. Lemelin. Il est clair que seuls les mar­chés et les employeurs auront des liber­tés au Canada. »

« En dépit de cette loi injuste et puni­tive, le Syndicat pour­sui­vra sa lutte pour des méthodes de tra­vail sécu­ri­taires, ainsi que des emplois et un régime de retraite décents. Heureusement, le gou­ver­ne­ment ne peut pas adop­ter de loi pour sup­pri­mer notre déter­mi­na­tion à lutter pour nos droits, » a déclaré M. Lemelin.

M. Lemelin a ajouté que les tra­vailleuses et tra­vailleurs des postes étaient très recon­nais­sants de l’appui qu’ils avaient reçu de la popu­la­tion par­tout au pays et des dépu­tées et dépu­tés de l’opposition, sur­tout les membres du Nouveau Parti démo­cra­tique (NPD) qui, dans des dis­cours élo­quents, ont défendu le droit à la libre négo­cia­tion col­lec­tive durant 58 heures d’affilée. Il a affirmé que l’obstruction faite par le NPD avait réussi à pro­vo­quer la reprise des négo­cia­tions entre le STTP et Postes Canada au cours des der­niers jours, mais que les négo­cia­tions avaient échoué.

« Postes Canada s’est mon­trée d’une intran­si­geance abso­lue dès le dépôt du projet de loi de retour au tra­vail du gou­ver­ne­ment Harper, » a conclu M. Lemelin.

– 30 –

Pour obte­nir de plus amples ren­sei­gne­ments, com­mu­ni­quez avec les spé­cia­listes en com­mu­ni­ca­tions du STTP :

Consultez le site Web du STTP à l’adresse sui­vante : www​.sttp​.ca

Les commentaires sont fermés.