Non au pillage et à la pollution

Rendez-vous jeudi 30 juin

Mis en ligne le 26 juin 2011

Rassemblement devant l’assemblée des action­naires de Niocan pour dénon­cer leur projet de mine de nio­bium sur le ter­ri­toire Mohawk, qui menace la santé, l’environnement et l’agriculture de Kanehsatake et d’Oka.

  • Jeudi 30 juin
  • à partir de 9h
  • Hôtel Best Western Ville Marie
  • 3407 rue Peel
  • (coin Sherbrooke, métro Peel)

Non à Niocan !

La com­pa­gnie minière Niocan, après avoir évité deux offres d’achat non sol­li­ci­tées (Nio-Métals et Augyva), va de l’avant avec son projet d’exploitation d’une mine de nio­bium et, poten­tiel­le­ment, de terres rares à Oka. Les habi­tants du coin refusent ce projet situé au cœur d’une région agri­cole fer­tile et pros­père et sur un ter­ri­toire reven­di­qué par les Mohawks, actuel­le­ment objet de négo­cia­tions.

Ils craignent que les énormes quan­ti­tés d’eau requises pour sou­ti­rer le mine­rai mettent en danger la nappe phréa­tique et que le rejet des eaux usées pol­luent les cours d’eau envi­ron­nants. Ils craignent de devoir creu­ser à leurs frais de nou­veaux puits arté­siens. Et pire encore, l’exploitation du nio­bium laisse des déchets radio­ac­tifs qui pour­raient peut-être atteindre le Parc Oka et la rivière des Mille-Îles où s’approvisionnent plu­sieurs muni­ci­pa­li­tés.

Ils vivent encore d‘ailleurs avec les déchets lais­sés par l’ancienne mine St-Lawrence Columbium (ancien nom du nio­bium), fermée en 1976. Ils devront, en plus, vivre avec la pol­lu­tion, le bruit et la cir­cu­la­tion intense des camions.

Les Mohawks et les citoyens ont formé un front commun pour s’opposer au projet. En novembre der­nier, le Conseil mohawk, le Comité de citoyens et la sec­tion Outaouais-Laurentides de l’UPA ont déposé une péti­tion signée par 5 600 per­sonnes de la région et demandé que le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs ordonne au BAPE de créer une com­mis­sion qui étudie le projet de Niocan sous l’angle de l’acceptabilité sociale. La réponse du ministre se fait tou­jours attendre…

  • Les Mohawks de Kanhesatake disent non à Niocan !
  • La popu­la­tion d’Oka dit non à Niocan !
  • L’UPA Outaouais-Laurentides dit non à Niocan !

Venez rap­pe­ler aux action­naires de Niocan que leur projet d’exploitation d’une mine de nio­bium est rejeté mas­si­ve­ment par la popu­la­tion d’Oka et la com­mu­nauté mohawk !

Les commentaires sont fermés.