Le gouvernement canadien menace les droits des femmes

Mis en ligne le 08 mai 2010

6 mai 2010

Les droits des femmes sont uni­ver­sels. Ils ne sont pas à géo­gra­phie variable et doivent être défen­dus au Canada et dans l’ensemble du monde. L’Association qué­bé­coise des orga­nismes de coopé­ra­tion inter­na­tio­nale (AQOCI) et son Comité femmes et déve­lop­pe­ment (CQFD) dénoncent les cou­pures récentes du finan­ce­ment de 12 groupes dont la mis­sion pre­mière est de défendre les droits des femmes ici et à l’international.

En tant que réseau d’organisations qui fait de l’égalité des sexes un prin­cipe fon­da­men­tal de son action, l’AQOCI appelle ins­tam­ment le Canada à retrou­ver son lea­der­ship inter­na­tio­nal dans la défense des droits des femmes. Ceci inclut leur auto­no­mie éco­no­mique et leur accès aux res­sources, leur accès à l’éducation et aux ser­vices de santé, la lutte contre la vio­lence faite aux femmes et une par­ti­ci­pa­tion accrue aux ins­tances de déci­sion. La prio­rité accor­dée à la santé mater­nelle et infan­tile au sommet du G8 est posi­tive, mais elle doit abso­lu­ment être repo­si­tion­née dans ce spectre plus large d’actions. Elle doit aussi inclure toute la gamme des ser­vices qui per­mettent de sauver la vie des mères et des enfants. Les membres de l’AQOCI ont pour prin­cipe essen­tiel de res­pec­ter les prio­ri­tés défi­nies par leurs par­te­naires locaux pour garan­tir l’efficacité des pro­grammes de coopé­ra­tion internationale.

Le gou­ver­ne­ment envoie des mes­sages contra­dic­toires. Alors que les femmes et les enfants sont les plus tou­chés par la pau­vreté, il lance son ini­tia­tive pour la santé mater­nelle et infan­tile, mais gèle d’autre part son finan­ce­ment de l’aide publique au déve­lop­pe­ment et coupe le finan­ce­ment de groupes qui ont œuvré durant plu­sieurs années pour la défense des droits des femmes. De plus, alors que le Canada était un cham­pion inter­na­tio­nal de la défense des droits des femmes, on assiste depuis quelques années à une réduc­tion gra­duelle de son appui aux pro­jets qui visent l’égalité entre les femmes et les hommes.

L’histoire du Canada a été mar­quée par la lutte infa­ti­gable des groupes de femmes qui a permis de faire avan­cer le res­pect des droits des femmes et d’améliorer les condi­tions de vie géné­rales de la popu­la­tion. Au quo­ti­dien, l’action de ces groupes a néces­sité le res­pect de leur auto­no­mie et de leur droit de parole, le main­tien d’un espace public de dia­logue carac­té­ris­tique d’une vie démo­cra­tique saine et par­ti­ci­pa­tive. Les cou­pures de finan­ce­ment aux orga­ni­sa­tions de la société civile qui défendent les droits des femmes sont une menace directe à la démo­cra­tie. C’est dans ce contexte que l’AQOCI et le CQFD dénoncent cette menace aux valeurs démo­cra­tiques et aux droits de la per­sonne, demandent que les cou­pures aux groupes de femmes cessent dès main­te­nant et que le finan­ce­ment des 12 orga­ni­sa­tions tou­chées soit réta­bli en confor­mité avec les valeurs que le Canada dit vou­loir pro­mou­voir à l’international. L’Association qué­bé­coise des orga­nismes de coopé­ra­tion inter­na­tio­nale (AQOCI) regroupe 69 orga­ni­sa­tions qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un déve­lop­pe­ment durable et humain. L’AQOCI a pour mis­sion de sou­te­nir le tra­vail de ses membres ainsi que leurs ini­tia­tives en faveur de la soli­da­rité inter­na­tio­nale. En s’appuyant sur la force de son réseau, l’AQOCI œuvre à l’éradication de la pau­vreté et à la construc­tion d’un monde basé sur des prin­cipes de jus­tice, d’inclusion, d’égalité et de res­pect des droits humains.

Le Comité qué­bé­cois femmes et déve­lop­pe­ment (CQFD) de l’AQOCI se veut un lieu d’échange et de réflexion cri­tique sur toutes les ques­tions tou­chant le rôle des femmes dans le déve­lop­pe­ment. Il vise à pro­mou­voir une vision fémi­niste du déve­lop­pe­ment et à favo­ri­ser les liens de soli­da­rité entre les groupes de femmes du Nord et du Sud.

– 30 –

Contacts : Susanne Commend Chargée de com­mu­ni­ca­tion, AQOCI 514 871-1086, poste 205 communications@​aqoci.​qc.​ca

Julie Martineau Coordonnatrice du CQFD, AQOCI 514-871-1086, poste 207 jmartineau@​aqoci.​qc.​ca

Article ori­gi­nal sur http://​www​.alter​na​tives​.ca/​f​r​a​/​j​o​u​r​n​a​l​-​a​l​t​e​r​n​a​t​i​v​e​s​/​p​u​b​l​i​c​a​t​i​o​n​s​/​n​o​s​-​p​u​b​l​i​c​a​t​i​o​n​s​/​c​o​m​m​u​n​i​q​u​e​s​-​d​e​c​l​a​r​a​t​i​o​n​s​-​m​e​m​o​i​r​e​s​/​a​r​t​i​c​l​e​/​l​e​-​g​o​u​v​e​r​n​e​m​e​n​t​-​c​a​n​a​d​i​e​n​-​m​e​n​a​c​e​?​l​a​ng=fr · 5 Lecture(s) ·

Les commentaires sont fermés.