L’AFPC appuie le plan d’action du NPD

Par Mis en ligne le 06 avril 2011

L’Alliance de la Fonction publique du Canada applaudit le Nouveau Parti démocratique, qui a dévoilé, vendredi, un plan pour protéger les services publics et défendre les droits des fonctionnaires fédéraux.

Paul Dewar, député d’Ottawa-Centre, et Nycole Turmel, can­di­date néo­dé­mo­crate pour la cir­cons­crip­tion de Hull-Aylmer et autre­fois pré­si­dente de l’AFPC, ont pré­senté conjoin­te­ment un plan d’action clair qui vise à pro­té­ger l’intégrité de la fonc­tion publique. Les néo­dé­mo­crates met­tront fin à l’utilisation exa­gé­rée des ser­vices de pla­ce­ment tem­po­raire et pro­té­ge­ront les dénon­cia­trices et dénon­cia­teurs.

Le plan pré­senté par le NPD pré­voit éga­le­ment l’adoption d’un « code de conduite » pour le per­son­nel minis­té­riel ainsi que l’actualisation des méca­nismes d’embauche. Il per­met­tra aussi de veiller à ce que les nomi­na­tions de cadres supé­rieurs soient fon­dées sur le prin­cipe du mérite. En outre, l’AFPC est enchan­tée de consta­ter que les néo­dé­mo­crates pro­té­ge­ront les fonc­tion­naires dont l’opinion experte ne concorde pas avec la vision gou­ver­ne­men­tale et qu’ils res­ser­re­ront la sur­veillance qu’exerce le Commissariat à l’intégrité du sec­teur public.

La popu­la­tion cana­dienne compte sur les ser­vices publics et cela est encore plus vrai quand les temps sont durs. Les ser­vices publics contri­buent à l’édification des col­lec­ti­vi­tés et à la sta­bi­lité des familles. Les familles à revenu moyen pro­fitent de ser­vices publics d’une valeur approxi­ma­tive de 41 000 $, ce qui repré­sente 63 % de leur revenu.

Le der­nier budget conser­va­teur ren­fer­mait un énième examen pan­gou­ver­ne­men­tal des pro­grammes. Cet examen vise à pro­cé­der à des coupes de l’ordre de 4 mil­liards de dol­lars, engen­drant sans doute une réduc­tion dras­tique des ser­vices et des emplois.

Le gou­ver­ne­ment fédé­ral dit vou­loir réduire les dépenses. Qu’il inves­tisse alors dans les ser­vices publics plutôt que de miser sur des ser­vices de pla­ce­ment tem­po­raire dis­pen­dieux.

L’AFPC se réjouit de voir que le parti néo­dé­mo­crate s’engage à pro­té­ger et à ren­for­cer les ser­vices publics. Le syn­di­cat conti­nuera à inci­ter les autres partis à prendre le même enga­ge­ment.

Demandez aux can­di­dates et can­di­dats : Que comp­tez-vous faire pour pro­té­ger et pro­mou­voir les ser­vices publics ?

Lisez ce que les membres de l’AFPC disent au sujet de la pro­tec­tion des ser­vices publics. Visitez notre site Facebook « Et si j’étais député… »

Les commentaires sont fermés.