Appel à l’action

 Nous avons participé au Forum social des peuples car il est urgent de freiner les attaques à la démocratie, de libérer nos sociétés du capitalisme néolibéral, de l’impérialisme, du patriarcat,  du colonialisme, du racisme, de l’hétérosexisme, du pouvoir des grandes entreprises sur les peuples. Le processus du Forum social des peuples nous a permis d’intensifier une convergence d’une diversité sans précédent entre nos mouvements.

Le mouvement social unifié et inédit que nous construisons  est plus nécessaire que jamais pour travailler ensemble afin de contrer les attaques sauvages du gouvernement fédéral actuel et des élites dominantes envers nos droits collectifs et individuels, nos emplois, nos retraites, nos services publics, notre environnement, envers les personnes immigrantes, les pauvres et les personnes racisées, et ultimement, envers notre avenir et celui des générations futures. 

Nous ne voulons pas d’un État qui soutient les minières canadiennes ici et à l’étranger. Un État qui bafoue les droits du peuple palestinien en appuyant le régime israélien d’apartheid, malgré les nombreuses résolutions internationales. Nous ne voulons pas d’un État qui oppresse les premiers peuples. Nous ne voulons pas d’un État en militarisation croissante et qui criminalise la dissidence. 

Au cours de ce forum social, nous avons partagé les germes d’une nouvelle vision de la société, basée sur la justice sociale et environnementale, l’autodétermination des premiers peuples, les droits humains, la démocratie, l’égalité entre les personnes et entre les peuples, l’inclusion de toutes les générations, la solidarité, un nouveau paradigme économique au service des personnes, et non l’inverse. 

Nous voulons une société qui lutte contre les inégalités entre les riches et les pauvres, les hommes et les femmes, les blancs et les personnes racisées. Nous voulons défendre et élargir nos services publics et nos programmes sociaux dans la perspective de respecter les droits sociaux, économiques et culturels.  

Nous savons l’importance de porter un autre modèle de société haut et fort. Il ne s’agit pas seulement de s’opposer aux Conservateurs, notre mouvement doit aller au-delà de cette échéance électorale car il s’agit aussi de reprendre le contrôle de notre avenir collectif.

Cependant, à court terme, nous devons propulser l’actuelle convergence des mouvements sociaux vers un rôle actif, non partisan, et mener une campagne combative contre les conservateurs. Tant que les conservateurs nous imposeront leur conception de la société et du monde, nous ne pourrons protéger nos droits et l’environnement et nous ne pourrons mener un débat ouvert sur ce que serait une société juste, viable et respectueuse des peuples qui la composent. Tous les partis politiques doivent sentir la pression d’un mouvement social organisé.

Nous nous engageons à maintenir des liens vivants et durables à travers les structures que nous lègue ce forum social des peuples (caucus, commissions régionales, réseaux créés à l’occasion des ateliers et des assemblées de convergences). Le feu qui nous habite au sortir de cette rencontre doit perdurer!

Les systèmes d’oppression et de domination sont intimement imbriqués et c’est pourquoi il faut tous les combattre. Chaque attaque contre l’un de nos mouvements est donc une attaque contre [toutes et tous] et affaiblit le mouvement dans son ensemble. Nous avons la responsabilité de combattre l’oppression dans nos mouvements, et d’être solidaire des personnes qui sont aux marges de nos combats. Nous avons aussi la responsabilité de travailler ensemble pour exprimer notre solidarité envers les autres peuples de la Terre. Nous devons reconnaître dans nos mouvements la réalité du colonialisme canadien qui fait des premiers peuples une composante du mouvement pas comme les autres.

Ce forum nous a nourri d’espoir quant à notre capacité à dépasser nos limites et, ensemble, vaincre. Nous sommes unis politiquement et serons en action partout où nous sommes sur le territoire. Nous appelons à des manifestations partout au pays, des actions et des réactions concertées de la part des divers mouvements aux attaques conservatrices. Nous devons riposter de façon créative et massive. Ils doivent comprendre que nous ne les laisserons plus faire sans réagir. Ils doivent sentir le poids de notre convergence!

Nous devons démontrer qu’un autre projet pour notre société est non seulement possible, mais nécessaire. Les conclusions du FSP sont une responsabilité collective. Cet urgent appel à la convergence des mouvements sociaux s’incarne dans l’action. Les solutions nous appartiennent, organisations et individus. Le changement que nous souhaitons est notre responsabilité. L’ampleur de ce changement dépend de notre implication!

Notre appel est large et s’adresse à toute la population et aux autres mouvements, un appel à travailler ensemble pour battre les conservateurs. Un appel à travailler à la défaite du conservatisme et du néolibéralisme. Un appel à rebâtir une démocratie saine et à penser un autre système, non pas basé sur l’oppression et l’exploitation, mais sur une économie de la vie et du bien-être des personnes et de la Terre.

 

*Il est à noter que l’appel original comprenait une déclaration à propos d’un Forum Social Mondial (FSM) qui se tiendrait à Montréal en 2016. Des consultations avec toutes les parties prenantes du Forum social des peuples doivent se tenir pour évaluer cette proposition.  Le Conseil international (CI) du FSM se rencontrera au mois d’octobre prochain à Tunis pour notamment réévaluer l’état d’avancement du projet.

 

 

Actions et campagnes :

Campagne contre la réélection des conservateurs;

Appel à une semaine d’action coordonnée à travers le Canada au printemps 2015;

Demande à des organisations de signer l’appel à l’action de l’assemblée des mouvements sociaux.

 

Services publics :

Campagne pour sauver Postes Canada et soutenir une banque postale;

Campagne nationale pour la défense d’un système de santé public;

Mise en place d’un comité organisateur qui se rencontrera et organisera des événements sur une base régulière afin de solidifier l’appui aux services publics;

Construction d’une campagne contre les baisses d’impôts et visant à conscientiser le public à propos des impôts : d’où ils proviennent et comment ils sont dépensés. 

 

Climat :

Lutte contre les oléoducs;

Assemblée à l’automne à Kahnawake;

Soutien à la poursuite Frack Back (http://peopleslawsuit.com/) pour freiner l’exploitation des gaz de schiste au Nouveau-Brunswick.

 

Femmes :

Participation à la Marche mondiale des femmes en 2015. 

 

Premiers peuples :

Lutte pour les femmes autochtones disparues et assassinées (une pétition est en ligne : http://www.congresdutravail.ca/centre-daction/justice-pour-les-femmes-autochtones-disparues-et-assassin-es#.VAW4I49iui4.facebook);

Adhésion au groupe « Feeding my Family ». Invitation aux participantes et participants à envoyer des lettres au premier ministre. Un modèle de lettre est sur la page du groupe sur Facebook  : https://www.facebook.com/groups/239422122837039/?fref=ts.

 

Démocratie :

Création d’une plateforme des peuples qui présenterait une vision commune, portée par les mouvements sociaux pour faire pression sur l’ensemble des partis politiques. La plateforme pourrait aussi être utilisée comme outil de mobilisation communautaire, afin de poursuivre et d’approfondir le travail de concertation et de collaboration de nos mouvements. Les résultats des assemblées de convergence du Forum social des peuples pourraient être utilisés comme point de départ pour rédiger une première version de la plateforme;

Campagne pancanadienne concertée sur des enjeux clés de portée nationale (économie juste, justice climatique, réelle démocratie et solidarité avec les peuples autochtones) en vue des prochaines élections fédérales. Tous les partis devraient rendre des comptes à propos de revendications spécifiques liées à ces questions;

Actions favorisant la collaboration entre les groupes qui travaillent à bloquer Harper dans les circonscriptions ciblées, notamment en développant une campagne commune pour « faire sortir le vote »;

Sensibilisation et mobilisation de la population pour encourager les chefs de tous les partis à s’engager à une réforme du mode de scrutin, et encourager les mouvements à ne pas appuyer les partis qui n’appuient pas une réforme du mode de scrutin.  

 

Mines :

Participation à la campagne « Une affaire de justice » qui vise la création d’un ombudsman et l’accès aux tribunaux canadiens pour les victimes des minières à l’étranger : http://cnca-rcrce.ca/take-action-today-to-ensure-canada-becomes-open-for-justice/;

Participation aux campagnes publiques visant à exercer une pression financière sur les entreprises fautives, comme la campagne Le fil de l’argent, appelant les institutions d’investissement à retirer nos fonds de pension publics et privés de certaines entreprises minières canadiennes : http://www.blueplanetproject.net/lefildelargent/?lang=fr; 

Création d’une journée nationale annuelle d’actions, laquelle appellerait à la mobilisation contre un tel modèle extractiviste ou en faveur du droit des peuples au consentement libre et éclairé. Cette journée compléterait la Journée intercontinentale contre les mines à ciel ouvert ayant déjà cours chaque 22 juillet à travers les Amériques;

Participation à un tribunal panafricain sur la justice extractive.

 

Personnes de couleur :

Rejoindre les personnes racisées dans la lutte pour exiger un statut et un accès au travail pour tous et toutes;

Demande du rétablissement du caractère obligatoire du long formulaire de recensement afin de rendre compte de la réalité du profil de la démographie canadienne, afin que le gouvernement puisse rencontrer ses obligations statutaires et que les cibles d’accès égalitaire à l’emploi soient un reflet de la population racisée au pays. 

 

Palestine : 

Participation à la campagne Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS);

Organisation d’une journée d’action en faveur de la campagne BDS le 30 mars 2015.

 

Alimentation :

Revendication des politiques pour défendre l’accès à la nourriture pour tous;

Utilisation des medias et du calendrier du Réseau pour une alimentation durable (RAD-FSC) pour partager et promouvoir toutes les campagnes et les événements que nos différentes organisations envisagent;

Participation à l’Assemblée du RAD-FSC à Halifax, en novembre prochain;

Participation à la conférence annuelle de l’Association canadienne des études alimentaires (ACÉA_CAFS), à l’Université d’Ottawa, du 30 juin au 2 mai 2015.

 

Forums sociaux :

Participation au Forum social mondial du 24 au 28 mars 2015 à Tunis;

Appui du forum des États-Unis polycentrique à Philadelphie, San Jose et Jackson en juin 2015.

 

Économie sociale :

Campagne inclusive qui place l’économie sociale parmi les choix positifs de l’élection fédérale 2015;

Mobilisations des organismes de la société civile canadienne autour d’une campagne pour rétablir le rôle de la Banque du Canada : la création de monnaie pour l’intérêt public plutôt que privé.

 

Éducation : 

Rendez‐vous à venir pour discuter des actions afin de répondre aux préoccupations qui ont été soulevées pendant le Forum social des peuples.

 

Militarisation : 

Appel à la condamnation du coup militaire en Égypte et revendication auprès du gouvernement canadien de la suspension de ses relations avec le gouvernement au pouvoir en Égypte. 

 

Médias :

Mobilisation en 2015-2016 quand le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes fera une révision des médias communautaires.