Grogne mondiale contre les inégalités

Mis en ligne le 29 mai 2008

En 2005, un rapport des Nations Unies publié par le PNUD avait établi que les 50 personnes les plus riches dans le monde gagnaient plus que les 416 millions les plus pauvres.

Ce fossé croissant entre les revenus est jugé de plus en plus inacceptable, selon les résultats d’un sondage réalisé pour le Financial Times. Une forte majorité des européens, allant de 76% en Espagne à 87% en Allemagne, considère que les inégalités sont trop fortes. Ce chiffre atteint 78% aux USA, pourtant traditionnellement plus enclin à considérer l’acquisition de fortune comme un accomplissement normal.

La stagnation – voire la diminution – des revenus des classes moyennes américaines contrastant avec le fort développement économique des années 1990 explique sans doute cette évolution. Selon une étude publiée par le Center on Budget and Policy Priorities et l’ Economic Policy Institute, aux USA, les 20% les plus pauvre ont vu leur revenus diminuer de 2,5% durant cette période, alors que ceux des 20% les plus riches ont augmenté de 9%.

En Asie, 80% des Chinois considèrent aussi que les inégalités sont excessives, et ils sont 64% du même avis au Japon.

Une forte majorité des sondés des huit pays étudiés estiment également que ces inégalités allaient sans doute s’aggraver dans les années qui viennent.


Source : Contre Info, 19 mai 2008


Les commentaires sont fermés.