20 ans de luttes et de débats pour la sauvegarde du système public de santé et de services sociaux

Par Mis en ligne le 06 juin 2011
Montréal, le 2 juin 2011. La Coalition Solidarité Santé sou­ligne aujourd’hui ses 20 ans d’existence ! Dans le cadre d’un évé­ne­ment confé­rence à la fois festif et réflexif, la Coalition rend publiques une ver­sion réac­tua­li­sée de son mani­feste pour la sau­ve­garde du sys­tème public de santé et de ser­vices sociaux, de même qu’une 3e cap­sule vidéo trai­tant de la pri­va­ti­sa­tion crois­sante de nos soins et ser­vices. La porte-parole de la Coalition, Monica Dunn réitère « qu’une vigi­lance sou­te­nue au main­tien et au déve­lop­pe­ment de notre sys­tème public est aujourd’hui plus que nécessaire !».
Active depuis main­te­nant 20 ans, la Coalition Solidarité Santé regroupe aujourd’hui près de soixante orga­ni­sa­tions syn­di­cales, com­mu­nau­taires et citoyennes. En 1991, ce sont treize orga­ni­sa­tions qui unis­saient leur force pour com­battre la volonté du ministre libé­ral de l’époque, Marc-Yvan Côté, d’imposer un ticket modé­ra­teur dans le réseau de la santé ! Depuis sa fon­da­tion, la Coalition n’a jamais cessé de pro­mou­voir et de défendre le droit à la santé pour l’ensemble de la popu­la­tion qué­bé­coise et ce, sans égard au statut ou au revenu. Malgré des moyens limi­tés, elle a mené de front mul­tiples actions de mobi­li­sa­tion, des débats, des ana­lyses, des mémoires, tout en assu­rant une pré­sence média­tique sur la place publique. « Seule orga­ni­sa­tion entiè­re­ment vouée à la défense et à la pro­mo­tion du sys­tème public, nous avons tou­jours réaf­firmé la néces­sité de son carac­tère public assu­jetti à des prin­cipes d’universalité, d’accessibilité et de gra­tuité », rap­pelle Monica Dunn.
Dans les der­nières années, le gou­ver­ne­ment du Québec a mis en place de nom­breuses poli­tiques affai­blis­sant le carac­tère public de notre sys­tème. « Depuis la fusion des éta­blis­se­ments, les ser­vices sociaux sont plus que jamais les parents pauvres du réseau. L’orientation gou­ver­ne­men­tale de trans­fé­rer au sec­teur privé le déve­lop­pe­ment de soins et d’hébergement de longue durée n’est aucu­ne­ment de nature à favo­ri­ser une qua­lité de soins pour nos aînés. Il favo­rise éga­le­ment le sec­teur privé pour l’accès aux exa­mens diag­nos­tiques et aux chi­rur­gies d’un jour accen­tuant ainsi les inéga­li­tés sociales. Finalement, l’imposition récente d’une contri­bu­tion santé affec­tera davan­tage les familles moins nan­ties », plaide Monica Dunn.
Pour la Coalition, des solu­tions publiques plus éco­no­miques existent : « ren­for­cer les soins et les ser­vices à domi­cile, déve­lop­per des centres ambu­la­toires publics et contrô­ler le coût des médi­ca­ments seraient des ave­nues gagnantes pour la sau­ve­garde de notre sys­tème public », conclut la coordonnatrice.
La Coalition Solidarité Santé invite toute la popu­la­tion à dif­fu­ser lar­ge­ment le Manifeste renou­velé et la cap­sule vidéo pour expri­mer son atta­che­ment au sys­tème public de santé et de ser­vices sociaux.
Source : Monica Dunn, Tél. : 514-442-0577 ; cour­riel : cssante@​gmail.​com
Site inter­net : http://​cssante​.type​pad​.com/​blog/
Facebook : www​.face​book​.com/​p​a​g​e​s​/​C​o​a​l​i​t​i​o​n​-​S​o​l​i​d​a​r​i​t​e​-​S​a​n​t​e​/​1​5​8​6​3​2​8​5​0​8​36969

Les commentaires sont fermés.