Les étudiantes et étudiants partout au Canada sont solidaires de leurs collègues du Québec

Les étudiantes et étudiants du pays sont solidaires de leurs collègues québécois qui sont en grève pour s’opposer à des hausses des frais de scolarité qui rendraient l’éducation hors de la portée d’un grand nombre d’entre eux et de leur famille. Le gouvernement libéral du Québec s’est engagé à augmenter les frais de scolarité de 325 $ par an pour les cinq prochaines années, des hausses qui porteront atteinte au système d’éducation le plus accessible au pays.

« La dernière chose dont nous avons besoin dans ce pays est de perdre un modèle d’éducation accessible qui a été construit au fil de plusieurs générations de Québécoises et Québécois », déclare Roxanne Dubois, présidente nationale de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants. « Augmenter les frais de scolarité est un moyen sûr d’empêcher les Canadiennes et Canadiens d’accéder à l’éducation et d’avoir une chance de se construire une vie convenable. »

Actuellement, la moyenne des frais de scolarité au Canada est de 5 366 $, et la moyenne la plus élevée est en Ontario, à 6 640 $. Les frais de scolarité ont augmenté deux fois plus rapidement que le taux de l’inflation dans la plupart des provinces depuis les trente dernières années, principalement en raison du manque de financement du gouvernement fédéral. À l’extérieur du Québec, les frais de scolarité élevés ont accru la dépendance vis-à-vis des prêts d’études, ce qui fait que les étudiantes et étudiants s’endettent plus que jamais.

« Les frais de scolarité sont beaucoup trop élevés au Canada, ce qui représente le plus important obstacle empêchant les jeunes d’entreprendre des études postsecondaires », ajoute Roxanne Dubois. « Le Québec ne devrait pas suivre l’exemple des autres provinces qui n’ont pas réussi à offrir une éducation accessible. Le Québec devrait plutôt investir dans son système exemplaire, pour qu’il demeure accessible. »

La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants est l’organisation étudiante la plus importante du Canada unissant plus d’un demi-million d’étudiantes et d’étudiants dans les dix provinces. La Fédération et ses prédécesseurs représentent la population étudiante du Canada depuis 1927.