Les étudiantes et étudiants partout au Canada sont solidaires de leurs collègues du Québec

Par Mis en ligne le 03 mars 2012

Les étu­diantes et étu­diants du pays sont soli­daires de leurs col­lègues qué­bé­cois qui sont en grève pour s’opposer à des hausses des frais de sco­la­rité qui ren­draient l’éducation hors de la portée d’un grand nombre d’entre eux et de leur famille. Le gou­ver­ne­ment libé­ral du Québec s’est engagé à aug­men­ter les frais de sco­la­rité de 325 $ par an pour les cinq pro­chaines années, des hausses qui por­te­ront atteinte au sys­tème d’éducation le plus acces­sible au pays.

« La der­nière chose dont nous avons besoin dans ce pays est de perdre un modèle d’éducation acces­sible qui a été construit au fil de plu­sieurs géné­ra­tions de Québécoises et Québécois », déclare Roxanne Dubois, pré­si­dente natio­nale de la Fédération cana­dienne des étu­diantes et étu­diants. « Augmenter les frais de sco­la­rité est un moyen sûr d’empêcher les Canadiennes et Canadiens d’accéder à l’éducation et d’avoir une chance de se construire une vie conve­nable. »

Actuellement, la moyenne des frais de sco­la­rité au Canada est de 5 366 $, et la moyenne la plus élevée est en Ontario, à 6 640 $. Les frais de sco­la­rité ont aug­menté deux fois plus rapi­de­ment que le taux de l’inflation dans la plu­part des pro­vinces depuis les trente der­nières années, prin­ci­pa­le­ment en raison du manque de finan­ce­ment du gou­ver­ne­ment fédé­ral. À l’extérieur du Québec, les frais de sco­la­rité élevés ont accru la dépen­dance vis-à-vis des prêts d’études, ce qui fait que les étu­diantes et étu­diants s’endettent plus que jamais.

« Les frais de sco­la­rité sont beau­coup trop élevés au Canada, ce qui repré­sente le plus impor­tant obs­tacle empê­chant les jeunes d’entreprendre des études post­se­con­daires », ajoute Roxanne Dubois. « Le Québec ne devrait pas suivre l’exemple des autres pro­vinces qui n’ont pas réussi à offrir une édu­ca­tion acces­sible. Le Québec devrait plutôt inves­tir dans son sys­tème exem­plaire, pour qu’il demeure acces­sible. »

La Fédération cana­dienne des étu­diantes et étu­diants est l’organisation étu­diante la plus impor­tante du Canada unis­sant plus d’un demi-mil­lion d’étudiantes et d’étudiants dans les dix pro­vinces. La Fédération et ses pré­dé­ces­seurs repré­sentent la popu­la­tion étu­diante du Canada depuis 1927.

Les commentaires sont fermés.