La Grande Transition : repenser l’économie à l’heure de l’écologie

Le Centre de recherche sur les innovations et les transformations sociales organise  à la Grande Transition en organisant trois conférences sur la planification économique démocratique. Voici l’horaire détaillé de cette journée de conférences.

 

23 mai 2021

11h15 – 13h (EDT)

Panel sur l’écologie

Un modèle économique postcapitaliste a, au minimum, l’objectif de combler les besoins des gens qui y participent. Présentement, le capitalisme ne distingue pas les besoins des désirs; un système économique postcapitaliste le devrait-il et, si oui, comment? La question est d’autant plus brûlante que les limites de la planète prennent de la place dans le débat public et sont un important élément de mobilisation. Or, la volonté de démocratiser l’économie se pose d’emblée en tension avec l’idée de limite. Comment poser des limites externes à un collectif autonome? Comment penser la réalisation des besoins humains tout en assurant le maintien des écosystèmes?

Alejandra Zaga Mendez animera ce panel réunissant Fikret Adaman, Robin Hahnel et Mary Mellor, qui discutera comment les modèles de planification économique démocratique pourraient propulser la transition écologique.

Le lien pour assister au panel en ligne sera partagé sur l’évènement facebook.

Fikret Adaman est professeur à l’Université Boğaziçi d’Istanbul et a entre autres comme intérêt de recherche l’économie environnementale. Il a travaillé à partir de 1994 avec Pat Devine sur un modèle de planification économique démocratique appelé la « coordination négociée ».

Robin Hahnel est professeur d’économie à l’American University de Washington DC. Il a développé avec Michael Albert un modèle de planification économique démocratique qu’ils ont nommé « économie participaliste ».

Mary Mellor est professeure à l’Université Northumbria au Royaume-Uni. Elle a publié largement sur l’économie alternative intégrant les perspectives socialistes, féministes et écologiques.

Évènement Facebook pour le panel

13h30 – 15h (EDT)

Conférence sur le postcapitalisme

Le débat autour des modèles postcapitalistes s’est construit sur la base du débat central du XXe siècle en économie, celui entre le marché et la planification. Lorsqu’on pense au postcapitalisme aujourd’hui, les catégories ont évolué pour être remplacées par planification démocratique et socialisme de marché. La question demeure tout de même entière : Quelle place devrait-on accorder à la planification et au marché dans l’économie postcapitaliste? Ces catégories sont-elles réellement pertinentes quand il est question de démocratisation de l’économie? Doit-on trouver d’autres termes pour aborder les questions de centralisation/décentralisation, savoir explicites/savoirs tacites et la participation de divers acteurs?

Bengi Akbulut animera les présentations et échanges entre Pat Devine, David Schweickart et Anke Schaffartzik, qui tenteront de répondre à ces questions complexes, tout en esquissant ce à quoi pourrait ressembler un modèle postcapitaliste.

Le lien pour assister à la conférence en ligne sera partagé sur l’évènement facebook.

Pat Devine est économiste, chercheur honoraire à la Manchester University. Son modèle de planification économique démocratique présenté en 1989, la « coordination négociée », développé en partie avec Fikret Adaman, propose une séparation entre forces de marché et relations de marché.

Anke Schaffartzik est chercheuse à l’Institut d’écologie sociale de Vienne. Ses travaux se concentrent sur l’analyse du métabolisme social, l’utilisation globale des ressources et la division internationale du travail.

David Schweickart est philosophe émérite à la Loyola University Chicago et titulaire d’un Ph.D. en mathématiques. Il a dévoué une large partie de sa carrière au développement et à la défense d’une alternative au capitalisme qui serait économiquement viable et éthiquement désirable, soit un modèle de socialisme de marché qu’il appelle la « démocratie économique ».

Évènement Facebook de la conférence

15h30 – 17h (EDT)

Panel sur la technologie

La technologie est une question latente des modèles postcapitalistes. Pour certains, les technologies contemporaines de l’information et des communications sont la preuve évidente de la possibilité d’une autre économie. Pour d’autres, le gigantisme de ces approches menace à la fois l’écologie et l’autonomie démocratique. Existe-il un terrain d’entente? Un usage approprié? Quel rôle la technologie devrait-elle avoir dans une société postcapitaliste?

Audrey Laurin-Lamothe animera ce panel réunissant Michal Rozworski, Ingrid Hanon et Paul Cockshott, cherchant à trouver le rôle adéquat pour la technologie dans un modèle de planification économique démocratique.

Le lien pour assister au panel en ligne sera partagé sur l’évènement facebook.

Michal Rozworski est économiste, auteur de The People’s Republic of Walmart, publié en 2019, qui montre comment de grandes multinationales comme Walmart utilisent les nouvelles technologies de l’information pour assurer une planification centralisée de leurs opérations.

Ingrid Hanon est doctorante en philosophie à l’Université d’Auckland en Nouvelle-Zélande. Elle travaille actuellement sur le besoin de transformer le modèle technologique pour promouvoir l’émancipation au travail et la créativité humaine.

Paul Cockshott est informaticien et économiste. Il enseigne à l’Université de Glasgow. Avec Allin Cottrell, il a développé un modèle de planification économique démocratique dans lequel les ordinateurs jouent un rôle central.