Au cœur de la «  crise de civilisation  » 

Par Mis en ligne le 08 juin 2011

Une profonde crise interne du système capitaliste

Crise de sens

Crise de la politique

Les nouvelles conditions de la lutte de classes

Curieusement, ces débats ont eu lieu fin jan­vier, en plein déve­lop­pe­ment des révo­lu­tions arabes, sans que per­sonne ne se sente réel­le­ment en mesure, si tôt, de relier ces évé­ne­ments consi­dé­rables à la réflexion enga­gée. Il en fut d’ailleurs de même quelques jours plus tard, au forum social mon­dial de Dakar, où cer­tains se sont cepen­dant inter­ro­gés sur les liens (ou l’absence de liens) entre ces révo­lu­tions et le mou­ve­ment alter­mon­dia­liste. Peut-être peut-on, avec un peu de recul, déga­ger une pre­mière leçon fon­da­men­tale qui touche au rap­port entre trans­for­ma­tion sociale et démo­cra­tie. Il paraît évident que l’un des res­sorts les plus puis­sants de ces révo­lu­tions a été la souf­france sociale causée et par le pillage en règle des res­sources de ces pays, et par la confis­ca­tion des droits et liber­tés civils et poli­tiques. Mais l’une (la confis­ca­tion des liber­tés) est la condi­tion de l’autre. C’est cette conscience-là qui a conduit les révo­lu­tion­naires à se situer d’abord sur le ter­rain des liber­tés et de la démo­cra­tie. Et c’est en se don­nant un tel objec­tif poli­tique précis immé­dia­te­ment réa­li­sable que ces mou­ve­ments ont créé une espé­rance mobi­li­sa­trice qui leur a donné leur force.

9 mars 2011

par Patrice Cohen-Séat, membre du Conseil natio­nal du Parti com­mu­niste fran­çais et pré­sident d’Espaces Marx.

Les dif­fé­rentes inter­ven­tions pro­non­cées lors de ce col­loque sont l’objet d’une publi­ca­tion spé­ci­fique. On peut éga­le­ment les trou­ver sur le site d’Espaces Marx http://​www​.espaces​-marx​.net

Les commentaires sont fermés.