Éducation supérieure – No 8, automne 2012

À propos de ce numéro

La préparation de ce numéro des Nouveaux Cahiers du socialisme (NCS) sur l’éducation supérieure s’est déroulée dans le contexte de ce qui est devenu la plus longue et la plus importante grève étudiante du Québec. Ainsi, les textes saisissent plusieurs raisonnements, pensées et thèses qui étaient, en amont, présents dans l’air du temps au moment où la grève fut pensée et déclenchée. Les réflexions que propose ce numéro portent cet esprit de combattivité qui aura alimenté le mouvement, tout en approfondissant certains aspects relatifs à l’éducation supérieure. Ce numéro aborde les tensions qui traversent les institutions d’enseignement supérieur, entre la reproduction et l’émancipation, entre l’autonomie et l’utilité sociale, et finalement, entre la recherche et l’enseignement.

 

Table des matières

Introduction.

  • Grève et tensions dans les universités et les cégeps, Thomas Chiasson-LeBel, Flavie Achard, Karine l’Ecuyer, Philippe Hurteau

Chantiers théoriques

  • Croisée des chemins, Normand Baillargeon
  • Augmentation de l’accessibilité à l’enseignement supérieur au Québec et démocratisation, Pierre Avignon
  • L’université comme lieu d’accumulation du capital humain, EricMartin etMaxime Ouellet
  • Capitalisme financier et régime d’endettement, Julia Posca et ÉricPineault

Mutations de l’éducation supérieure

  • L’état mondial de l’éducation supérieure, David Robinson
  • Le Rapport Parent et l’enseignement supérieur : alors et depuis, Guy Rocher
  • Démocratie universitaire : l’expérience de l’UQAM, Jacques Pelletier
  • Financement des universités et reconfiguration marchande, Philippe Hurteau
  • Menaces sur l’enseignement collégial, Flavie Achard
  • Mutations dans l’enseignement supérieur : regards de l’intérieur, Karine l’Ecuyer
  • Division et hiérarchisation chez les étudiantes employées universitaires, Jonathan Vallée-Payette et Rémi Bellemare-Caron

Luttes et résistance

  • TPU et résistance au néolibéralisme dans l’enseignement supérieur, Marie Blais
  • Chili : les universités au pays du libre marché, Antoine Casgrain
  • Les universités populaires ici et en Europe, Eve-Lyne Couturier

BILAN DE LUTTES
Occupy et Indignados

  • De la montée des Indignados à Occupons Wall Street, Andrea Levy
  • Le scandale de la démocratie. Penser le « mouvement des indignées » avec Jacques Rancière, Jean-François Fortier
  • Occupons et la « décence ordinaire », Dan Furukawa Marques

Autre lutte

  • Mobilisation contre les SLAPP, Lucie Lemonde

PERSPECTIVES

  • Accumulation par expropriation et résistances paysannes, Pamela Obertan et Frédérick Guillaume Dufour
  • Plaidoyer en faveur des droits universels, Michèle Sirois
  • Internet et démocratie, Christophe Aguiton

NOTES DE LECTURE

 

Lisez quelques extraits de ce numéro ci-dessous.

Menaces sur l’enseignement collégial

Par Flavie Achard
Les collèges d’enseignement général et professionnel ou cégeps ont 45 ans. C’est bien jeune pour une institution d’enseignement, en particulier si on les compare aux universités dont les origines québécoises remontent à 1663, date de la fondation de l’ancêtre de l’Université Laval. Pourtant, si les cégeps existent encore aujourd’hui, c’est envers et contre toute une série d’attaques concernant leur pertinence et leurs caractéristiques, et ce, dès leur création jusqu’à nos jours. On peut dire que la « résilience » des cégeps est due en grande partie à l’attachement de la population québécoise à cette institution qui lui a donné accès à l’éducation supérieure.
Lire la suite

 

Mutations dans l’enseignement supérieur : regards de l’intérieur

Par Karine Lécuyer
Lors de l’élaboration du présent dossier sur l’éducation supérieure, l’idée d’une table ronde regroupant des professeures des niveaux universitaire et collégial s’est imposée. En entendant plusieurs d’entre eux et elles parler avec passion, mais aussi avec indignation de l’évolution de leur profession, nous avons cherché à sai- sir leurs réactions et réflexions afin d’éclairer de leurs expériences concrètes notrevision des mutations contemporaines de l’enseignement postsecondaire.
Lire la suite

 

Le devenir total de capital : l’université comme lieu d’accumulation du capital humain

Par Eric Martin et Maxime Ouellet
Ce texte vise à analyser les transformations qui s’opèrent au sein des institu- tions universitaires dans le contexte de la crise structurelle dans laquelle le capitalisme est plongé depuis plus d’une quarantaine d’années. Cette crise s’inscrit au cœur même d’une des contradictions centrales du capitalisme qui repose sur le fait qu’en même temps que le Capital a besoin du travail vivant pour se valoriser, la dynamique d’accumulation nécessite de remplacer le travail humain par des machines. Dans ce texte, nous montrerons comment le Capital cherche à dépasser cette contradiction en modifiant la nature du savoir, de la connais- sance et de l’être humain, pour en faire un investissement productif dont la rentabilité serait mesurable.
Lire la suite