Contre Harper, pour le progrès

Le 25 mars dernier, le gouvernement minoritaire conservateur de Stephen Harper est tombé, pour outrage au Parlement : une première dans l’histoire politique canadienne.
Appelés aux urnes, les électeurs se doivent d’envisager la perspective que le parti conservateur forme un gouvernement majoritaire à la suite des élections du 2 mai prochain. Il est primordial, à cet égard, d’exposer quelques-uns des risques que cela implique.
En effet, gardons à l’esprit que le gouvernement conservateur de Stephen Harper a:
méprisé la volonté des institutions démocratiques (outrage au Parlement / non-respect des décisions de la Cour suprême / prorogation du Parlement / contrôle abusif de l’information / refus de répondre aux questions des journalistes / falsification de documents gouvernementaux);
fait preuve d’un immobilisme déconcertant dans le dossier de l’environnement (le Protocole de Kyoto a été qualifié de « complot socialiste » par Stephen Harper / le Canada joue désormais un rôle d’obstruction lors des négociations internationales sur l’environnement / influence grandissante des lobbies pétroliers auprès du gouvernement / non-respect des objectifs que le Canada s’était fixés dans le cadre du Protocole de Kyoto, en violation du droit international);
favorisé la montée en influence des valeurs conservatrices les plus rétrogrades (influence croissante des groupes religieux fondamentalistes sur le gouvernement / réouverture probable des débats sur le droit à l’avortement et sur le mariage entre personnes du même sexe / facilitation de l’accès aux armes à feu / instauration de mesures de sécurité abusives lors des sommets internationaux et détention provisoire de plusieurs manifestants pacifiques / explosion des dépenses militaires / diminutions draconiennes des budgets alloués à la culture;

terni l’image du Canada à l’international (échec d’obtenir un siège temporaire au Conseil de sécurité de l’ONU, une première depuis la fondation de cette organisation en 1948 / inaction en matière de lutte aux changements climatiques qui suscite un mépris certain à l’international / appui inconditionnel et aveugle à l’État d’Israël, malgré les bavures dénoncées par le reste de la communauté internationale);
Dans cette optique, vous êtes fortement invités à exprimer votre opinion le 2 mai prochain. Prenez le temps de voter. Peu importe vos allégeances politiques, votre vote compte.
Si vous êtes d’accord avec les propos formulés ci-haut, prières de:
1- Faire suivre le présent message à vos contacts.
2- Joindre le groupe « Contre Harper, pour le progrès » sur le réseau Facebook.
3- Visiter les sites :
Vous pourrez y retrouver des explications et des références (textes, vidéos) venant justifier chacune des affirmations précédentes.
Ensemble, nous pouvons faire la différence et ainsi barrer la route aux troupes de Stephen Harper !