Québec, le 22 octobre 2011 – À l’occasion du congrès du Parti libé­ral du Québec (PLQ), plu­sieurs cen­taines de mani­fes­tantes et mani­fes­tants ont marché aujourd’hui sous la ban­nière « Rouges de colère contre les libé­raux » pour dénon­cer les orien­ta­tions bud­gé­taires du gou­ver­ne­ment. Répondant à l’appel de la Coalition oppo­sée à la tari­fi­ca­tion et à la pri­va­ti­sa­tion des ser­vices public et de la coa­li­tion régio­nale de Québec-Chaudière-Appalaches, les mani­fes­tants et mani­fes­tantes pro­ve­nant de divers milieux ont par­couru les rues de la Haute-ville de Québec pour abou­tir au Centre des congrès, où se tient le congrès. Afin d’exprimer leur colère, les mani­fes­tantes et mani­fes­tants ont été invi­téEs à tirer des tomates sur des cibles à l’effigie des ministres Charest, Beauchamp et Bachand.

La Coalition oppo­sée à la tari­fi­ca­tion et à la pri­va­ti­sa­tion des ser­vices publics, a rap­pelé le lien entre l’appauvrissement de la popu­la­tion dénoncé ces jours-ci par des mou­ve­ments citoyens à tra­vers la pla­nète et les poli­tiques néo­li­bé­rales adop­tées au Québec. « Le gou­ver­ne­ment Charest tente de nous faire croire que la reprise éco­no­mique et le retour à l’équilibre bud­gé­taire passent par les com­pres­sions et la pri­va­ti­sa­tion de nos ser­vices publics. Avec la taxe santé et la hausse de tarifs comme les frais de sco­la­rité et l’hydroélectricité, ce gou­ver­ne­ment choi­sit des mesures qui aug­mentent les inéga­li­tés sociales » affirme Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de l’ASSÉ, une des asso­cia­tions membre de la Coalition.

La Coalition dénonce le pro­ces­sus de tari­fi­ca­tion et de pri­va­ti­sa­tion de nos ser­vices publics mis de l’avant par le PLQ, en par­ti­cu­lier la hausse annon­cée des frais de sco­la­rité uni­ver­si­taire de 1 625$ étalée sur 5 ans. « La nou­velle hausse radi­cale des frais de sco­la­rité annon­cée dans le der­nier budget est la goutte qui fait débor­der le vase. Au-delà des étu­diantes et des étu­diants, c’est toute la popu­la­tion qui sera affec­tée puisque la hausse entrave l’accessibilité finan­cière aux études pour toutes les classes sociales, c’est car­ré­ment le droit à l’éducation qui est menacé », a com­menté la porte-parole de la Coalition de Québec Chaudière-Appalaches oppo­sée à la tari­fi­ca­tion et à la pri­va­ti­sa­tion des ser­vices publics, Valérie Plante Lévesque, elle-même étu­diante. Tout en gar­dant à l’œil les autres mesures régres­sives prô­nées par le gou­ver­ne­ment Charest, les deux coa­li­tions accor­de­ront une atten­tion par­ti­cu­lière à la lutte contre la hausse des frais de sco­la­rité dans leurs actions de l’automne.

Depuis plu­sieurs mois, la Coalition met de l’avant des alter­na­tives qui garan­ti­raient l’accessibilité et la qua­lité des ser­vices publics, dont une réforme majeure de la fis­ca­lité et une révi­sion des rede­vances sur les res­sources natu­relles. « Nous vou­lons des ser­vices publics gra­tuits, uni­ver­sels et de qua­lité, finan­cés par un sys­tème de redis­tri­bu­tion de la richesse où tout le monde, contri­buables mais aussi entre­prises, paie sa juste part. Nos impôts doivent servir à la col­lec­ti­vité, pas à rem­plir les poches des amis du régime » a réclamé Ann Gingras, pré­si­dente du Conseil cen­tral de Québec et Chaudière-Appalaches de la CSN dans un dis­cours devant le Centre des congrès. Pour illus­trer son propos sur les risques de la pri­va­ti­sa­tion, la Coalition a ins­tallé des pan­neaux « Nos impôts se perdent en chemin » devant divers ser­vices publics. Tout au long de la mani­fes­ta­tion, la Coalition a d’ailleurs exploité le thème de la construc­tion en paro­diant divers pan­neaux de chan­tier.

La Coalition de Québec et Chaudière-Appalaches et la Coalition natio­nale oppo­sée à la tari­fi­ca­tion et la pri­va­ti­sa­tion des ser­vices publics regroupent plus de 175 groupes popu­laires, syn­di­cats, groupes de femmes et asso­cia­tions étu­diantes d’envergure locales, régio­nales et natio­nales.

– 30 –

Informations : Anne-Marie Provost, 514-882-8726 (cel­lu­laire)
www​.nonaux​hausses​.org

Les commentaires sont fermés.