” Trahison totale”: La COP26 Coalition furieuse contre le résultat de la conférence de l’ONU- The Guardian, 14 novembre 2021.

La Coalition Cop26, un regroupement des plus grandes organisations environnementales et groupes de la société civile du Royaume-Uni, a publié une déclaration accablante sur les résultats du sommet.

Le porte-parole Asad Rehman, qui a prononcé un discours foudroyant lors de la plénière de clôture de la conférence, a déclaré :

« Cet accord est une trahison totale des peuples. Ce sont des mots creux sur l’urgence climatique de la part des pays les plus riches, au mépris total de la science et de la justice. Le « greenwashing »  et le PR du gouvernement britannique nous ont fait dévier de notre trajectoire.

« Les riches ont refusé de faire leur juste part, avec plus de mots creux sur la finance climatique et tournant le dos aux plus pauvres qui sont confrontés à une crise de Covid couplée à un apartheid économique et climatique – le tout causé par les actions des plus riches.

« C’est immoral pour les riches de rester assis là à parler de leurs futurs enfants et petits-enfants, alors que les enfants du sud souffrent maintenant. Cette COP n’a pas réussi à garder l’objectif du 1.5C en vie et nous a mis sur la voie de 2.5 C. Tout en prétendant agir, ils mettent le feu à la planète.

« À la Cop26, les plus riches ont eu ce qu’ils voulaient et les plus pauvres sont repartis sans rien. Les peuples vont se lever à travers le monde pour demander des comptes à nos gouvernements et aux entreprises – et les forcer à agir. »

Voici la déclaration complète de la COP26 Coalition : https://cop26coalition.org/cop26-coalition-responds-to-draft-cop26-agreement/

La Coalition COP26 répond au projet d’accord COP26

« Hier, la Conférence du Peuple bondée est sortie en signe de protestation à la COP26. Nous sommes frustrés et en colère qu’une autre COP ait encore renforcé les injustices causant la misère à des millions de personnes dans le monde, tout en renforçant les profits des entreprises et des pays riches.

Le Royaume-Uni a été chargé du COP de 1,5, mais ce qu’ils ont livré est le COP de 2,5c. Plus intéressés à se lisser les plumes avec des communiqués de presse et des annonces, ils n’ont pas fait leur travail.

Nous avions besoin que les pays riches intensifient leurs efforts et fassent enfin leur juste part de l’action climatique, tout en offrant une compensation pour la destruction de vies et de moyens de subsistance déjà causée par le changement climatique dans les pays qui ont le moins fait pour créer cette crise.

Au lieu de cela, les besoins des pays les plus pauvres ont été mis au rebut, au profit de la satisfaction des lobbyistes des combustibles fossiles, surreprésentés.

Les pays riches ont essayé de donner l’impression qu’ils se soucient du changement climatique – mais il est clair qu’ils prévoient de continuer à polluer en toute impunité, sacrifiant ainsi les plus pauvres. L’industrie pétrolière et gazière, une fois de plus, est décrochée et laisse la COP26 de rire jusqu’à la banque.

Les pays en développement, déjà submergés par la crise de Covid, les inégalités et une crise de la dette en spirale, avaient désespérément besoin d’énormes augmentations de soutien financier pour faire face aux impacts du changement climatique et d’une compensation pour les dommages déjà causés. Pourtant, les pays riches ont catégoriquement refusé de mettre de l’argent sonnant sur la table, offrant à la place un service d’assistance téléphonique pitoyable.

À la COP26, les plus riches ont eu ce pour quoi ils sont venus ici, et les plus pauvres repartent sans rien. »

Traduit par Roger Rashi