Surprise ! On a des droits

Bâtir un rapport de force face à la police

Par Mis en ligne le 20 avril 2012

Cette bro­chure a été pro­duite en 1998 par le COBP (Collectif Opposé à la Brutalité Policière) avec la col­la­bo­ra­tion des avo­cats Pascal Lescarbeau et Julius Grey et avec l’assistance du GRIP-McGill. Il a été mis à jour en 2008 avec l’aide de l’avocate Daredjane Assathiany. Le pam­phlet a été actua­lisé en 2012 dans le cadre de la grève étu­diante.

Toute repro­duc­tion d’informations conte­nues dans ce docu­ment est for­te­ment encou­ra­gée.

Il est conseillé de télé­char­ger le pré­sent docu­ment au format PDF ou de conser­ver, sous forme de signet, l’adresse de la pré­sente page dans votre bidule por­table. Cà pour­rait être utile un jour…

Introduction

Cette bro­chure pro­pose des conseils pour réagir aux abus de pou­voir des poli­ciers. Il nous informe de nos droits face à la police. Il nous pro­pose, avant tout, des moyens d’action pour éta­blir un rap­port de force avec elle. Ces ren­sei­gne­ments s’appliquent en grande majo­rité au SPVM (Service de Police de la Ville de Montréal).

On doit comp­ter sur nous-mêmes pour connaître nos droits et les faire res­pec­ter. La police abuse de ses pou­voirs quo­ti­dien­ne­ment et par­ti­cu­liè­re­ment envers les per­sonnes mar­gi­nales, les pauvres, les jeunes et celles qui remettent en ques­tion les auto­ri­tés. Ces infor­ma­tions s’inspirent des lois cana­diennes ainsi que des codes et règle­ments s’appliquant à la police au Québec. Ce pam­phlet peut nous tirer d’affaire, il est donc pra­tique de l’avoir sur soi. Par contre, il n’est pas recom­mandé de le mon­trer aux poli­ciers, géné­ra­le­ment ils n’aiment pas trop ça…

Les commentaires sont fermés.