Stop Harper

Par Mis en ligne le 12 juin 2011

Brigette DePape est cette étu­diante qui a pro­testé silen­cieu­se­ment contre l’intronisation du gou­ver­ne­ment Harper au début du mois. « Ce gou­ver­ne­ment est une catas­trophe » at-elle déclaré après son expul­sion du Parlement où elle était employée comme page. 

« Nous devons l’empêcher de gas­piller des mil­liards dans des avions de combat, des bases mili­taires et des réduc­tions d’impôts aux grandes entre­prises tout en cou­pant les pro­grammes sociaux et en détrui­sant le climat. Tout le monde sait que ce dont nous avons besoin, ce sont des emplois verts, un meilleur sys­tème de santé publique et un envi­ron­ne­ment plus sain pour les pro­chaines générations.

Étudiante en déve­lop­pe­ment inter­na­tio­nal à l’Université d’Ottawa, Brigette s’est impli­quée dans Uni-Alter, un réseau d’étudiant-Es alter­mon­dia­listes. Elle a par­ti­cipé à ce titre au Forum social mon­dial à Dakar en février dernier.

« Le Canada a besoin de sa ver­sion du prin­temps arabe, une renais­sance du mou­ve­ment popu­laire capable de démon­trer que le vrai pou­voir pour chan­ger les choses n’est pas avec Harper mais dans les mains du peuple quand nous agis­sions ensemble dans nos rues, nos quar­tiers et nos lieux de travail ».

Les commentaires sont fermés.