Stop Harper

Brigette DePape est cette étudiante qui a protesté silencieusement contre l’intronisation du gouvernement Harper au début du mois. « Ce gouvernement est une catastrophe » at-elle déclaré après son expulsion du Parlement où elle était employée comme page.

« Nous devons l’empêcher de gaspiller des milliards dans des avions de combat, des bases militaires et des réductions d’impôts aux grandes entreprises tout en coupant les programmes sociaux et en détruisant le climat. Tout le monde sait que ce dont nous avons besoin, ce sont des emplois verts, un meilleur système de santé publique et un environnement plus sain pour les prochaines générations.

Étudiante en développement international à l’Université d’Ottawa, Brigette s’est impliquée dans Uni-Alter, un réseau d’étudiant-Es altermondialistes. Elle a participé à ce titre au Forum social mondial à Dakar en février dernier.

« Le Canada a besoin de sa version du printemps arabe, une renaissance du mouvement populaire capable de démontrer que le vrai pouvoir pour changer les choses n’est pas avec Harper mais dans les mains du peuple quand nous agissions ensemble dans nos rues, nos quartiers et nos lieux de travail ».