Sartre et le marxisme

La pensée et les interventions politiques de Sartre ont marqué
l’espace intellectuel français depuis la Libération et restent une
référence incontournable et d’une grande actualité pour ceux qui
veulent comprendre les enjeux théoriques, historiques et politiques de
la situation contemporaine.
Cet ouvrage propose d’examiner la manière dont Sartre a croisé le fer,
en permanence, avec la théorie marxiste et ses représentants les plus
en vue, autant qu’avec les organisations qui, alors, s’en réclamaient.
Celui qui fut le compagnon de route puis le critique hétérodoxe du
Parti communiste français, proche des jeunes maos après 1968, soutien
indéfectible des mouvements anticolonialistes, s’est attaqué à des
questions théoriques et politiques fondamentales : qu’est-ce que
l’idéologie, l’aliénation ? L’histoire est-elle toujours celle du
primat des forces matérielles ? Pourquoi la dialectique est-elle
incontournable ? Qu’est-ce qu’une classe ? Les Trente glorieuses ont-
elles rendu inadéquate l’idée de « prolétariat » ?
Mais il s’est également confronté à des interrogations tactiques et
stratégiques : faut-il soutenir ou non la gauche réformiste ? Voter
aux élections ? Peut-on se passer de la violence en politique ? Toutes
questions qui ne sont pas moins actuelles et se posent à tous ceux
qui, dans nos temps politiques et théoriques incertains, se demandent
ce qu’être révolutionnaire peut vouloir dire.
Sartre et le marxisme réunit ainsi les contributions d’historiens et
de philosophes, « sartriens » ou non, qui analysent le rapport
critique de Sartre aux principaux courants politiques du marxisme, à
ses interlocuteurs théoriques privilégiés, et, enfin, à ses concepts
théoriques et politiques les plus névralgiques. Dans Questions de
méthode puis Critique de la raison dialectique, « ouvrage marxiste
écrit contre les communistes », ainsi que dans ses multiples textes
d’intervention réunis dans les Situations, Sartre affirme que le
marxisme restera « un horizon indépassable tant que le monde qui l’a
produit ne sera pas dépassé ». Le règne du capitalisme est toujours
aussi féroce qu’alors, et l’actualité montre que le xxie siècle ne
sera pas moins conflictuel que les autres, que les peuples auront à
batailler rudement pour se réapproprier leurs destins.

Emmanuel Barot (sous la direction de), Sartre et le marxisme, 398 p.,
en librairie le 15 septembre 2011, ISBN 978-2-84303-213-4