Pour une relance durablePour une relance durable

Rétablir l’équité sociale, faire de l’éducation la priorité nationale

Mémoire de la FAE

Mis en ligne le 02 juin 2011

Depuis sa fon­da­tion en 2006, la Fédération auto­nome de l’enseignement (FAE), qui regroupe aujourd’hui plus de 32 000 ensei­gnantes et ensei­gnants du Québec, a à cœur la défense du bien commun, en géné­ral et de l’éducation en par­ti­cu­lier. À cet effet, l’exercice poli­tique et démo­cra­tique annuel que doit mener le gou­ver­ne­ment en vue de pla­ni­fier ses prio­ri­tés bud­gé­taires est un des moments pri­vi­lé­giés pour mener ou renou­ve­ler les débats qui s’imposent sur les choix et prio­ri­tés que la société qué­bé­coise doit mettre de l’avant pour assu­rer son plein épa­nouis­se­ment.

La FAE est donc heu­reuse et se fait un devoir de par­ti­ci­per aux consul­ta­tions pré­bud­gé­taires annon­cées par le ministre des Finances du Québec afin de pré­pa­rer le budget 2011-2012 du gou­ver­ne­ment qué­bé­cois. C’est dans ce cadre qu’elle pré­sente dans le pré­sent mémoire ses réflexions, qu’elle exprime ses pré­oc­cu­pa­tions et qu’elle soumet ses recom­man­da­tions géné­rales et par­ti­cu­lières afin que cet exer­cice puisse tenir compte du point de vue des ensei­gnantes et ensei­gnants.

1. Commentaires sur le plan bud­gé­taire 2010-2011

Avant d’aborder les enjeux qui nous appa­raissent per­ti­nents à sou­li­gner dans la réflexion sur les orien­ta­tions bud­gé­taires de 2011-2012, nous esti­mons qu’un cer­tain bilan cri­tique des choix opérés par le gou­ver­ne­ment dans l’exercice bud­gé­taire 2010-2011 est per­ti­nent.

En effet, le plan bud­gé­taire pré­senté le 30 mars 2010 par le ministre des Finances, qui d’ailleurs a fait couler beau­coup d’encre, mérite qu’on en prenne la mesure.

Suite du docu­ment (pdf) :

www​.lafae.qc.ca/…/110303%20-%20Mémoire%20prébudgétaire-Version%20finalex.pdf

Les commentaires sont fermés.