Déclaration

« Refuser l’austérité pour construire un Québec plus juste ! »

Par Mis en ligne le 30 mars 2015

NOUS, acteurs du pro­grès social, orga­nismes com­mu­nau­taires, asso­cia­tions étu­diantes, groupes envi­ron­ne­men­taux, mou­ve­ment fémi­niste et orga­ni­sa­tions syn­di­cales, nous nous enga­geons par notre soli­da­rité à :

« Refuser l’austérité pour construire un Québec plus juste ! »

Parce que nous défen­dons l’accessibilité et la qua­lité des ser­vices à la popu­la­tion dans la santé, dans les ser­vices sociaux, dans l’éducation et dans les ser­vices de garde pour assu­rer une plus grande jus­tice sociale et une meilleure redis­tri­bu­tion de la richesse ;

Parce que nous défen­dons une fonc­tion publique forte, pré­sente et acces­sible dans toutes les régions du Québec afin de garan­tir l’exercice des droits fon­da­men­taux, la défense du bien commun et l’intérêt col­lec­tif ;

Parce que nous jugeons que l’égalité passe par la non-dis­cri­mi­na­tion, la non-vio­lence et par l’autonomie éco­no­mique des femmes ;

Parce que nous recon­nais­sons le droit des peuples à l’autodétermination et le droit de par­ti­ci­per aux déci­sions qui peuvent avoir des consé­quences sur leur vie ;

Parce que nous pen­sons qu’une qua­lité de vie décente passe par des pro­grammes sou­te­nant les per­sonnes en situa­tion de pau­vreté, les familles, les per­sonnes immi­grantes ;

Parce que nous sommes d’avis qu’un pays fou de ses enfants doit pro­po­ser une poli­tique fami­liale acces­sible et res­pec­tueuse des enfants et des parents ;

Parce que nous croyons au ren­for­ce­ment de la démo­cra­tie et à une par­ti­ci­pa­tion citoyenne active ;

Parce que nous croyons que la concer­ta­tion est une clé fon­da­men­tale du déve­lop­pe­ment des régions ;

Parce que nous avons à cœur le déve­lop­pe­ment éco­no­mique du Québec et la créa­tion d’emplois de qua­lité ;

Parce que nous vou­lons pro­té­ger l’environnement ;

Parce que nous esti­mons que le gou­ver­ne­ment doit avoir le cou­rage d’aller cher­cher de nou­veaux reve­nus autre­ment que par la tari­fi­ca­tion des ser­vices ;

Parce que nous dénon­çons le dis­cours alar­miste du gou­ver­ne­ment sur les finances publiques pour jus­ti­fier ses choix ;

Parce que nous consi­dé­rons que d’autres choix sont réa­li­sables, comme ceux de lutter contre les para­dis fis­caux et d’imposer jus­te­ment les grandes entre­prises et les banques ;

Parce que nous croyons qu’un autre Québec est pos­sible ;

NOUS exi­geons que cessent les mesures d’austérité et NOUS pro­po­sons :

  • L’adoption d’une véri­table poli­tique de déve­lop­pe­ment durable pour le Québec, qui réponde aux besoins des géné­ra­tions du pré­sent sans com­pro­mettre la capa­cité des géné­ra­tions futures de répondre aux leurs. Une poli­tique qui recon­naisse le droit à l’autodétermination des peuples autoch­tones, l’égalité entre les femmes et les hommes et le droit de tous de vivre et de tra­vailler dans la dignité dans toutes les régions du Québec. Une poli­tique qui per­mette :
  • une réduc­tion signi­fi­ca­tive des gaz à effet de serre et une réduc­tion de notre dépen­dance au pétrole ;
  • une réduc­tion des inéga­li­tés sociales ;
  • un déve­lop­pe­ment régio­nal appuyé par les acteurs locaux ;
  • une éco­no­mie géné­ra­trice d’emplois de qua­lité.
  • Une révi­sion du régime fiscal qui assure un finan­ce­ment adé­quat des ser­vices publics et des pro­grammes sociaux par :
  • une plus grande par­ti­ci­pa­tion des entre­prises au finan­ce­ment de l’État en impo­sant notam­ment un impôt mini­mum aux entre­prises et en intro­dui­sant une taxe sur le capi­tal pour les ins­ti­tu­tions finan­cières ;
  • une refonte des avan­tages fis­caux qui ne favo­rise pas indû­ment les plus riches, comme ceux concer­nant les gains en capi­tal, les options d’achat, les fon­da­tions phi­lan­thro­piques et les suc­ces­sions ;
  • une inten­si­fi­ca­tion de la lutte à l’évasion fis­cale, à l’économie sou­ter­raine et aux para­dis fis­caux ;
  • une plus grande pro­gres­si­vité de l’impôt des par­ti­cu­liers en aug­men­tant les paliers d’imposition pour les per­sonnes, dont le revenu, est plus élevé.
  • La mise en place d’une consul­ta­tion popu­laire afin de défi­nir col­lec­ti­ve­ment les fina­li­tés de l’État qué­bé­cois.

Devant l’urgence d’arrêter le gou­ver­ne­ment dans son entre­prise de démo­li­tion de l’État social :

NOUS, acteurs du pro­grès social, orga­nismes com­mu­nau­taires, asso­cia­tions étu­diantes, groupes envi­ron­ne­men­taux, mou­ve­ment fémi­niste et orga­ni­sa­tions syn­di­cales, appe­lons celles et ceux qui ont à cœur la construc­tion d’un Québec plus juste, plus éga­li­taire, plus soli­daire, à SE MOBILISER AVEC NOUS !

Organismes signa­taires de la Déclaration

  • Alliance du per­son­nel pro­fes­sion­nel et tech­nique de la santé et des ser­vices sociaux (APTS)
  • Alternatives
  • Association des juristes pro­gres­sistes
  • Association qué­bé­coise de lutte contre la pol­lu­tion atmo­sphé­rique (AQLPA)
  • Association qué­bé­coise des orga­nismes de coopé­ra­tion inter­na­tio­nale (AQOCI)
  • Au bas de l’échelle
  • Centrale des syn­di­cats démo­cra­tiques (CSD)
  • Centrale des syn­di­cats du Québec (CSQ)
  • Centre des orga­nismes com­mu­nau­taires
  • Centre inter­na­tio­nal de soli­da­rité ouvrière (CISO)
  • Coalition Solidarité Santé
  • Collectif pour un Québec sans pau­vreté
  • Confédération des orga­nismes de per­sonnes han­di­ca­pées du Québec (COPHAN)
  • Confédérations des syn­di­cats natio­naux (CSN)
  • Conseil d’intervention pour l’accès des femmes au tra­vail (CIAFT)
  • Conseil natio­nal des chô­meurs et chô­meuses (CNC)
  • Fédération auto­nome de l’enseignement (FAE)
  • Fédération des asso­cia­tions de familles mono­pa­ren­tales et recom­po­sées du Québec (FAFMRQ)
  • Fédération des femmes du Québec (FFQ)
  • Fédération des tra­vailleurs et tra­vailleuses du Québec (FTQ)
  • Fédération étu­diante col­lé­giale du Québec (FECQ)
  • Fédération étu­diante uni­ver­si­taire du Québec (FEUQ)
  • Fédération inter­pro­fes­sion­nelle de la santé du Québec (FIQ)
  • Front d’action popu­laire en réamé­na­ge­ment urbain (FRAPRU)
  • Greenpeace
  • Groupe de recherche d’intérêt public à l’UQAM (GRIP-UQAM)
  • Institut de coopé­ra­tion pour l’éducation des adultes (ICÉA)
  • Jeunes méde­cins pour la santé publique
  • Mouvement auto­nome et soli­daire des sans-emploi (MASSE)
  • Nature Québec
  • L’R des centres de femmes du Québec
  • Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal
  • Solidarité avec la Nation Anishinabe du Bassin-ver­sant de la Rivière des Outaouais (Solidarité NABRO)
  • SOS Territoire
  • Syndicat de la fonc­tion publique et para­pu­blique du Québec (SFPQ)
  • Syndicat des pro­fes­sion­nelles et pro­fes­sion­nels du gou­ver­ne­ment du Québec (SPGQ)
  • Table natio­nale des cor­po­ra­tions de déve­lop­pe­ment com­mu­nau­taire (TNCDC)

Les commentaires sont fermés.