Bateau canadien pour Gaza

Québec solidaire fera partie de l’équipage

Par Mis en ligne le 24 juin 2011

Bonjour à toutes et à tous,

Après un effort col­lec­tif incroyable, les membres du Bateau cana­dien pour Gaza, le Tahrir (« Libération » en arabe), sont prêts à rejoindre la Flottille de la Liberté II – Rester Humain. J’irai en votre nom repré­sen­ter Québec soli­daire au sein de l’équipage qui lèvera l’ancre à la fin du mois de juin.

À la veille du départ de cette seconde flot­tille, le gou­ver­ne­ment israé­lien encou­rage le déve­lop­pe­ment d’un climat d’hostilité et menace même d’attaquer la flot­tille, comme ce fut le cas avec le Mavi Marmara, en mai 2010. Il doit être très clair que la cam­pagne du Bateau pour Gaza ne pren­dra en aucun cas part aux hos­ti­li­tés. Nous par­ti­ci­pe­rons d’ailleurs à une for­ma­tion de non-vio­lence avant le départ.

Nous ne don­ne­rons aucune excuse aux auto­ri­tés israé­liennes pour trai­ter vio­lem­ment les délé­gué-e-s s’il sur­ve­nait un abor­dage du Tahrir. Dans cette optique, nous appré­cie­rions l’inspection du Tahrir par un orga­nisme neutre et indé­pen­dant. De même, nous exi­geons que le gou­ver­ne­ment du Canada prenne des mesures concrètes pour garan­tir la sécu­rité des mili­tant-e-s huma­ni­taires se diri­geant vers Gaza à l’aller comme au retour.

Un situa­tion de plus en plus préoccupante

Les civils gazaouis voient chaque jour leurs droits fon­da­men­taux bafoués. Depuis 2007, le gou­ver­ne­ment israé­lien lui impose un blocus illé­gal et inhu­main. Gaza est la plus grande prison à ciel ouvert au monde. S’y trouvent enfer­més 1,5 mil­lions d’hommes, de femmes et d’enfants dont 50 % sont au chô­mage. 80% de cette popu­la­tion survit grâce à l’aide ali­men­taire inter­na­tio­nale qui est ache­mi­née au compte-goutte.

Malgré le plan pro­posé par l’Égypte d’ouvrir sa fron­tière de Rafah, les Palestinien-ne-s de Gaza sou­haitent encore la venue de la flot­tille car le siège per­siste tou­jours sur terre, du côté israé­lien, ainsi que par voie aérienne et mari­time. Ces blocus impo­sés par Israël demeurent autant d’obstacles majeurs aux droits des habi­tant-e-s de Gaza d’importer, d’exporter et de voya­ger libre­ment. Il s’agit du seul port médi­ter­ra­néen qui soit fermé à la navi­ga­tion et la seule zone côtière dans le monde qui ne puisse pas accé­der à ses propres eaux territoriales.

Pour répondre à ces injus­tices, un navire de 25 mètres qui pourra trans­por­ter 50 per­sonnes a été affrété. En plus de repré­sen­tant-e-s du Canada et du Québec, ce navire comp­tera éga­le­ment un petit nombre de délé­gué-e-s de la Belgique, du Danemark, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande. Tahrir sera rejoint dans la flot­tille par des navires de France, des États-Unis, de l’Irlande, de l’Espagne, de la Suisse, de la Grèce et de la Turquie, entre autres.

Activités de financement

En matière de finan­ce­ment, il nous reste un der­nier effort à faire. Est-ce que cha­cunE d’entre vous a consi­déré faire une contri­bu­tion ? Si ce n’est pas le cas, il est tou­jours temps d’aller sur le site pour faire un don en ligne http://​www​.tahrir​.ca/fr

Même si vous n’avez pas les moyens de nous aider, il est impor­tant d’aller signi­fier votre appui sur le site. Face à un gou­ver­ne­ment cana­dien qui appuie sans réserve le gou­ver­ne­ment israé­lien, vous êtes notre plus grand filet de sécurité.

Merci de parler lar­ge­ment autour de vous de cette mission.

Solidairement,

Manon Massé

Candidate de QS dans Ste-Marie-St-Jacques et repré­sen­tante de Qs sur le Bateau

* Cette lettre figu­rait dans le bul­le­tin aux membres de Québec soli­daire, daté de juin 2011

Les commentaires sont fermés.