Pétition pour la sauvegarde de l’éducation universitaire en français en Saskatchewan

L’Institut français, la seule institution d’éducation universitaire francophone de la Saskatchewan, est menacé. Il y va de l’avenir de la communauté fransaskoise et du bilinguisme en Saskatchewan.

L’éducation universitaire de langue française existe depuis 1919 en Saskatchewan. En 1988, une entente entre les gouvernements du Canada et de la Saskatchewan crée l’Institut de formation linguistique à l’Université de Regina « pour élargir les possibilités de formation et de perfectionnement en français pour les adultes francophones et anglophones de la Saskatchewan. » Un édifice, le Language Institute Building, est construit pour remplir cette mission. En 2003, l’Institut français prend la relève de l’Institut de formation linguistique dans le cadre d’un partenariat entre la communauté fransaskoise et l’Université de Regina. Depuis près de dix ans, il participe activement au développement global de la communauté fransaskoise et à la promotion du bilinguisme officiel en Saskatchewan.

Depuis 2011, au mépris de la réalité de l’éducation en milieu minoritaire, l’Université de Regina bloque le développement de l’Institut français prétextant le même traitement pour tous sur le campus.  Elle s’obstine depuis un an à ne plus reconnaître les possibilités qui s’ouvrent aux universités qui s’engagent à développer l’éducation en français en milieu minoritaire de façon crédible.

Pourtant, en 2010, la rectrice Vianne Timmons s’était formellement engagée par écrit et devant la communauté fransaskoise à établir un processus authentique qui devait aboutir à un statut académique crédible pour l’Institut français qui en est toujours privé et qui lui permettrait de développer et de gérer ses propres programmes en plus de créer son propre corps professoral. Jamais la communauté fransaskoise n’aura été aussi proche de réaliser son rêve d’une éducation universitaire de langue française en Saskatchewan, durable et adaptée à ses besoins.

C’est d’autant plus troublant, qu’aujourd’hui, Madame Timmons revient sur son engagement :

  • en minant le leadership de l’Institut français et en renversant sa direction actuelle ;
  • en bloquant toute démarche d’unification de l’ensemble de la programmation française sur le campus de l’Université de Regina ;
  • en cultivant la division des unités de langue française à l’université ;
  •  en obstruant le développement de programmes de langue française ;
  • en ne permettant pas l’obtention d’un statut académique pour l’Institut français ;
  • en niant l’approche consultative que l’Université de Regina avait toujours privilégiée à l’égard de la communauté fransaskoise en ce qui concerne l’Institut français.

Depuis un an, Madame Timmons a renoncé à une vision pour l’Université en français !

Pour le droit et la sauvegarde de l’éducation universitaire en français en Saskatchewan, la rectrice Timmons doit s’engager à :

  • consulter de bonne foi la communauté fransaskoise sur la direction et les orientations stratégiques de l’Institut français ;
  • rétablir un processus authentique permettant à l’Institut français d’obtenir un statut académique crédible l’autorisant à gérer ses programmes et à créer un corps professoral.

L’absence de tels engagements devrait encourager la communauté fransaskoise à revendiquer le Language Institute Building. C’est son édifice !

Les amis de l’Institut français

[jbutton color= »white » link= »http://www.change.org/en-GB/petitions/president-university-of-regina-universit%C3%A9-de-r%C3%A9gina-sk-consult-fransaskois-community-to-protect-the-status-of-l-institut-fran%C3%A7ais?utm_source=supporter_message&utm_medium=email »]Signez la pétition en ligne[/jbutton]