Thème

No. 19 – Hiver 2018

 
Notes de lecture
Élisabeth Kaine, Jean Tanguay et Jacques Kurtness (dir.), Voix, visages, paysages. Les Premiers Peuples et le XXIe siècle, La Boîte Rouge VIF et PUL, 2016
jeudi 10 octobre 2019
No. 19 - Hiver 2018

Le magni­fique et com­bien impor­tant livre Voix, visages, pay­sages. Les Premiers Peuples et le XXIe siècle ouvre une fenêtre sur un monde qui nous est encore trop inconnu, celui des cultures autoch­tones dont nous par­ta­geons le ter­ri­toire que nos ancêtres ont usurpé. Les textes sont les paroles de membres des Premières Nations et des Inuits. D’une grande sobriété qui n’a d’égale que la pro­fon­deur, ils dressent un auto­por­trait cultu­rel de ces nations et le pay­sage des luttes à mener.

L’ouvrage regroupe les propos et les œuvres artis­tiques (photos, tableaux, œuvres d’artisanat) autour de cinq thèmes : 1. Notre passé encore pré­sent ; 2. Les alliances man­quées et leurs consé­quences ; 3. Nos com­bats ; 4. Reprendre la place qui nous revient ; 5. Nos aspi­ra­tions pour un futur basé sur la col­la­bo­ra­tion et la trans­mis­sion cultu­relle.

Lire la suite...
Notes de lecture
Didier Fassin, Punir. Une passion contemporaine, Paris, Seuil, 2017
mercredi 9 octobre 2019
No. 19 - Hiver 2018

Le recours à l’emprisonnement est à la hausse à tra­vers le monde depuis trois décen­nies, avec une tra­jec­toire et une inten­sité qui varient selon le contexte natio­nal. Bien que le cham­pion incon­testé de la prison aujourd’hui soit les États-Unis (le quart de la popu­la­tion car­cé­rale mon­diale s’y trou­vait en 2015[1]), le virage puni­tif sévit dans bien d’autres socié­tés, et ce, indé­pen­dam­ment de l’évolution réelle de la délin­quance et de la cri­mi­na­lité. Le der­nier ouvrage de Didier Fassin, pro­fes­seur de socio­lo­gie à l’Université Princeton, aborde ce virage puni­tif à partir de trois ques­tions : qu’est-ce que punir, pour­quoi punit-on et qui punit-on ?

Lire la suite...
Notes de lecture
Bernard Émond, Camarade, ferme ton poste, Montréal, Lux, 2017
mardi 8 octobre 2019
No. 19 - Hiver 2018

Ce livre ne s’adresse pas aux amou­reux de Bernard Émond. Ceux et celles qui l’aiment pour ses œuvres fil­miques (La neu­vaine, Contre toute espé­rance, La dona­tion et autres legs incon­tour­nables pour cette société qué­bé­coise en mal de valeurs fon­da­trices liées à son his­toire) n’apprendront rien de neuf dans ce recueil de textes enga­gés, presque enra­gés. Les thèmes chers de l’auteur s’y suc­cèdent en un concen­tré de colère qui, loin de convaincre ses amou­reux fidèles, finira par lasser les plus engagé-e-s. J’en suis.

Lire la suite...
Victor Serge, Essai critique sur Nietzsche, Montréal, Éd. de la rue Dorion, 2017
lundi 7 octobre 2019
No. 19 - Hiver 2018

Fils d’exilés russes et pen­seur liber­taire auto­di­dacte, Victor Serge (1890-1947) fré­quente dès sa jeu­nesse les milieux anar­chistes en France avant de rejoindre la Russie en 1919 pour se mettre au ser­vice de la révo­lu­tion bol­che­vik (ce que d’aucuns lui repro­che­ront d’ailleurs dans le camp liber­taire). Dénonciateur de la pre­mière heure du sta­li­nisme nais­sant, Serge se rap­proche dans les années 1920 de Trotsky[1]. On lui doit de nom­breux romans comme S’il est minuit dans le siècle[2] où Serge dénonce, anti­ci­pant Le Zéro et l’infini de Koestler[3], le régime péni­ten­cier et para­noïaque de Staline.

Lire la suite...
Notes de lecture
Franck Fischbach, Qu’est-ce qu’un gouvernement socialiste ? Montréal, Lux, 2017
dimanche 6 octobre 2019
No. 19 - Hiver 2018

Dans son der­nier ouvrage, Franck Fischbach, phi­lo­sophe fran­çais, cherche à déter­mi­ner « ce qui est vivant et ce qui est mort dans le socia­lisme » au XXIe siècle. L’angle de l’ouvrage est réso­lu­ment uni­ver­si­taire, Fischbach pas­sant en revue toute une série d’auteurs clas­siques de la phi­lo­so­phie et de la socio­lo­gie en vue de recons­ti­tuer les fon­da­men­taux phi­lo­so­phiques du socia­lisme. Au tra­vers de sa relec­ture de Durkheim, Dewey, Honneth, Hegel et Heidegger, pour ne nommer que les prin­ci­paux, il déve­loppe une série de thèses qui cherchent à démon­trer que le socia­lisme est non seule­ment un idéal, mais qu’il est aussi un pos­sible ins­crit dans l’ADN même des socié­tés modernes.

Lire la suite...
Notes de lecture
François Morin, L’économie politique du XXIe siècle. De la valeur-capital à la valeur-travail, Montréal, Lux, 2017
samedi 5 octobre 2019
No. 19 - Hiver 2018

Pour com­prendre et com­battre les dérives du capi­ta­lisme finan­cia­risé et glo­ba­lisé, François Morin estime qu’on doit s’attaquer au para­digme néo­clas­sique qui domine la pensée éco­no­mique. Pour contrer l’ambition des éco­no­mistes d’absorber les sciences sociales, il faut renouer avec l’économie poli­tique et pro­mou­voir une approche mul­ti­dis­ci­pli­naire et plu­ra­liste. Ce retour implique une réac­tua­li­sa­tion des concepts fon­da­men­taux de tra­vail, de capi­tal, de mon­naie et de pro­priété. La pre­mière partie de l’ouvrage pro­pose un cadre théo­rique pour ana­ly­ser et cri­ti­quer le capi­ta­lisme finan­cia­risé et glo­ba­lisé. La deuxième porte sur une refon­da­tion du tra­vail, de la mon­naie et de la démo­cra­tie.

Lire la suite...
Notes de lecture
Arnaud Theurillat-Cloutier, Printemps de force. Une histoire engagée du mouvement étudiant au Québec (1958-2013), Montréal, Lux, 2017
vendredi 4 octobre 2019
No. 19 - Hiver 2018

On atten­dait avec impa­tience la publi­ca­tion pro­mise il y a quelque temps par Arnaud Theurillat-Cloutier. Depuis la grève étu­diante de 2012, plu­sieurs contri­bu­tions por­tant sur le mou­ve­ment étu­diant ont été publiées, mais jusqu’ici une seule avait eu l’ambition de faire un por­trait global de l’histoire du mou­ve­ment étu­diant et elle était le fruit de l’un des détrac­teurs du Printemps érable, le pro­fes­seur d’histoire (à la retraite) Marc Simard. Cette fois, comme le titre le pré­cise, nous avons affaire à une his­toire enga­gée du mou­ve­ment, pensée et écrite par une per­sonne qui a milité dans les asso­cia­tions étu­diantes.

Lire la suite...
Notes de lecture
Ludovic Lamant, Squatter le pouvoir. Les mairies rebelles d’Espagne, Montréal, Lux, 2016
jeudi 3 octobre 2019
No. 19 - Hiver 2018

À l’heure de l’essoufflement du cycle pro­gres­siste en Amérique latine et de l’échec de Syriza en Grèce, la gauche radi­cale à tra­vers le monde est à la recherche d’une source d’inspiration, d’un modèle per­met­tant d’éclairer la voie de l’action poli­tique éman­ci­pa­trice. Si des figures « socia­listes » popu­laires comme Bernie Sanders, Jeremy Corbyn et Jean-Luc Mélenchon servent par­fois d’exemples, c’est du côté des mai­ries rebelles d’Espagne que le jour­na­liste fran­çais Ludovic Lamant nous invite à regar­der pour décou­vrir l’une des expé­ri­men­ta­tions poli­tiques les plus inno­vantes du XXIe siècle. Suite au mou­ve­ment du 15-M (qui débuta le 15 mai 2011 avec l’occupation mas­sive de la Puerta del Sol à Madrid), le récit offi­ciel veut que cette grande contes­ta­tion popu­laire se soit rapi­de­ment essouf­flée pour ensuite lais­ser place à l’ascension ful­gu­rante du nou­veau parti Podemos. Or, au-delà du succès ini­tial de cette for­ma­tion poli­tique et de son leader cha­ris­ma­tique Pablo Iglesias, Lamant sou­ligne que l’héritage du 15-M repré­sente beau­coup plus qu’un trem­plin élec­to­ral pour un parti à l’échelle natio­nale.

Lire la suite...
L’université populaire des NCS
Derrière l’ubérisation Avec Philippe de Grosbois et Laurence Audette-Lagueux
Axe 2 – La révolution numérique et les enjeux pour les 99 %
mercredi 2 octobre 2019
No. 19 - Hiver 2018

Tout d’abord, Philippe De Grosbois émet une mise en garde : dans l’expression « l’économie du par­tage », « par­tage » est un terme frau­du­leux. Il fau­drait parler d’économie, voire de capi­ta­lisme de plate-forme. Il faut lutter contre le fata­lisme. Philippe rap­pelle que les appli­ca­tions telles qu’Uber et Airbnb ne sont pas gérées et géné­rées d’elles-mêmes ; des humains sont der­rière et elles sont issues de rap­ports sociaux.

Lire la suite...
L’université populaire des NCS
Les impacts de la révolution numérique dans l’éducation Avec Florence Piron et Yannick Delbecque
Axe 2 – La révolution numérique et les enjeux pour les 99 %
mardi 1 octobre 2019
No. 19 - Hiver 2018

Devant la mar­chan­di­sa­tion des savoirs à tra­vers la fidé­li­sa­tion de « la clien­tèle étu­diante » par les cor­po­ra­tions invi­tant les ins­ti­tu­tions d’enseignement à uti­li­ser leurs logi­ciels privés, la mise en commun des savoirs, la réap­pro­pria­tion des moyens de com­mu­ni­ca­tion et la créa­tion d’espaces col­lec­tifs d’apprentissage sont autant de pra­tiques poli­tiques citoyennes à explo­rer davan­tage.

Lire la suite...