Nous prenons position contre la répression à l’UQAM

Mis en ligne le 19 mars 2008

L’énergie que la direc­tion du rec­teur Corbo met à l’oeuvre dans la répres­sion du mou­ve­ment de mobi­li­sa­tion des étu­diantes et étu­diants de l’Université du Québec à Montréal est navrante.

Réunissant un comité d’intervention, elle a sus­pendu pour 20 jours une mili­tante et deux mili­tants des asso­cia­tions étu­diantes. La com­mis­sion des études a été saisie quant à elle d’une pro­po­si­tion niant le droit de grève aux étu­diantes et étu­diants. Et pour conclure, l’UQAM a obtenu une injonc­tion pour nier le droit démo­cra­tique de mani­fes­ter autour et dans l’université. C’est l’esprit même de l’UQAM que le rec­teur Corbo vise par ces mesures tout à fait ahu­ris­santes.

Nous sommes des anciennes et anciens de l’AGEUQAM et de l’UQAM où nous avons étudié, ensei­gné, milité et sur­tout par­ti­cipé de cet esprit qui ne se retrouve dans nulle autre uni­ver­sité au Québec. Aujourd’hui, nous conti­nuons de porter cet esprit qui dans des salles de classe (que ce soit au pri­maire, au secon­daire, au col­lé­gial ou à l’universitaire), qui dans des mou­ve­ments com­mu­nau­taires, bref dans tous les milieux de tra­vail et tous les hori­zons cultu­rels et géo­gra­phiques, jusque même sur les fermes de l’arrière pays.

Partout nous nous sen­tons à l’aise de faire la pro­mo­tion de l’UQAM pour ce qu’elle repré­sente comme force de chan­ge­ment dans la société et pour son oeuvre en faveur de l’accessibilité à l’éducation des hommes et des femmes que nous côtoyons.

L’UQAM paiera lour­de­ment la répres­sion actuelle du mou­ve­ment étu­diant si dans sa course à la res­pec­ta­bi­lité, si dans le coeur même de son plan de redres­se­ment elle tourne le dos à celles et ceux qui les pre­miers croient en elle et l’expriment de diverses manières.

Nous sommes des mil­liers à avoir fré­quenté l’UQAM pré­ci­sé­ment pour ce qu’elle est et nous nous en tien­drons à dis­tance si les dérives auto­ri­taires de la direc­tion actuelle devaient se pour­suivre.

Par leur grève, les étu­diantes et étu­diants placent au coeur des enjeux la ques­tion du sous-finan­ce­ment de l’éducation. Ils ont notre appui dans leur lutte visant à s’assurer que le redres­se­ment de l’UQAM ne se fasse ni sur le dos des sala­riéEs ou des étu­diantEs, ni aux dépens de la qua­lité de l’enseignement ou de l’accessibilité à l’éducation supé­rieure. Leur lutte peut ral­lier l’ensemble de la com­mu­nauté uni­ver­si­taire et servir de base à l’établissement d’un rap­port de force face aux auto­ri­tés poli­tiques.

Nous inci­tons for­te­ment la direc­tion de l’université, au pre­mier chef le rec­teur Corbo, à renouer avec les valeurs démo­cra­tiques qui sont les nôtres en met­tant fin immé­dia­te­ment à la répres­sion et en accep­tant les demandes de dia­logue des étu­diantes et étu­diants en grève de l’UQAM.

Alain Denault
André Querry
André Vincent
Anne-Marie Bélanger
Bénédicte Guillard
Benoit Lacoursière
Benoit Renaud
Bertrand Loiselle
Caroline Dawson
Catherine Giroux
Charles Benoit
Claude Rioux
Claudie Munger
Claudie Perreault
Corina Borri-Anado
Daniel de Blois
Émilie Laurin-Dansereau
Emmanuelle Proulx
Éric Martin
Ève-Marie Lampron
Félix Lapan
François Cyr
François Giguère
François Robert
Francois Tougas
Ginette Demers
Guillaume Vaillancourt
Janik Bastien
Jean-Marie Vézina
Jean-Philippe Gravel
Jean-Pierre Paquet
Jeff Begley
Jérôme B. Champagne
Josée Jacques
Josette Côté
Julie Leblanc
Louise Paquette
Louis-Serge Houle
Lyne Chénier
Marc-André Houle
Marie-Noël Arsenau
Martin Jalbert
Martine Poulin
Maryse Lauzon
Melissa Blais
Michel Milot
Michelle Émond
Nancy Breault
Nathalie Roy
Nicolas Dawson ;
Philippe Boudreau
Philippe De Grosbois
Pierre Beaudet
Pierre Tadros
Ricardo Penafiel
Robert Deschambault
Sonia Haddad
Stéphane Corriveau
Stéphane Lessard
Sylvie Martin
Violaine Levasseur

Les commentaires sont fermés.