Manifeste pour un Québec éduqué

Mis en ligne le 03 juin 2011

Ce mani­feste est une ini­tia­tive d’un groupe de pro­fes­seurs du Cégep de Saint-Hyacinthe

Depuis une ving­taine d’années, les col­lèges mettent en place un nombre incal­cu­lable de mesures pour favo­ri­ser la réus­site du plus grand nombre d’étudiants : centre d’aide, cours de mise à niveau, ses­sion d’accueil et inté­gra­tion. Dernière trou­vaille : pour accueillir les étu­diants de la réforme, nous devons main­te­nant déve­lop­per une péda­go­gie uni­ver­selle de la pre­mière ses­sion. Des illu­mi­nés de la péda­go­gie s’évertuent à nous prou­ver, à nous qui avons fait nos classes, qu’en allant recon­duire les étu­diants à la porte de leur cours, en leur don­nant d’avance les ques­tions d’examen, en leur don­nant des points pour être venus s’asseoir devant nous, en les tenant par la main, en les mou­chant, en écou­tant leurs jéré­miades, nous, les pro­fes­seurs, per­met­trons aux étu­diants d’avoir de meilleures chances de réus­site. Nous deman­dons aujourd’hui à ces péda­din­gos et aux patrons qui les engagent pour nous abreu­ver de leur illustre savoir, que vau­dront ces diplômes de paco­tille ?
Nous, pro­fes­seurs du col­lé­gial, en avons ras le bol, et nous disons :
NON à la nou­velle reli­gion des cégeps qui s’agenouille devant la réus­site à tout prix !
NON à des diplômes déco­ra­tifs !
NON aux patrons qui ferment les yeux sur la nor­ma­li­sa­tion des moyennes !
NON à la péda­go­gie uni­ver­selle qui dénigre l’acquisition des connais­sances dis­ci­pli­naires !
NON à la quan­tité de diplô­més au détri­ment de la qua­lité des diplômes !
NON à la pres­sion sur les pro­fes­seurs pour gon­fler le taux de réus­site !
NON à une édu­ca­tion fast-food !

Faut-il réel­le­ment bais­ser nos exi­gences pour favo­ri­ser l’émission de diplômes à rabais et consa­crer plus de temps à la péda­go­gie bidon qu’à faire com­prendre et aimer notre matière ? Nous croyons qu’il est bon que les étu­diants soient valo­ri­sés pour les efforts qu’ils four­nissent, car ce qui est acquis avec effort est plus durable que ce qui est donné tout cuit dans le bec. Nous pen­sons que les étu­diants doivent s’investir dans leurs études, puisque c’est de là que décou­le­ront leur moti­va­tion et leur tra­vail. Il nous semble normal que les étu­diants qui arrivent au cégep vivent une période d’adaptation et nous, comme pro­fes­seurs, sommes prêts à les aider sans pour autant les infan­ti­li­ser. Nous vou­lons former des citoyens auto­nomes et res­pon­sables qui façon­ne­ront la société de demain.
Nous vou­lons que les cégeps soient fiers des diplômes qu’ils émettent, car ils sont gage de qua­lité.

OUI à l’enseignement col­lé­gial qui doit réel­le­ment être un ensei­gne­ment supé­rieur !
OUI aux étu­diants qui sont au centre de notre tra­vail !
OUI aux étu­diants qui béné­fi­cient de la recon­nais­sance de nos com­pé­tences et de notre auto­no­mie pro­fes­sion­nelle !
OUI à la confiance et à l’appui de nos diri­geants et de la popu­la­tion !
OUI à une véri­table péda­go­gie qui s’incarne dans la connais­sance !
OUI à la soif de savoir des étu­diants qui demandent à être trai­tés comme des êtres pen­sants !

Que ceux tentés par une édu­ca­tion supé­rieure se joignent à nous en signant cette péti­tion :

http://​www​.ipe​ti​tions​.com/​p​e​t​i​t​i​o​n​/​m​a​n​i​f​e​s​t​e​_​p​o​u​r​_​u​n​_​q​u​e​b​e​c​_​e​d​uque/

Le site de péti­tion est en anglais, nous en sommes déso­lés.
De plus, il est pos­sible qu’on vous demande de faire un don après avoir signé, n’en tenez pas compte.

Les commentaires sont fermés.