UN LIVRE DE CHRISTOPHE RAMAUX

L’Etat social – Pour sortir du chaos néolibéral

Par Mis en ligne le 27 mai 2012

La grande crise que nous connais­sons marque la faillite du néo­li­bé­ra­lisme. Mais par quoi le rem­pla­cer ? C’est ici que le bât blesse. Il ne semble pas y avoir d’alternative cohé­rente à lui oppo­ser. Ce livre sou­tient que cette alter­na­tive existe pour­tant, qu’elle est déjà là, sous nos yeux : c’est l’État social, dont le fon­de­ment poli­tique est la démo­cra­tie.

Depuis plu­sieurs décen­nies, on fait accroire que l’État social est une figure du passé. Au contraire, il est plus que jamais d’actualité. Il a certes été désta­bi­lisé par le néo­li­bé­ra­lisme, plus ou moins for­te­ment selon les pays, mais il n’a pas été mis à bas. À y bien réflé­chir, nous ne vivons pas dans des « éco­no­mies de marché ».

Le bilan acca­blant du néo­li­bé­ra­lisme appelle sa pleine réha­bi­li­ta­tion. Les mar­chés et la concur­rence ont des vertus, mais ils ne peuvent assu­rer le plein-emploi, la sta­bi­lité éco­no­mique ou bien encore la satis­fac­tion de besoins sociaux tels que l’éducation ou la retraite. L’intervention publique est néces­saire.

L’État social est por­teur d’une véri­table révo­lu­tion, avec ses quatre piliers que sont la pro­tec­tion sociale, la régle­men­ta­tion des rap­ports de tra­vail (le droit du tra­vail, etc.), les ser­vices publics et les poli­tiques éco­no­miques de sou­tien à l’activité. Étonnamment, il n’a pas été théo­risé. Nous n’en avons pas saisi la véri­table portée ni les poten­tia­li­tés.

Comment penser l’État social ? Pourquoi y a-t-il lieu de réha­bi­li­ter la dépense publique et la légi­ti­mité même de la dette publique ? Comment envi­sa­ger un nouvel âge de l’État social ?

Autant de défis que cet essai se pro­pose de rele­ver.

Christophe Ramaux est éco­no­miste. Chercheur au Centre d’économie de la Sorbonne-Matisse, il enseigne à l’Université Paris I. Il est membre du Conseil scien­ti­fique d’Attac, du Conseil d’orientation de la Fondation Copernic et du Conseil scien­ti­fique de l’Observatoire des inéga­li­tés.

L’Etat social – Pour sortir du chaos néo­li­bé­ral,
de Christophe Ramaux,
aux édi­tions Mille Et Une Nuits,
Paris, avril 2012, 472 pages , 20 euros.

Une réponse à “L’Etat social – Pour sortir du chaos néolibéral”

  1. canobs dit :

    Solution, la sociale demo­cra­cie a la Scandinave, une banque cen­trale publique et non pri­va­ti­see ou contro­lee par le BIS(bank for inter­na­tio­nal settlements)l,application du credit-social tel que decrit par l,economiste Clifford Hugh Douglas et de la taxe Tobin. Ref : webof​debt​.com/​a​r​t​icles – canobs​.live​jour​nal​.com