Les groupes populaires face à l’État – No 20, automne 2018

À propos de ce numéro

Ce numéro traite de la situation complexe et difficile des groupes s’inscrivant dans les mouvements populaires au Québec – groupes de l’action communautaire autonome, du mouvement populaire, du mouvement féministe et de nombreux autres. Assaillis par les politiques restrictives et instrumentalisantes de l’État, épuisés par le manque de ressources, ils sont amenés à se questionner sur leur mission fondamentale, au moment où la restructuration néolibérale privatise, individualise et fragmente la société. Face aux défis, de nouvelles pistes sont identifiées pour à la fois défendre ces groupes et relancer les luttes.

FEUILLETER CE NUMÉRO

S’ABONNER OU ACHETER CE NUMÉRO


Tous les articles disponibles de ce numéro

  • « Aider les pauvres » Les revers de la philanthropie[1] - À la fin des années 2000, l’arrivée de la Fondation Lucie et André Chagnon (FLAC) a suscité beaucoup de réactions dans l’espace médiatique et dans les milieux communautaires au Québec. La FLAC s’est rapidement associée à la diffusion d’idées et de pratiques philanthropiques ou de fondations supposément nouvelles, regroupées sous l’étiquette du « philanthrocapitalisme » ou de la […]
  • CPE en péril : l’histoire d’un saccage - La préhistoire L’histoire de ce qu’on appelle maintenant les centres de la petite enfance (CPE) débute dans les années 1970. À l’époque, des parents, en majorité des femmes, créent « des garderies populaires ». Ce système fonctionne : il permet aux femmes un retour sur le marché du travail et donne aux enfants un milieu de vie sécuritaire et […]
  • Du municipal au municipalisme - Les luttes régionales au Québec se déroulent principalement sur deux fronts. Le front écologique vise à contrer les projets d’exploration, d’exploitation et de transport des hydrocarbures qui menacent les milieux de vie, tandis que le front économique lutte contre le démantèlement des outils de développement local et régional qui fragilise les communautés face à l’État […]
  • Écologistes et forestiers face à l’État Une histoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean - En 1999, un documentaire-choc, L’erreur boréale, dénonce les excès de l’industrie forestière sur le plan écologique et social. C’est la bougie d’allumage d’un important mouvement populaire au Québec réclamant la modification d’un régime trop complaisant à l’égard des entreprises qui dominent cette industrie. Expression d’une indignation généralisée, ce mouvement suscite l’adhésion d’acteurs de tous les […]
  • Entrevue avec Édith Cloutier, directrice du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or - Édith Cloutier est directrice générale du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or depuis 1989. Elle s’est distinguée comme présidente du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec pendant plusieurs années et a reçu de nombreux prix soulignant son engagement et sa carrière, dont le prestigieux prix de l’Ordre national du Québec. Très impliquée dans la défense […]
  • Hoodstock à Montréal-Nord, un carburant pour le socialisme ? - Hoodstock est à la fois un événement et un mouvement. Créé en 2009 pour devenir le premier forum social de Montréal-Nord, son objectif consistait à canaliser dans un projet constructif et émancipateur la colère populaire causée par l’assassinat de Fredy Villanueva en août 2008. Depuis, Hoodstock s’est tenu quatre fois et est devenu au fil du […]
  • Jean Lamarre, Le mouvement étudiant québécois des années 1960 et ses relations avec le mouvement international, Québec, Éd. du Septentrion, 2017 - Depuis au moins une vingtaine d’années, un courant historiographique important s’intéresse aux années 1960 dans une perspective transnationale. Des chercheur-e-s ont souligné que les mobilisations politiques de la période ont eu des causes semblables et que les militantes et les militants ont partagé un répertoire commun de pratiques et de références culturelles. Après un tour […]
  • La bataille des 15 dollars de l’heure L’expérience du Centre des travailleurs et travailleuses immigrants - Depuis 2012, les campagnes pour la hausse du salaire minimum à 15 dollars de l’heure se multiplient à travers les États-Unis et le Canada. Au Québec, plusieurs organisations s’y sont impliquées, dont le Centre des travailleurs et travailleuses immigrants. Les dynamiques ont évolué depuis. Cet article examine les défis soulevés par ces campagnes ainsi que […]
  • La campagne 5-10-15 : un chapitre de plus à une longue lutte pour un salaire minimum décent - Un peu d’histoire L’année 2015 marquait le 90e anniversaire de l’entrée en vigueur de la première loi fixant un niveau de salaire minimum au Québec, la Loi sur le salaire minimum des femmes. L’objectif de cette loi était de protéger les femmes et les enfants de l’exploitation et de freiner un nivellement à la baisse des salaires. […]
  • La mondialisation d’hier à aujourd’hui[1] - À la fin des années 1980, le sociologue brésilien Ruy Mauro Marini[2] notait que le capital était en train de s’internationaliser afin d’augmenter la plus-value extraite des travailleurs et des travailleuses, grâce à plusieurs transformations dans le transport, les nouvelles technologies et la concentration des entreprises. Avant tout le monde, Marini a compris que cette opération […]
  • La transformation sociale au cœur de la lutte pour la reconnaissance - C’est en 2001 que le gouvernement du Québec adopte la politique intitulée L’action communautaire : une contribution essentielle à l’exercice de la citoyenneté et au développement social du Québec[2]. Cette politique était le résultat d’une longue lutte solidaire pour la reconnaissance de l’action communautaire, sous le leadership du Comité aviseur de l’action communautaire autonome. En dépit […]
  • Le FRAPRU : quarante ans de luttes face à l’État - Le Front d’action populaire en réaménagement urbain, mieux connu sous l’acronyme FRAPRU, aura quarante ans cet automne. C’est le 22 octobre 1978 qu’un colloque réunissant des groupes de plusieurs régions du Québec lui a donné naissance, en décidant de « mettre sur pied une organisation commune autour de l’aménagement urbain, dont le caractère sera principalement revendicatif, appuyé par […]
  • Le nouveau pouvoir noir aux États-Unis[1] - Les années soixante et soixante-dix ont été témoins d’une grande révolte des populations afro-américaines qui a pris naissance dans les ghettos industriels de plusieurs grandes villes. À Détroit, des mouvements inédits inspirés par une gauche marxiste ont secoué ce qui était à l’époque la capitale de l’industrie automobile. Sur la côte ouest, les Black Panthers ont […]
  • Les enjeux de l’économie sociale en Argentine[1] - On dit souvent que les entreprises ne correspondant pas aux modèles classiques de l’économie capitaliste sont peu productives et ne perdurent pas. Néanmoins, tout n’est pas toujours aussi tranché. En Argentine, depuis l’implosion économique qui a mis à pied des centaines de milliers de travailleuses et de travailleurs, les projets de création d’emplois menés par […]
  • Les groupes populaires face à l’État - Dixième anniversaire des NCS Avec ce numéro 20, les NCS célèbrent leurs 10 ans d’existence. Ce numéro traite de la situation complexe et difficile des groupes s’inscrivant dans les mouvements populaires au Québec – groupes de l’action communautaire autonome, du mouvement populaire, du mouvement féministe et de nombreux autres. Assaillis par les politiques restrictives et […]
  • Les groupes populaires face à l’État[1] - Aujourd’hui, les groupes s’inscrivant dans les mouvements populaires au Québec se retrouvent dans une situation complexe et difficile. Parmi les plus importants de ces groupes, on compte ceux de l’action communautaire autonome, du mouvement populaire et du mouvement féministe. Il faut également signaler la présence de nombreux autres collectifs de revendication autour d’enjeux spécifiques, s’inscrivant […]
  • Les mouvements des femmes au Québec : acteurs incontournables de changement social - Depuis bien avant la Révolution tranquille, les mouvements des femmes sont à l’origine de nombreuses avancées sociales. En effet, les luttes pour les droits civiques et politiques de toutes les femmes, contre la pauvreté et les violences envers elles, pour l’égalité, l’accès à la contraception, au travail ou à l’éducation se traduisent la plupart du temps, […]
  • Les mouvements populaires doivent prendre l’initiative contre le racisme systémique - Entrevue avec Will Prosper En mai 2017, une cinquantaine de groupes populaires et de syndicats ont créé la Table de concertation contre le racisme systémique. L’initiative a vu le jour lorsque le gouvernement libéral a honteusement enterré le projet d’une commission de l’Assemblée nationale qui devait explorer la problématique. Le Parti libéral a en effet […]
  • Les mouvements populaires et la lutte contre le racisme systémique - Entrevue avec Will Prosper par Pierre Beaudet, Nouveaux Cahiers du socialisme, no. 20, 2018 En mai 2017, une cinquantaine de groupes populaires et de syndicats ont créé la Table de concertation contre le racisme systémique. L’initiative a vu le jour lorsque le gouvernement libéral a honteusement enterré le projet d’une commission de l’Assemblée nationale qui […]
  • Les NCS – Les 10 prochaines années - Au tournant des années 2000, les mouvements populaires ont amorcé un nouveau cycle dans plusieurs régions du monde. Chez nous, la Marche Du pain et des roses, organisée par la Fédération des femmes du Québec présidée par Françoise David, a inauguré ce virage en 1995. Le discours agressif du néolibéralisme à la gloire des vertus du […]
  • Les organisations syndicales régionales peuvent-elles être des passerelles entre le mouvement ouvrier et le mouvement populaire ? - Dans les dernières années, les appels à « renouveler le syndicalisme » se sont multipliés. Quand ils viennent de la gauche, ils cherchent généralement à « repolitiser » un mouvement qu’on considère trop pris dans ses logiques de négociation, engoncé dans un cadre juridique ne correspondant plus aux rapports de force du capitalisme mondialisé, et grippé par une logique […]
  • Lutte unitaire contre l’austérité : bilan et perspectives de la Coalition Main rouge - Leur grand projet de transformation sociale ne pouvant se réaliser en vase clos, les mouvements populaires québécois ont participé à maintes reprises par le passé à des coalitions visant à dénoncer les politiques néolibérales ou les politiques d’austérité (pensons à Solidarité populaire Québec ou au Réseau de vigilance). La plus récente, la Coalition Main rouge, […]
  • Luttes populaires à Pointe-Saint-Charles : résistance et résilience - Dans toutes les « aventures » du mouvement populaire à Montréal, il y en a une qui est consistante. À Pointe-Saint-Charles, au sud-ouest de la ville, il y a eu et il y a toujours des luttes, des mobilisations, et surtout, des organisations qui continuent, bon an mal an, à rassembler, agir, éduquer, intervenir, confronter. Comment comprendre […]
  • Manon Massé : la politique par en bas - NCS – Comment a commencé ton aventure dans le monde militant ? M.M. – Mon parcours commence dans les centres d’éducation populaire, en fait dans la pastorale sociale. J’avais commencé un bac en théologie, et finalement je me suis rendu compte que ce n’était pas pour moi. L’injustice sociale, c’est le mot-clé dans mon parcours. Pourquoi ? […]
  • Normand Baillargeon, Anarchisme et éducation. Anthologie. Tome I – 1793-1918, Saint-Joseph-du-Lac, M Éditeur, 2016 - L’école est un objet à la fois privilégié et convoité de la lutte des classes. À la fin du XIXe siècle et au moment de l’instauration des démocraties occidentales, la fonction sociale de l’éducation se trouve au cœur des aspirations, tant modernisatrices que révolutionnaires, des écoles de pensée qui s’organisent de part et d’autre de la […]
  • Pierre Dardot et Christian Laval, L’ombre d’Octobre. La Révolution russe et le spectre des soviets, Montréal, Lux, 2017 - Dans leur dernier ouvrage, Dardot et Laval nous convient à dissiper l’ombre que fut la révolution russe ainsi que l’ombre qu’elle a produite depuis. Pour les auteurs, l’expérience d’Octobre et ses suites historiques à gauche (notamment par l’intermédiaire des partis communistes) ont conduit à occulter d’autres révolutions, comme la révolution mexicaine de 1910 et la […]
  • Pour relancer les perspectives anti-impérialistes - Depuis 2016, la situation mondiale évolue sous l’impact du leadership de Donald Trump. Parmi les effets saillants : L’assaut pratique et explicite contre ce qui reste de multilatéralisme (l’ONU); Les efforts pour « restructurer » les règles régissant le commerce et les investissements (dont les accords de libre-échange). La tendance est davantage sur les modalités que sur les […]
  • Que retenir de la lutte des garderies populaires ? - « Pour un réseau universel de garderies gratuites, financées par l’État, mais contrôlées conjointement par les parents et par les travailleuses ». Tel était l’objectif ambitieux formulé par celles et ceux ayant mis sur pied les premières garderies populaires. Dans quelle mesure cet objectif a-t-il été atteint ? Où en sommes-nous cinquante ans plus tard ?
  • Réalité et dérives de l’extrême droite au Québec Entrevue avec David Morin - S.C. – Commençons par définir ce qu’est l’extrême droite. Dans son ouvrage Pourquoi les pauvres votent-ils à droite ?[2], Thomas Franck faisait la radiographie de cette frange de l’électorat séduite par le populisme de droite. En quoi la montée des populismes atteste-t-elle toujours de ce phénomène ? D. M. – Il faut ici éviter un double piège : […]
  • Regarder dans le rétroviseur pour mieux avancer… Les luttes urbaines d’aujourd’hui à hier - S’inscrivant dans la foulée du projet initié par le Front d’action politique (FRAP) des salariés à Montréal et, aux yeux de certains[1], à la suite d’une lutte électorale « surprenante » en novembre 1974, le Rassemblement des citoyens de Montréal (RCM) est parvenu à faire élire 18 conseillers municipaux. Un fait significatif sur une scène politique locale où […]
  • Repenser l’État et l’impérialisme[1] - Gilles Aillaud, La bataille du riz, 1968 Pour dépasser les limites et les contradictions des concepts proposés au début du vingtième siècle par les marxistes « classiques » (tels Hilferding, Luxemburg, Lénine et tant d’autres), il faut, comme le suggèrent Sam Gindin et Leo Panitch, élaborer une nouvelle analyse de l’impérialisme à partir d’une théorie de l’État[2]. […]
  • Soutien ou animation : quel rôle pour une association de circonscription d’un parti politique comme Québec solidaire ? - De nos jours, la joute politique se joue beaucoup autour de la personnalité des chefs de parti et de leur capacité de placer quelques « lignes » dans les médias. L’information en continu et les réseaux sociaux ne font qu’accentuer cette tendance. Or, dans certaines circonscriptions où les résultats sont serrés, la force d’une association de circonscription […]
  • Yuval Noah Harari, Homo deus. Une brève histoire de l’avenir, Paris, Albin Michel, 2017 - Le professeur d’histoire israélien Yuval Noah Harari nous présente une synthèse de l’histoire de l’humanité dans son œuvre intitulée Sapiens[1] et, du même souffle, il écrit son histoire de l’homme devenu dieu. Homo deus propose une série d’hypothèses sur ce que nous réserve l’avenir mais cet exposé, même s’il risque de plaire aux survivalistes, néglige […]