Les droites, quelles droites? – No 23, Hiver 2020

À propos de ce numéro

Le numéro hivernal des Nouveaux Cahiers du socialisme s’intéresse aux droites politiques. « Nous entrons à nouveau dans un cycle marqué par le retour de la droite au pouvoir alors que des discours plus radicaux envahissent l’espace public. La décennie 2010 a débuté avec un important cycle de contestation mené par la gauche […]. Nous pouvons affirmer que la décennie 2020 s’ouvre plutôt sur une division du monde entre différents blocs réactionnaires […]. » Ce retour à la droite invite à développer une compréhension plus fine de l’identité des droites — au pluriel — et des liens qui les opposent ou les unissent au sein d’un espace idéologique tissé de continuités historiques comme de ruptures. Aussi au sommaire, une entrevue avec Alain Philoctète, militant haïtien et dans la rubrique Bilan des luttes : le conflit de travail des tuteurs et tutrices de la TÉLUQ et les 18 mois de lockout chez ABI à Bécancour.

 

Introduction au dossier

  • Comprendre les droites, renforcer les gauches.
    Flavie Achard, Pierre Beaudet, Sébastien Bouchard, Brieg Capitaine, Donald Cuccioletta, Stéphane Chalifour, Emanuel Guay, Judith Trudeau et Carole Yerochewski

État des lieux

  • Les droites, quelques définitions pour comprendre
    et agir
    Sébastien Bouchard
  • Backlash : comment l’ultradroite s’infiltre au sommet
    de l’État
    Paul Kellogg
  • Les droites canadiennes face aux peuples autochtones
    Brieg Capitaine
  • Une résistance émerge face à des élites particulièrement cruelles.
    Entrevue avec Beverly J. Silver
    Carole Yerochewski
  • Le paradigme populiste. Identité, peuple
    et représentation
    Stéphane Chalifour et Judith Trudeau
  • Le climatoscepticisme sous l’aile de la droite radicale
    Claude Vaillancourt

Enjeux nationaux et internationaux

  • Coalition avenir Québec, des impasses en perspective
    Bernard Rioux
  • La guerre culturelle de la Fédération des Québécois de souche et du Council of European Canadians
    Frédéric Boily
  • CAQ : quel retour du nationalisme économique ?
    Philippe Hurteau
  • La société américaine hantée par le fascisme culturel, religieux et « doux »
    Donald Cuccioletta
  • L’influence politique de la droite chrétienne aux  États-Unis et au Canada
    André Gagné
  • Comment les néolibéraux ont gagné la bataille des idées… mais l’histoire n’a pas dit son dernier mot
    Jacques B. Gélinas
  • Les sources de la montée de l’extrême droite en ligne
    Yannick Delbecque
  • L’Italie à l’ère du populisme : entre souverainisme et antipolitique. Le cas de la Ligue et du Mouvement 5 Étoiles
    Emanuele Toscano
  • Nationalisme religieux, violences intercommunautaires et politique identitaire : une analyse du populisme indien
    Emanuel Guay et Efe Peker
  • Sens commun et crise de sens politique au Brésil de Bolsonaro
  • Dan Furukawa Marques
  • Le fascisme, ce spectre qui hante l’Europe
    Ugo Palhéta

Combattre la droite

  • La nation contre le nationalisme réactionnaire. Réflexion sur l’articulation entre le socialisme et la question nationale à partir de Henri Lefebvre
    Eric Martin
  • En finir avec la droite ! Réflexions autour de la mécanique du bouc émissaire
    Pierre Mouterde
  • Entre national-populisme et néofascisme. État des lieux de l’extrême droite au Québec en 2019
    Collectif Montréal Antifasciste
  • Contre les droites, résistances et fragmentation des projets. Postface au dossier
    Judith Trudeau et Carole Yerochewski

Parcours militant

  • Kenbe la ! La grande aventure haïtienne.
    Entrevue avec Alain Philoctète
    Pierre Beaudet

Bilan de luttes

  • Conflit de travail des tuteurs et tutrices de la TÉLUQ : bilan pour la communauté universitaire
    Nancy Turgeon et Nicolas Harvey
  • Les multinationales de l’aluminium bafouent
    les travailleurs et tout le Québec
    Clairandrée Cauchy

Perspectives

  • Penser et agir avec Rosa Luxemburg
    Diane Lamoureux
  • Finesse d’esprit pour contrer l’enflure verbale.
    Entretien avec Olivier Niquet
    Judith Trudeau

NOTES DE LECTURE

 

Lisez quelques extraits de ce numéro ci-dessous.

Les droites, quelques définitions pour comprendre et agir

Par Sébastien Bouchard
La montée des droites s’inscrit dans une période politique de crise des gauches historiques, du virage à droite de la social-démocratie occidentale à la crise du populiste de gauche latino-américain. La droite populiste, conservatrice ou radicale en profite alors pour canaliser les aspirations populaires, entre autres par un nationalisme de droite et la glorification d’une certaine culture populaire, tout en défendant les intérêts de l’élite économique. Elle cherche à polariser la société en opposition aux libéraux, qui de leur côté dénoncent certains de leurs excès (sur des enjeux de racisme, de sexisme, etc.) tout en partageant la même vision néolibérale. La construction d’une gauche mobilisant les classes populaires sur les enjeux socioéconomiques et écologiques dans une perspective de lutte de classe devient une clé pour déconstruire cette stratégie de la droite.
Lire la suite

Les droites canadiennes face aux peuples autochtones

Par Brieg Capitaine
L’histoire de la colonisation est une histoire des rapports entre les droites libérale et conservatrice d’une part et les peuples autochtones d’autre part. S’il existe une forte propension du discours commun sur la décolonisation à nommer l’adversaire sous une appellation générique telle que « Canada » ou « État colonial », cela ne signifie pas pour autant que les droites conservatrices et libérales instaurent les mêmes politiques en matière autochtone. L’extraction des ressources, la reconnaissance des droits autochtones, la qualification des pensionnats indiens ou des assassinats de femmes et filles autochtones sont devenus autant d’enjeux sociaux cristallisant des dynamiques institutionnelles, politiques et partisanes propres aux droites canadiennes.
Lire la suite

 

Contre les droites, résistances et fragmentation des projets

Par Judith Trudeau et Carole Yerochewski
Quand cessera-t-on de nous leurrer et de ne pas voir la fragmentation des intérêts au sein même de la gauche, les difficultés à s’entendre – et la nécessité de débattre – pour formuler des réformes, pour soutenir des politiques d’immigration dignes de l’ampleur prise par la crise des réfugié·e·s, pour lutter contre les paradis fiscaux et les politiques de zéro déficit? Comment sérieusement croire que nous allons nous opposer à la remontée des droites et aux discours xénophobes par des luttes qui mettent l’accent sur tel ou tel aspect d’un problème selon les rapports de pouvoir du moment?
Lire la suite