Les doutes persistent quant à l’adhésion de M. Mulcair aux principes et aux valeurs de la social-démocratie

Par Mis en ligne le 30 mars 2012

Montréal, le 20 mars 2012 — Comme le révèlent deux ana­lyses récentes, la can­di­da­ture de ThomasMulcair à la direc­tion du NPD a reçu l’appui de plu­sieurs chefs d’entreprises géné­ra­le­ment répu­té­shos­tiles aux poli­tiques du NPD. Deux ana­lyses, l’une du vice-pré­sident de l’Alliance cana­dienne pourla paix, Derrick O’Keefe, et l’autre de Voix juives indé­pen­dantes, ont révélé que de grands diri­geants d’entreprises avaient contri­bué géné­reu­se­ment à la cam­pagne à la direc­tion du NPD de M. Mulcair.

Parmi ces per­son­na­li­tés figurent le mil­liar­daire Gerald Schwartz (DG, Onex Corporation), AnthonyMunk (Barrick Gold Corporation, Onex Corporation), Seth Mersky (Onex), David Mansell (Onex), Andrew Sheiner (Onex), John Sherrington (VP, Scotia Capital), Richard Venn (DG adjoint, Marchésmondiaux CIBC), et Daniel Daviau (Financière Canaccord Inc.). Il est connu que M. Schwartz et d’autres diri­geants d’Onex entre­tiennent des liens étroits avec le Parti conser­va­teur.

Bien que les contri­bu­tions de biens nantis à la caisse des can­di­dats à la direc­tion ne soient pasex­cep­tion­nelles, même dans le cas du NPD, il est inha­bi­tuel qu’un si impor­tant regrou­pe­ment de hauts diri­geants de l’élite cor­po­ra­tive cana­dienne appuie M. Mulcair. Une telle pha­lange de sym­pa­thi­sants issus du milieu des affaires sou­lève des inter­ro­ga­tions quant à la volonté de M. Mulcair de défendre ardem­ment les prin­cipes et les valeurs de la social-démo­cra­tie. La cré­di­bi­lité de M. Mulcair à titre de social-démo­crate était déjà mise en doute sui­vant les révé­la­tions vou­lant qu’il ait envi­sagé de joindre les rangs des conser­va­teurs fédé­raux au moment même où il négo­ciait son entrée au NPD. L’ancien diri­geant du parti Ed Broadbent s’est récem­ment inquiété de la direc­tion que pren­drait le parti sous lahou­lette de M. Mulcair, y com­pris de la capa­cité de ce der­nier d’assurer la cohé­sion de l’équipe.

M. Broadbent a sou­li­gné que 90 % des anciens col­lègues de M. Mulcair au caucus de 2008 à 2011

appuient d’autres can­di­dats dans l’actuelle course à la chef­fe­rie.

Canadiens pour la jus­tice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) exhorte les membres du NPD à

exa­mi­ner les posi­tions des can­di­dats à la chef­fe­rie, pas seule­ment sur le Moyen-Orient, mais sur

l’ensemble des ques­tions rela­tives à un tel mandat. « Sur un grand nombre d’enjeux, le NPD a sou­vent

exercé une pres­sion posi­tive sur les gou­ver­ne­ments passés grâce à ses prin­cipes fon­da­teurs. Il serait

effec­ti­ve­ment tra­gique si le nou­veau diri­geant, qu’il s’agisse de M. Mulcair ou de quelqu’un d’autre,

choi­sis­sait d’abandonner ces valeurs essen­tielles », affirme Thomas Woodley, pré­sident de CJPMO.

L’organisation sou­ligne qu’il serait très iro­nique que le NPD soit dirigé par une per­sonne qui semble

rece­voir l’appui du 1 % le plus for­tuné du Canada au moment où, pour la pre­mière fois de son his­toire,

une vague d’appui popu­laire lui a permis de se hisser au rang d’Opposition offi­cielle.

CJPMO note que le NPD a la marge de manoeuvre néces­saire pour défendre ses poli­tiques de longue

date sur le Moyen-Orient. Des son­dages menés au Canada par la BBC, par exemple, ont révélé que le

pour­cen­tage de Canadiens qui croient que le Canada devrait sou­te­nir l’admission de la Palestine à

l’ONU est envi­ron deux fois plus élevé de celui des Canadiens qui s’y opposent. CJPMO croit que le

NPD et les autres partis cana­diens doivent insis­ter pour que tous les pays, y com­pris Israël, res­pectent

le droit inter­na­tio­nal.

À propos de CJPMO – Canadiens pour la jus­tice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une orga­ni­sa­tion

sécu­lière, sans but lucra­tif, regrou­pant des hommes et des femmes d’horizons divers qui oeuvrent pour que la

paix et la jus­tice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour voca­tion de res­pon­sa­bi­li­ser les per­sonnes d’influence à

trai­ter les pro­ta­go­nistes avec équité et à favo­ri­ser l’essor durable et équi­li­bré de la région

Pour plus d’informations, veuillez com­mu­ni­quer avec Patricia Jean, au 438 380-5410.

Canadiens pour la jus­tice et la paix au Moyen-Orient www​.cjpmo​.org

Ce com­mu­ni­qué de presse peut être repro­duit, en tota­lité ou en partie, sans auto­ri­sa­tion.

Les commentaires sont fermés.