Le Conseil général de la FTQ recommande le vote pour le Bloc

Par Mis en ligne le 13 avril 2011
Montréal, lundi le 11 avril 2011 – Le Conseil géné­ral extra­or­di­naire de la Fédération des tra­vailleurs et tra­vailleuses du Québec (FTQ), la plus impor­tante ins­tance de la cen­trale entre les congrès, a donné son appui au Bloc qué­bé­cois et demande à ses syn­di­cats affi­liés et leurs membres de sou­te­nir acti­ve­ment les can­di­dats et can­di­dates du Bloc lors du scru­tin du 2 mai pro­chain. 

Le Bloc : un fidèle allié des tra­vailleuses et des tra­vailleurs

« Le Bloc Québécois est le parti le plus apte à porter les inté­rêts et les aspi­ra­tions légi­times de la popu­la­tion qué­bé­coise à Ottawa. Il a tou­jours fait la démons­tra­tion de sa soli­da­rité avec les tra­vailleuses et les tra­vailleurs qué­bé­cois, les chô­meurs et les plus dému­nis », a fait valoir le pré­sident de la FTQ à l’issue du débat des délé­gués du Conseil géné­ral de la FTQ.
Téléchargez la décla­ra­tion de la FTQ pré­sen­tée au conseil géné­ral extra­or­di­naire.

Le Bloc défend nos valeurs et les inté­rêts du Québec à Ottawa 

« C’est aussi un parti dont le pro­gramme et les orien­ta­tions à l’égard de l’avenir du Québec et de la ques­tion natio­nale sont com­pa­tibles avec les posi­tions de notre cen­trale » a sou­tenu pour sa part Daniel Boyer.

« Sur l’accessibilité à l’assurance-emploi,l’amélioration des lois cana­diennes du tra­vail, le fran­çais comme langue de tra­vail pour les sala­riés sous juri­dic­tion fédé­rale au Québec, les retom­bées équi­tables pour le Québec dans le sec­teur aéro­nau­tique, la défense des droits des femmes, celle des per­sonnes immi­grantes et celle des aînés, le Bloc est de notre camp.

Les conser­va­teurs : bilan éco­no­mique et social déso­lant

« À l’enseigne de son idéo­lo­gie, le Parti conser­va­teur a mis une croix sur les inves­tis­se­ments sociaux en pri­vi­lé­giant les inté­rêts des grandes entre­prises et des mieux nantis, tout en muse­lant le Québec. Tout pour les sables bitu­mi­neux et l’industrie auto­mo­bile onta­rienne, des mil­liards pour les avions mili­taires, des miettes pour les manu­fac­tures du Québec », a ajouté le pré­sident de la FTQ.

Un appel à voter

« Qu’on soit jeune ou vieux, homme ou femme, il importe d’aller voter, les enjeux sont trop impor­tants. Certains enjeux plus sec­to­riels, comme le déve­lop­pe­ment d’une fonc­tion publique de qua­lité, le main­tien d’un sys­tème postal public, la défense de l’industrie cultu­relle, pour n’en nommer que quelques-uns, inter­pellent des pans entiers de la popu­la­tion », ont conclu les diri­geants syn­di­caux.

Les commentaires sont fermés.