JOURNÉE DE FORMATION

Le conflit israélo-palestinien : Mieux comprendre pour mieux agir 31 octobre 2011, de 9 h à 16 h

Par Mis en ligne le 13 octobre 2011

Le 31 octobre pro­chain, le comité d’action poli­tique (CAP) du Conseil régio­nal FTQ Montréal métro­po­li­tain, convie ses membres et sym­pa­thi­sants à une jour­née d’étude por­tant sur le conflit israélo-pales­ti­nien, orga­ni­sée en col­la­bo­ra­tion avec le CISO.

Cette acti­vité pour­suit trois objectifs :

  • Sensibiliser les par­ti­ci­pantes et les par­ti­ci­pants au conflit israélo-pales­ti­nien et à ses réper­cus­sions sur la vie des Palestiniennes et des Palestiniens ;
  • Diffuser de l’information sur les réseaux de soli­da­rité au Québec, au Canada et dans le monde ;
  • Renforcer la col­la­bo­ra­tion inter­syn­di­cale dans la réa­li­sa­tion d’actions de solidarité.

Parmi les per­sonnes invi­tées, mentionnons :

  • Rachad Anthonius, pro­fes­seur de socio­lo­gie à l’UQAM et Bruce Katz, membre fon­da­teur de Palestiniens et Juifs Unis (PAJU) ;
  • Le mou­ve­ment de soli­da­rité avec le peuple pales­ti­nien avec Lorraine Guay, militante ;
  • Des actions s’organisent au sein du mou­ve­ment syn­di­cal qué­bé­cois avec Stéphane Corriveau, res­pon­sable qué­bé­cois du projet de bateau pour Gaza ;
  • Témoignages de mili­tants syn­di­caux en Palestine avec Dominique Daigneault, Conseil cen­tral du Montréal métro­po­li­tain (CSN) et Christian Martel, vice-pré­sident à la FTQ et direc­teur natio­nal – Québec au STTP.

Cette acti­vité aura lieu au 2e étage de la Tour FTQ (545, bou­le­vard Crémazie Est), dans les salles Louis-Laberge A et B, le 31 octobre 2011, de 9 h à 17 h.

Si vous dési­rez vous ins­crire à cette jour­née de for­ma­tion qui promet d’être fort sti­mu­lante, faites-le avant le 21 octobre 2011, en appe­lant Marie-Claire Mériau du CISO au 514 383-2266 poste 221 ou par cour­riel au ciso@​ciso.​qc.​ca. Les places sont limitées. 

Un dîner sera servi sur place. Les contri­bu­tions volon­taires seraient appréciées !

Les commentaires sont fermés.