Le bien commun et le « communisme » ?

Gouverner en obéissant, c’est affirmer au quotidien que le souverain n’est pas l’État mais bien le peuple. Le peuple ne se fait pas entendre seulement une fois tous les cinq ans aux élections. Chaque jour le peuple parle et définit ses besoins, attentes et exigences collectives. Que doit faire un gouvernement populaire ?

Ne pas se substituer au peuple, mais plutôt d’harmoniser les voix du peuple, de synthétiser ses inquiétudes. Gouverner en obéissant c’est cela : le souverain, c’est le peuple et le gouvernant est simplement un unificateur des idées, un articulateur des besoins, et rien de plus. C’est le principe communautaire, mais aussi socialiste et communiste dans le sens fort du terme. Qu’est-ce que le communisme : c’est la communauté, c’est la richesse commune, les décisions communes, la vie partagée, le bien-être partagé, le pouvoir partagé, une démocratie partagée, des décisions partagées, des joies et des tristesses partagées. Le communisme, c’est cela.

 

Álvaro García Linera est vice-président de la Bolivie