La lutte des travailleurs agricoles

Par Mis en ligne le 22 mars 2011

Dans des vil­lages comme Leamington, Saint-Rémi, Kelowna, Abbotsford ou Saint-Eustache, près de 50 % de la main d’œuvre est migrante. Le flux de tra­vailleurs n’est plus sai­son­nier. Le déve­lop­pe­ment de serres, la diver­si­fi­ca­tion des cultures, et l’apparition de nou­velles tech­niques de pro­duc­tion qui allongent le nombre de récoltes ont contri­bué à ce phé­no­mène. Il faut donc d’une part mettre en lumière la per­ma­nence des pro­grammes dits temporaires.

Les Travailleurs unis de l’alimentation du Canada (TUAC) mènent depuis presque vingt ans une bataille juri­dique auprès de mul­tiples tri­bu­naux spé­cia­li­sés en droit du tra­vail, allant jusqu’en Cour Suprême, pour modi­fier diverses légis­la­tions pro­vin­ciales qui excluent les tra­vailleurs agri­coles du droit fon­da­men­tal de s’associer et négo­cier col­lec­ti­ve­ment leurs condi­tions de vie.

À ce jour, les TUAC ont plaidé le droit des tra­vailleurs étran­gers à se syn­di­quer en Colombie-Britannique et au Manitoba. Dans le cas de l’Ontario et du Québec, c’est le droit de l’ensemble des tra­vailleurs agri­coles qui est plaidé devant les tri­bu­naux. Sur ce front, il arrive que la bataille des tra­vailleurs migrants soit à l’avant-poste des luttes de tous les tra­vailleurs exclus des régimes de rap­ports col­lec­tifs. Les débats juri­diques qui entourent cet enjeu auront des réper­cus­sions sur des groupes de tra­vailleurs au bas de l’échelle qui ont, jusqu’à main­te­nant, été exclus de ces pro­tec­tions, pour des rai­sons d’ordre poli­tique ou en raison d’une inca­pa­cité struc­tu­relle à s’organiser.

En même temps, c’est grâce à la soli­da­rité des membres affi­liés au syn­di­cat, qui jouissent déjà de meilleures condi­tions sala­riales, que le coût de démarches auprès des tri­bu­naux devient abor­dable. C’est là le fon­de­ment même de la soli­da­rité entre tra­vailleurs, au-delà de l’origine nationale.

Extrait d’un texte paru dans le numéro 5 des NCS, Migrations : Stratégies, acteurs et résistances

Les commentaires sont fermés.