La grève est déclenchée

Après plus de sept mois de négo­cia­tions dif­fi­ciles et frus­trantes, le STTP a déclen­ché la grève. Ce soir, les membres de la sec­tion locale de Winnipeg seront les pre­miers tra­vailleurs et tra­vailleuses des postes à débrayer léga­le­ment depuis plus de treize ans.

Le but de la grève est d’encourager Postes Canada à reve­nir à la table de négo­cia­tion avec une pro­po­si­tion qui répond aux besoins des tra­vailleuses et tra­vailleurs des postes actuels et futurs.

Le Syndicat a entamé les pré­sentes négo­cia­tions résolu à régler de nom­breux pro­blèmes en milieu de tra­vail, tels que la charge de tra­vail exces­sive, les effec­tifs insuf­fi­sants et le har­cè­le­ment constant dont sont vic­times les tra­vailleuses et tra­vailleurs malades ou bles­sés. Nous avons aussi fait des pro­po­si­tions pour régler les pro­blèmes causés par la mise en place du nou­veau maté­riel et du tri séquen­tiel du cour­rier dans le cadre du pro­gramme patro­nal de poste moderne de deux mil­liards de dol­lars. Nos pro­po­si­tions portent, entre autres, sur des amé­lio­ra­tions au rou­le­ment des tâches, des études ergo­no­miques, des valeurs de temps adé­quates et la mise en place d’une méthode de livrai­son à une seule liasse pour les points de remise qui ne sont pas des­ser­vis par la méthode « arrê­ter et repar­tir » et la livrai­son cen­tra­li­sée.

Peu de progrès en ce qui concerne nos revendications

Durant cette même période, nous avons fait cer­taines avan­cées impor­tantes. Nous avons convaincu Postes Canada d’abandonner quelques-unes de ces demandes ini­tiales de conces­sion. Toutefois, la direc­tion ne nous a tou­jours pas fait d’offre sérieuse qui réponde aux pro­blèmes bien réels des tra­vailleurs et tra­vailleuses des postes. De plus, la direc­tion n’a tou­jours pas renoncé à ses impor­tantes demandes visant à rem­pla­cer le régime actuel de congés de mala­die par un pro­gramme d’assurance-invalidité de courte durée (PAICD) et à réduire consi­dé­ra­ble­ment les taux de salaire et le régime de retraite des futurs employés et employées.

Les négociations se poursuivent

Une ren­contre a eu lieu hier avec les membres de la haute direc­tion dans le but de dénouer l’impasse actuelle. Ils ont apporté quelques modi­fi­ca­tions mineures à leur pro­po­si­tion, notam­ment la sug­ges­tion de sou­mettre au pro­ces­sus d’arbitrage de l’offre finale leur demande de conces­sion visant à sup­pri­mer notre régime de congés de mala­die. En ce qui concerne les autres ques­tions, la direc­tion n’a essen­tiel­le­ment pas modi­fié ses posi­tions. Des réunions des sous-comi­tés de la livrai­son et des opé­ra­tions ont eu lieu aujourd’hui. Postes Canada a modi­fié quelque peu ses posi­tions, mais pas en ce qui concerne les grands enjeux en litige. Nous nous sommes réunis de nou­veau avec la ministre Lisa Raitt et lui avons fait savoir que nous allions déclen­cher la grève demain pour inci­ter la direc­tion à négo­cier sérieu­se­ment. Le Conseil exé­cu­tif natio­nal étudie pré­sen­te­ment les ques­tions en litige. Nous pré­voyons nous réunir avec des membres de la haute direc­tion des postes demain.

Prochaines activités de grève

Le Conseil exé­cu­tif natio­nal éva­luera la situa­tion au jour le jour et déci­dera de la stra­té­gie de grève à adop­ter en fonc­tion de l’évolution des négo­cia­tions. Nous encou­ra­geons tous les membres à consul­ter le site Web du Syndicat au www​.sttp​.ca pour se tenir au cou­rant de la situa­tion et savoir quand leur et savoir quand leur sec­tion locale sera appe­lée à débrayer.

Solidarité,

Denis Lemelin
Président natio­nal et négo­cia­teur en chef

Les commentaires sont fermés.