La grève est déclenchée

Après plus de sept mois de négociations difficiles et frustrantes, le STTP a déclenché la grève. Ce soir, les membres de la section locale de Winnipeg seront les premiers travailleurs et travailleuses des postes à débrayer légalement depuis plus de treize ans.

Le but de la grève est d’encourager Postes Canada à revenir à la table de négociation avec une proposition qui répond aux besoins des travailleuses et travailleurs des postes actuels et futurs.

Le Syndicat a entamé les présentes négociations résolu à régler de nombreux problèmes en milieu de travail, tels que la charge de travail excessive, les effectifs insuffisants et le harcèlement constant dont sont victimes les travailleuses et travailleurs malades ou blessés. Nous avons aussi fait des propositions pour régler les problèmes causés par la mise en place du nouveau matériel et du tri séquentiel du courrier dans le cadre du programme patronal de poste moderne de deux milliards de dollars. Nos propositions portent, entre autres, sur des améliorations au roulement des tâches, des études ergonomiques, des valeurs de temps adéquates et la mise en place d’une méthode de livraison à une seule liasse pour les points de remise qui ne sont pas desservis par la méthode « arrêter et repartir » et la livraison centralisée.

 

Peu de progrès en ce qui concerne nos revendications

Durant cette même période, nous avons fait certaines avancées importantes. Nous avons convaincu Postes Canada d’abandonner quelques-unes de ces demandes initiales de concession. Toutefois, la direction ne nous a toujours pas fait d’offre sérieuse qui réponde aux problèmes bien réels des travailleurs et travailleuses des postes. De plus, la direction n’a toujours pas renoncé à ses importantes demandes visant à remplacer le régime actuel de congés de maladie par un programme d’assurance-invalidité de courte durée (PAICD) et à réduire considérablement les taux de salaire et le régime de retraite des futurs employés et employées.

 

Les négociations se poursuivent

Une rencontre a eu lieu hier avec les membres de la haute direction dans le but de dénouer l’impasse actuelle. Ils ont apporté quelques modifications mineures à leur proposition, notamment la suggestion de soumettre au processus d’arbitrage de l’offre finale leur demande de concession visant à supprimer notre régime de congés de maladie. En ce qui concerne les autres questions, la direction n’a essentiellement pas modifié ses positions. Des réunions des sous-comités de la livraison et des opérations ont eu lieu aujourd’hui. Postes Canada a modifié quelque peu ses positions, mais pas en ce qui concerne les grands enjeux en litige. Nous nous sommes réunis de nouveau avec la ministre Lisa Raitt et lui avons fait savoir que nous allions déclencher la grève demain pour inciter la direction à négocier sérieusement. Le Conseil exécutif national étudie présentement les questions en litige. Nous prévoyons nous réunir avec des membres de la haute direction des postes demain.

 

Prochaines activités de grève

Le Conseil exécutif national évaluera la situation au jour le jour et décidera de la stratégie de grève à adopter en fonction de l’évolution des négociations. Nous encourageons tous les membres à consulter le site Web du Syndicat au www.sttp.ca pour se tenir au courant de la situation et savoir quand leur et savoir quand leur section locale sera appelée à débrayer.

Solidarité,

Denis Lemelin
Président national et négociateur en chef