La feuille de route de la stratégie nucléaire états-unienne (Il Manifesto)

Mis en ligne le 12 avril 2010

Tommaso DI FRANCESCO, Manlio DINUCCI

La feuille de route de la nou­velle stra­té­gie nucléaire états-unienne est donc tracée : c’est ce qu’annonce dans sa pré­face au Nuclear Posture Review Report 2010 le secré­taire à la Défense Robert Gates, qui s’est lui aussi rénové en pas­sant de l’administration Bush à celle Obama. Qu’est-ce qui a changé ? Avant tout la situa­tion inter­na­tio­nale : l’Union Soviétique et le Pacte de Varsovie ont dis­paru et tous les ex-membres non sovié­tiques du Pacte de Varsovie sont main­te­nant membres de l’OTAN. La Russie « n’est pas un ennemi », mais un par­te­naire des Etats-Unis dans leur affron­te­ment d’ « autres menaces émer­gentes ». Le pré­sident Obama a de fait cla­ri­fié que « le danger le plus immé­diat et extrême est aujourd’hui le ter­ro­risme nucléaire ».

Jusque là rien de nou­veau par rap­port à la stra­té­gie de l’administration Bush, qui avait sub­sti­tué au com­mu­nisme (ennemi numéro un pen­dant la guerre froide) le ter­ro­risme, « l’ennemi obscur qui se cache dans les coins les plus sombres de la Terre ». Aujourd’hui, affirme-t-on dans le rap­port du Pentagone, « Al Quaeda et ses alliés extré­mistes cherchent à se pro­cu­rer des armes nucléaires ». Donc, « même la menace de guerre nucléaire glo­bale est deve­nue obso­lète, c’est le danger d’une attaque nucléaire qui s’est accru ». On agite ainsi le spectre d’un 11 sep­tembre nucléaire, cor­rélé à l’ « autre menace pres­sante » : la pro­li­fé­ra­tion nucléaire. D’autres pays, sur­tout ceux « en oppo­si­tion avec les Etats-Unis », peuvent se doter d’armes nucléaires. On accuse donc l’Iran, et, dans la foulée, la Corée du Nord, de pour­suivre des ambi­tions nucléaires, en vio­lant le Traité de non-pro­li­fé­ra­tion (Tnp), et en aug­men­tant l’instabilité de leur propre région ; et pous­sant les pays limi­trophes à prendre en consi­dé­ra­tion leurs « propres options de dis­sua­sion nucléaire » (expres­sion diplo­ma­tique pour jus­ti­fier, sans le nommer, le fait qu’Israël pos­sède des armes nucléaires et n’adhère pas au Tnp).

Sur ce fond, les objec­tifs de la nou­velle stra­té­gie sont clairs : avant tout main­te­nir la supré­ma­tie nucléaire états-unienne, en éta­blis­sant avec le nou­veau START (signé hier à Prague) un statu quo avec la Russie, l’autre plus grande puis­sance nucléaire. Le traité ne limite pas le nombre de têtes nucléaires opé­ra­tion­nelles dans les deux arse­naux, mais seule­ment les « têtes nucléaires déployées », soit prêtes au lan­ce­ment sur des vec­teurs stra­té­giques d’une portée supé­rieure à 5.500 Kms : le pla­fond est sta­bi­lisé à 1.550 mais en réa­lité chacun est supé­rieur parce que chaque bom­bar­dier ne compte que pour une tête alors qu’il en trans­porte vingt ou plus. Nous sommes bien loin du désar­me­ment nucléaire. Chacune des deux par­ties non seule­ment gar­dera prêt au lan­ce­ment un nombre de têtes nucléaires en mesure de balayer l’espèce humaine de la face de la Terre, mais elle pourra conti­nuer à poten­tia­li­ser qua­li­ta­ti­ve­ment ses propres forces nucléaires.

Dans le Nuclear Posture Review on pré­cise que les Etats-Unis tout en ne déve­lop­pant pas de nou­veaux types de têtes nucléaires, renou­vel­le­ront leur arse­nal à tra­vers la sub­sti­tu­tion de com­po­sants. Et sera donc « ren­for­cée la base scien­ti­fique et tech­no­lo­gique, vitale pour la ges­tion de l’arsenal ». Dans ce but on a prévu des « inves­tis­se­ments accrus dans le com­plexe des implan­ta­tions et du per­son­nel spé­cia­li­sés dans les armes nucléaires ». La Russie, évi­dem­ment, pourra faire de même, bien que dis­po­sant de moyens éco­no­miques moindres. Les USA essaie­ront cepen­dant d’acquérir un avan­tage ulté­rieur, en déve­lop­pant de nou­veaux types de vec­teurs stra­té­giques (non limi­tés par le nou­veau START), et en réa­li­sant en Europe le « bou­clier » anti-mis­sile (demeuré hors de l’accord) : sys­tème qui, une fois mis au point, leur per­met­trait de neu­tra­li­ser au moins en partie la capa­cité des forces nucléaires stra­té­giques russes. En regard de la Chine, les USA se déclarent « pré­oc­cu­pés par ses efforts de moder­ni­sa­tion mili­taire, y com­pris celle, qua­li­ta­tive et quan­ti­ta­tive, de l’arsenal nucléaire ».

En même temps, les Etats-Unis, avec le sommet du 12 avril sur le Tnp, se fixent par anti­ci­pa­tion de ren­for­cer le régime de « non-pro­li­fé­ra­tion » ainsi qu’il est conçu à Washington : garder inchangé l’actuel « club nucléaire » dont sont membres, outre les deux plus grandes puis­sances, la France, la Grande-Bretagne, la Chine, Israël (inco­gnito), l’Inde et le Pakistan. Les Etats-Unis, tandis qu’ils s’engagent à ne pas employer d’armes nucléaires contre les Etats qui ne les pos­sèdent pas et se conforment au Tnp, laissent entendre qu’ils se réservent le droit du first strike (pre­mière frappe) pour empê­cher qu’un pays comme l’Iran puisse les construire. L’attitude envers leurs alliés est bien dif­fé­rente. Dans le Nuclear Posture Review on confirme que « demeure en Europe un petit nombre d’armes nucléaires états-unienne » (estimé à envi­ron 500, dont 90 en Italie), en pré­ci­sant que « les membres non nucléaires de l’OTAN par­ti­cipent à la pla­ni­fi­ca­tion nucléaire et pos­sèdent des avions spé­cia­le­ment confi­gu­rés, capables de trans­por­ter des armes nucléaires ». On admet ainsi, dans un docu­ment offi­ciel, que les pre­miers à violer le Tnp sont les Etats-Unis, les­quels four­nissent des armes nucléaires à des pays non-nucléaires, et leurs alliés, Italie com­prise, les­quels violent l’art. 2 du Tnp : « Chacun des Etats mili­tai­re­ment non-nucléaires s’engage à ne pas rece­voir de qui­conque des armes nucléaires, ni le contrôle sur de telles armes, direc­te­ment ou indirectement ».

Manlio Dinucci, Tommaso Di Francesco

Edition de ven­dredi 9 avril de Il manifesto

http://​www​.ilma​ni​festo​.it/​i​l​-​m​anife…

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Rubrique : Actualité Thèmes : Désarmement / Course à l’armement

http://​www​.legrand​soir​.info/​L​a​-​f​e​u​i​l​l​e​-​d​e​-​r​o​u​t​e​-​d​e​-​l​a​-​s​t​r​a​t​e​g​i​e​-​n​u​c​l​e​a​i​r​e​-​e​t​a​t​s​-​u​n​i​e​n​n​e​-​I​l​-​M​a​n​i​f​e​s​t​o​.html

Les commentaires sont fermés.