Liberté de circulation

La CSN dénonce l’attitude du gouvernement israélien

Par Mis en ligne le 16 avril 2012

Alors qu’une mili­tante de la CSN, Julie Lachapelle, s’apprêtait à partir pour la Palestine, elle a reçu un appel de la com­pa­gnie Air France devant la trans­por­ter jusqu’en Israël, qui lui a signi­fié qu’elle ne pour­rait prendre le vol prévu. Selon toute vrai­sem­blance, c’est le gou­ver­ne­ment israé­lien qui a fait pres­sion sur la com­pa­gnie aérienne afin d’empêcher son embar­que­ment.

Cette mili­tante, comme des dizaines d’autres pro­ve­nant de dif­fé­rents pays, doit se rendre en Palestine dès le 16 avril afin d’y tra­vailler, pen­dant une semaine, à la construc­tion d’un com­plexe sco­laire pour l’école inter­na­tio­nale de Palestine. Ce der­nier, qui existe déjà, doit être com­plété. On sou­haite que ce com­plexe abrite une mater­nelle, une école pri­maire, un col­lège et un lycée pro­fes­sion­nel de l’hôtellerie qui inclura un res­tau­rant d’application, un hôtel et un lieu de for­ma­tion de chefs cui­si­niers. En plus de faire avan­cer le droit à l’éducation, un droit fon­da­men­tal bafoué par la poli­tique d’isolement et d’enfermement pra­ti­quée par le gou­ver­ne­ment israé­lien, le projet a un volet éco­no­mique, puisqu’il ser­vira au déve­lop­pe­ment du tou­risme alter­na­tif.

« La CSN appuyait la par­ti­ci­pa­tion de cette mili­tante au projet inter­na­tio­nal Bienvenue en Palestine. Nous sommes outrés par ce qui vient de se pro­duire. Nous deman­dons au gou­ver­ne­ment du Canada de pro­tes­ter auprès de celui d’Israël afin qu’il per­mette la libre cir­cu­la­tion des indi­vi­dus. D’ailleurs, par ce projet Bienvenue en Palestine, les par­ti­ci­pants cherchent éga­le­ment à invi­ter les gou­ver­ne­ments à sou­te­nir le droit des Palestiniennes et des Palestiniens à rece­voir des visi­teurs et le droit pour leurs res­sor­tis­sants res­pec­tifs de visi­ter libre­ment la Palestine. Il doit être notam­ment rap­pelé au gou­ver­ne­ment israé­lien que sa fron­tière n’est cer­tai­ne­ment pas à Dorval et Mme Lachapelle doit pou­voir faire ce voyage comme prévu », de clamer le pré­sident de la CSN, Louis Roy.

La CSN, fondée en 1921, regroupe 300 000 membres répar­tis dans les sec­teurs public et privé.

Les commentaires sont fermés.