Grève étudiante

la CLASSE appelle à une mobilisation générale contre le gouvernement libéral

Par Mis en ligne le 27 mars 2012

Montréal – 26 mars 2012 – Suite à la plus grande mani­fes­ta­tion de l’histoire du pays, les asso­cia­tions étu­diantes de la CLASSE réunies en fin de semaine en Congrès ont déter­miné la suite du plan d’action de la grève. Elles en sont res­sor­ties gon­flées à bloc, après avoir convenu d’appeler à une mobi­li­sa­tion géné­rale des Québécois et des Québécoises contre la hausse des frais de sco­la­rité. « Depuis quelques semaines, la ministre de l’Éducation ne cesse de répé­ter que la lutte contre la hausse des frais de sco­la­rité se fait au détri­ment de la popu­la­tion. À partir de main­te­nant, le mou­ve­ment étu­diant doit deve­nir un mou­ve­ment social. Après une mani­fes­ta­tion de cette ampleur et avec un taux d’insatisfaction record contre les libé­raux, les condi­tions sont réunies pour un Printemps qué­bé­cois ! » déclare Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de la CLASSE.

La Coalition annonce donc une série d’actions visant à soli­di­fier la soli­da­rité entre les étu­diants et étu­diantes et les tra­vailleurs et tra­vailleuses. « Comment les libé­raux osent-ils pré­tendre défendre les inté­rêts de la popu­la­tion, alors que dans la quasi-tota­lité des conflits de tra­vail, logent du côté patro­nal ? » s’interroge M. Nadeau-Dubois, annon­çant que ce samedi, des gré­vistes de par­tout au Québec conver­ge­ront vers Alma, alors que se tien­dra une mani­fes­ta­tion inter­na­tio­nale de soli­da­rité avec les lock-outé-e-s de Rio Tinto Alcan.

« La hausse des frais de sco­la­rité s’inscrit dans un contexte poli­tique beau­coup plus large, et il est temps que le mou­ve­ment de grève étu­diante s’élargisse afin de contes­ter la direc­tion que les libé­raux donnent au Québec depuis leur pre­mier mandat », pour­suit le porte-parole. La CLASSE annonce donc la tenue d’un grand forum popu­laire le 9 avril pro­chain à Montréal. L’ensemble des orga­ni­sa­tions de la société civile et des citoyens et citoyennes est convié à cet évè­ne­ment his­to­rique.

La CLASSE annonce éga­le­ment deux actions natio­nales lors de la semaine pro­chaine. Le 2 avril, des gré­vistes de par­tout au Québec pren­dront les rues de Sherbrooke et le 4 avril, la CLASSE appelle à une jour­née de mani­fes­ta­tions régio­nales coor­don­nées. D’ici là, les actions locales se mul­ti­plie­ront. « À partir de main­te­nant, les actions étu­diantes se mul­ti­plie­ront. Chaque jour, plu­sieurs actions et mani­fes­ta­tions auront lieu afin de mettre une pres­sion sans pré­cé­dent sur le gou­ver­ne­ment libé­ral ! » conclut Gabriel Nadeau-Dubois.

Horaire de la semaine du 26 au 30 mars

Lundi

  • Début de l’occupation per­ma­nente de la Place Laurentienne à l’Université de Montréal
  • Début du blo­cage per­ma­nent de la Faculté de musique de l’Université de Montréal
  • 11h : Action étu­diante, départ au métro Sauvé
  • 13h : Manifestation régio­nale à Drummondville (Départ devant le Cégep)

Mardi

  • 7h30 : Action de per­tur­ba­tion étu­diante (Départ au métro Papineau)

Mercredi 

  • 9h00 : Manif-action (Départ au Cégep Maisonneuve à Montréal)

Jeudi

  • 7h : Manif-action contre la mar­chan­di­sa­tion de l’éducation (Départ devant le 3200 Jean-Brillant)
  • 12h : « Grande Mascarade » fes­tive étu­diante (Départ au Square Philips)

Fondée par l’ASSÉ en décembre der­nier dans le contexte de la hausse des frais de sco­la­rité, la Coalition large de l’ASSÉ (CLASSE) est une coa­li­tion natio­nale d’associations étu­diantes repré­sen­tant actuel­le­ment la majo­rité des gré­vistes Elle ras­semble pré­sen­te­ment plus de 90 000 membres dans les cégeps et uni­ver­si­tés du Québec.

-30-

Renseignements :

Les commentaires sont fermés.