L’AÉCG inquiète des municipalités partout au Canada

Par Mis en ligne le 19 octobre 2011

Au fur et à mesure que les Canadiens prennent connais­sance de l’Accord éco­no­mique et com­mer­cial global entre le Canada et l’Union euro­péenne ou l’AÉCG, des col­lec­ti­vi­tés de par­tout au pays sont inquiètes. De nom­breuses col­lec­ti­vi­tés ont adopté des réso­lu­tions deman­dant aux gou­ver­ne­ments pro­vin­ciaux et ter­ri­to­riaux de négo­cier une exemp­tion de l’AÉCG claire et per­ma­nente pour les gou­ver­ne­ments locaux.

« L’AÉCG a de sérieuses réper­cus­sions pour les muni­ci­pa­li­tés, a déclaré le pré­sident natio­nal du SCFP, Paul Moist. En plus d’ouvrir la porte à la pri­va­ti­sa­tion de l’eau, l’AÉCG menace les appro­vi­sion­ne­ments locaux et la démo­cra­tie en met­tant les droits des entre­prises au pre­mier rang. »

La pro­chaine ronde de négo­cia­tions, et peut-être la der­nière, aura lieu à Ottawa cette semaine.

Le SCFP a pro­duit une vidéo de trente secondes qui attire l’attention sur le fait que l’AÉCG est la pre­mière entente com­mer­ciale qui traite de l’approvisionnement de l’eau publique. L’AÉCG pour­rait forcer les muni­ci­pa­li­tés à pri­va­ti­ser les ser­vices d’eau au plus bas soumissionnaire.

Ci-des­sous, une liste par­tielle des col­lec­ti­vi­tés qui ont mani­festé des craintes ou qui ont adopté une réso­lu­tion contre l’AÉCG :

  • Alnwick/​Haldimand (Ontario)
  • Asphodel-Norwood (Ontario)
  • Brantford (Ontario)
  • Brockville (Ontario)
  • Burnaby (Colombie-Britannique)
  • District sco­laire de Chilliwack (Colombie-Britannique)
  • District de Kent (Colombie-Britannique)
  • Drayton Valley (Alberta)
  • Esterhazy (Saskatchewan)
  • Grand Forks (Colombie-Britannique)
  • Hamilton (Ontario)
  • Lashburn (Saskatchewan)
  • Lillooet (Colombie-Britannique)
  • Logan Lake (Colombie-Britannique)
  • London (Ontario)
  • Lunenberg (Nouvelle-Écosse)
  • New Tecumseh (Ontario)
  • North Vancouver (Colombie-Britannique)
  • Quinte West (Ontario)
  • Trail (Colombie-Britannique)
  • Trent Hills (Ontario)
  • Windsor-Essex (Ontario)

À son congrès annuel cette année, l’Union des muni­ci­pa­li­tés de la C.-B. a adopté une réso­lu­tion pro­po­sée par le dis­trict de Kent de « reti­rer les ser­vices d’eau de tout enga­ge­ment com­pris dans l’AÉCG entre le Canada et l’UE ». La pro­po­si­tion pré­ci­sait que « l’inclusion des ser­vices d’eau dans l’Accord éco­no­mique et com­mer­cial global entre le Canada et l’Union euro­péenne (AÉCG) mine­rait le contrôle public et la red­di­tion de compte de ces biens essen­tiels » et inter­pel­lait la Fédération cana­dienne des muni­ci­pa­li­tés (FCM) d’adopter la même position.
Pour en savoir plus : 

Greg Taylor, Communications SCFP, 613-818-0067 (gtaylor@​cupe.​ca)

Janet Szliske, Communications SCFP, 1-604-454-7293 (jszliske@​cupe.​ca)

Les commentaires sont fermés.