IRIS

Institut de recherche et d’informations socio-économiques

Mission

Par Mis en ligne le 08 août 2014

L’IRIS, un ins­ti­tut de recherche sans but lucra­tif, indé­pen­dant et pro­gres­siste, a été fondé en 2000.

L’Institut pro­duit des recherches sur les grands enjeux de l’heure (par­te­na­riats public-privé, fis­ca­lité, édu­ca­tion, santé, envi­ron­ne­ment, etc.) et dif­fuse un contre-dis­cours aux pers­pec­tives que défendent les élites éco­no­miques.

Contrairement aux tenants d’un néo­li­bé­ra­lisme qui limite l’existence humaine aux rap­ports éco­no­miques ato­mi­sés, l’IRIS fait la pro­mo­tion d’un équi­libre entre l’intérêt col­lec­tif et la liberté indi­vi­duelle.

Le pro­gramme de recherche de l’Institut se dis­tingue par l’autonomie de son équipe de chercheur·e·s. Au fil des ans, cette indé­pen­dance a permis une dif­fu­sion gran­dis­sante des tra­vaux de l’IRIS dans les médias, le monde aca­dé­mique et chez les citoyens et citoyennes de tous les milieux.

Dans un souci d’éducation popu­laire, les docu­ments pro­duits par l’Institut sont acces­sibles gra­tui­te­ment sur Internet. Ses chercheur·e·s sont éga­le­ment dis­po­nibles pour donner des confé­rences et animer des ate­liers.

Indépendance de l’IRIS

La cré­di­bi­lité de l’IRIS est fondée sur son indé­pen­dance. En ce sens, l’institut régit son fonc­tion­ne­ment interne pour qu’en aucun cas son finan­ce­ment n’affecte la rigueur de ses recherches.

Le conseil d’administration de l’IRIS est uni­que­ment com­posé des cher­cheur-es de l’institut et, à l’occasion, de cher­cheur-es-asso­cié-es. Aucun par­te­naire ou membre de l’IRIS, peu importe le mon­tant par lequel il contri­bue au finan­ce­ment de l’institut, ne siège au conseil d’administration.

Deux ins­tances per­mettent néan­moins aux par­te­naires et aux membres de par­ta­ger leurs réflexions et pré­oc­cu­pa­tions avec les cher­cheur-es de l’institut :

  • Les par­te­naires natio­naux sont invi­tés à un conseil stra­té­gique, une ins­tance consul­ta­tive qui se réunit deux fois par année.
  • Les par­te­naires inter­mé­diaires et locaux sont invi­tés avec les membres indi­vi­duels à se rendre à l’assemblée annuelle des membres où ils peuvent par­ti­ci­per au choix d’un sujet de note socio-éco­no­mique.

Si l’IRIS accepte de signer des contrats de recherche sur des thèmes donnés par un tiers, il est tou­jours sti­pulé dans de tels contrats que l’IRIS est le seul res­pon­sable des conclu­sions de l’étude. Les orga­ni­sa­tions qui pro­posent ces contrats n’ont par consé­quent aucune influence sur les résul­tats des recherches, elles choi­sissent uni­que­ment le sujet de celles-ci. Par ailleurs, l’IRIS s’engage, par souci de trans­pa­rence, à men­tion­ner le nom des orga­ni­sa­tions qui les ont finan­cés lors de la publi­ca­tion de telles études.

Aucune orga­ni­sa­tion à but lucra­tif ne peut deve­nir par­te­naire de l’IRIS.

L’IRIS ne reçoit pas de sub­ven­tion directe du gou­ver­ne­ment et n’est pas affi­lié à une ins­ti­tu­tion uni­ver­si­taire. Cela lui permet de conser­ver son auto­no­mie tant pour l’élaboration de ses pro­grammes de recherche que pour la ges­tion de ses affaires cou­rantes.

Les commentaires sont fermés.