Forum à Mexico et mobilisations nord-américaines:BASTA du libre-échange !

Mis en ligne le 28 janvier 2014

Manta_TLCAN20_final_petitLes 20 ans de l’ALÉNA : un bilan social désas­treux

« Les 20 ans de l’ALÉNA : BASTA du libre-échange !

Montréal et Mexico, le 28 jan­vier 2014 – L’Accord de libre-échange avec l’Union euro­péenne (AÉCG) conti­nue d’être négo­cié en secret par les gou­ver­ne­ments cana­dien et qué­bé­cois, à l’instar du Partenariat trans­pa­ci­fique (PTP) qui est encore plus méconnu de la popu­la­tion. Pour pro­vo­quer et ali­men­ter le débat public qu’il est urgent de tenir au Québec, quoi de mieux que de réa­li­ser un bilan social éco­no­mique et social des impacts de l’Accord de libre-échange nord-amé­ri­cain (ALÉNA) qui sert encore aujourd’hui de modèle et qui célèbre son ving­tième anni­ver­saire en ce mois de jan­vier 2014 ?

C’est ainsi qu’à comp­ter d’aujourd’hui jusqu’au 31 jan­vier 2014, se tient à Mexico un Forum mul­ti­sec­to­riel des orga­ni­sa­tions sociales et syn­di­cales d’Amérique du Nord. Les orga­ni­sa­tions du Québec sont du rendez-vous, cha­peau­tées par le Réseau qué­bé­cois sur l’intégration conti­nen­tale (RQIC), une large coa­li­tion qui tra­vaille sur les enjeux du libre-échange depuis la moitié des années 1980. Non seule­ment la délé­ga­tion qué­bé­coise par­ta­gera ses ana­lyses avec ses par­te­naires mexi­cains et états-uniens afin de réper­to­rier et docu­men­ter les effets catas­tro­phiques de l’ALÉNA sur dif­fé­rents sec­teurs de nos socié­tés, mais elle par­ti­ci­pera aussi acti­ve­ment aux débats sur la néces­sité de bâtir ensemble un modèle radi­ca­le­ment dif­fé­rent d’échanges entre les peuples.

« Le triste anni­ver­saire de l’ALÉNA doit nous rap­pe­ler les risques de pour­suivre dans la folle logique d’un modèle qui a non seule­ment été un désastre pour le fra­gile équi­libre de la pla­nète, mais qui en plus ren­force les inéga­li­tés sociales en ser­vant d’abord les inté­rêts des mul­ti­na­tio­nales », a affirmé Pierre-Yves Serinet, coor­don­na­teur du RQIC. « Il est non seule­ment néces­saire de faire contre­poids aux pro­mo­teurs de la mon­dia­li­sa­tion néo­li­bé­rale dont la rhé­to­rique est très bien orches­trée mais peu rigou­reuse —comme le prouve l’extase dans les médias en octobre der­nier concer­nant l’entente de prin­cipe avec l’Europe sans que per­sonne n’ait vu le texte— mais il est aussi urgent de pro­vo­quer un large débat public sur un modèle éco­no­mique qui a brisé ses pro­messes et n’a pas servi la pros­pé­rité de nos popu­la­tions ni amé­lioré notre qua­lité de vie », affirme Pierre-Yves Serinet, coor­don­na­teur du RQIC. « Il est temps de penser et bâtir un nou­veau para­digme ».

Le Forum mul­ti­sec­to­riel nord-amé­ri­cain « Les 20 ans de l’ALÉNA : BASTA du libre-échange !» se ter­mi­nera le 31 jan­vier 2014 avec une grande marche dans les rues de Mexico, à laquelle feront écho près d’une cin­quan­taine d’actions au quatre coins de l’Amérique du Nord (carte inter­ac­tive sur http://​bit​.ly/​1​f​rYRaI)

À Montréal, toutes les citoyennes et citoyens sont invitéEs à un ras­sem­ble­ment à 12h (midi) contre le PTP et la mon­dia­li­sa­tion néo­li­bé­rale devant le Complexe Guy-Favreau au Centre-Ville de Montréal. Une ini­tia­tive d’ATTAC-Québec, Eau Secours!, Universities Allied for Essential Medicines, la CSN, Raging Grannies, le cha­pitre de Montréal du Conseil des Canadiens, entre autres.

L’action sera suivie de la soirée de lan­ce­ment du livre « Zapatos en las pie­dras » en pré­sence de Raúl Gatica, coau­teur de l’ouvrage et réfu­gié poli­tique à Vancouver en raison de la per­sé­cu­tion vécue pour son acti­visme au sein du Conseil autoch­tone popu­laire de Oaxaca Ricardo-Flores-Magon. Co-orga­ni­sée par le Comité pour les droits humains en Amérique latine et la Ligue inter­na­tio­nale des luttes des peuples, l’évènement se tien­dra au Café Artère à comp­ter de18h00.

« Nous sommes à Mexico et déploie­rons des actions par­tout en Amérique du Nord pour dénon­cer le mal causé par l’ALÉNA dans la région et pour résis­ter aux nou­velles menaces posées par les accords de nou­velle géné­ra­tion, comme l’AÉCG, le PTP, les négo­cia­tions trans­at­lan­tiques États-Unis / Union euro­péenne (TAFTA), et bien d’autres. C’est par des actions coor­don­nées par delà les fron­tières, qu’elles soient sec­to­rielles ou géo­gra­phiques, que nous avons réussi dans le passé à contrer les coups de force des mul­ti­na­tio­nales. Qui ne se sou­vient pas que l’Accord mul­ti­la­té­ral sur l’investissement (AMI), la ronde du mil­lé­naire de l’Organisation mon­diale du com­merce (OMC), la Zone de libre-échange des Amériques (ZLÉA) sont tous tombés quand les peuples se sont levés et ont dit non. Il n’y a pas de raison qu’on ne réus­sisse pas à nou­veau !», a conclu Nadja Palomo, co-coor­don­na­trice du Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL) et membre de la Coalition qué­bé­coise sur les impacts sociaux-envi­ron­ne­men­taux des trans­na­tio­nales en Amérique latine (QUISETAL).

La délé­ga­tion qué­bé­coise pilo­tée par le RQIC est com­po­sée des Amis de la Terre Québec, de la Centrale des syn­di­cats démo­cra­tiques (CSD), de la Coalition qué­bé­coise sur les impacts sociaux-envi­ron­ne­men­taux des trans­na­tio­nales en Amérique latine (QUISETAL) et du Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL), de la Confédération des syn­di­cats natio­naux (CSN), du Conseil cen­tral du Montréal métro­po­li­tain de la CSN, de la Fédération des femmes du Québec (FFQ), de la Fédération des tra­vailleurs et tra­vailleuses du Québec (FTQ), et du Syndicat des Métallos -FTQ.

RENSEIGNEMENTS :

Pierre-Yves Serinet, RQIC, Cellulaire à Mexico : 011-52-1-55-3884-2007

rqic@​ciso.​qc.​ca / http://​rqic​.alter​na​tives​.ca

Manif : evezina80@​gmail.​com / apirani.​coc.​montreal@​gmail.​com ; 450-371-2529

Lancement du livre : http://​bit​.ly/​1​g​m0hIz

Actions en Amérique du Nord : http://​bit​.ly/​1​f​rYRaI

Les commentaires sont fermés.