En finir avec le néolibéralisme

Par Mis en ligne le 03 août 2012

L’université populaire des NCS et les élections du 4 septembre.

Les pro­chains mois s’annoncent très chauds avec la reprise des mobi­li­sa­tions étu­diantes et popu­laires et l’élection. Le gou­ver­ne­ment Charest espère faire oublier la cor­rup­tion et la voyou­cra­tie en se pré­sen­tant le défen­seur de la « loi et de l’ordre ». Le PQ de Pauline Marois parle des deux coins de la bouche tout en repre­nant les thèmes « lucides » qui ont mené ce parti à orches­trer le mas­sacre du sec­teur public, à enta­mer le pro­ces­sus de pri­va­ti­sa­tion et à confor­ter béa­te­ment la sub­ju­ga­tion sous le cou­vert du libre-échange. La pseudo alter­nance nous enferme dans un cul-de-sac per­ma­nent. Se débar­ras­ser des Libéraux, oui certes, confron­ter le néo­li­bé­ra­lisme sous toutes ses formes, c’est encore mieux. Cela peut paraître ambi­tieux, mais pour­quoi pas ?

Il y a une alter­na­tive du côté de Québec Solidaire. Et aussi et sur­tout, il y a les mou­ve­ments popu­laires et els citoyen.ne.s en colère. Ce sont eux qui portent le gros de la résis­tance. En plus ils ont des idées sur com­ment recons­truire notre société meur­trie par tant de men­songes et de pillages. Plusieurs des mou­ve­ments sont prêts à se lancer dans la bataille poli­tique, mais pas néces­sai­re­ment les yeux bou­chés. Dans quelle mesure une réelle conver­gence peut être construire entre les mou­ve­ments popu­laires et QS ? Comment récon­ci­lier les impé­ra­tifs de la lutte par­le­men­taire avec ceux des luttes ? Qu’est-ce que cela veut dire concrè­te­ment « faire de la poli­tique autre­ment » ? Qu’est ce que les mou­ve­ments popu­laires ont à apprendre de QS ? Et qu’est-ce que QS a à apprendre des mou­ve­ments popu­laires ?

Ce sont ces ques­tions, et bien d’autres, que la 3e édi­tion de l’université popu­laire des NCS abor­dera du 16 au 18 août à l’UQAM à Montréal dans le cadre d’une qua­ran­taine de ses­sions et avec une cen­taine de per­sonnes res­sources qui consti­tuent indi­vi­duel­le­ment et ensemble un véri­table « intel­lec­tuel col­lec­tif » au ser­vice des mou­ve­ments et des résis­tances.

Pour les infos sur le pro­gramme et les moda­li­tés d’inscription :

Les commentaires sont fermés.