En finir avec le néolibéralisme

L’université populaire des NCS et les élections du 4 septembre.

Les prochains mois s’annoncent très chauds avec la reprise des mobilisations étudiantes et populaires et l’élection. Le gouvernement Charest espère faire oublier la corruption et la voyoucratie en se présentant le défenseur de la « loi et de l’ordre ». Le PQ de Pauline Marois parle des deux coins de la bouche tout en reprenant les thèmes « lucides » qui ont mené ce parti à orchestrer le massacre du secteur public, à entamer le processus de privatisation et à conforter béatement la subjugation sous le couvert du libre-échange. La pseudo alternance nous enferme dans un cul-de-sac permanent. Se débarrasser des Libéraux, oui certes, confronter le néolibéralisme sous toutes ses formes, c’est encore mieux. Cela peut paraître ambitieux, mais pourquoi pas ?

Il y a une alternative du côté de Québec Solidaire. Et aussi et surtout, il y a les mouvements populaires et els citoyen.ne.s en colère. Ce sont eux qui portent le gros de la résistance. En plus ils ont des idées sur comment reconstruire notre société meurtrie par tant de mensonges et de pillages. Plusieurs des mouvements sont prêts à se lancer dans la bataille politique, mais pas nécessairement les yeux bouchés. Dans quelle mesure une réelle convergence peut être construire entre les mouvements populaires et QS ? Comment réconcilier les impératifs de la lutte parlementaire avec ceux des luttes ? Qu’est-ce que cela veut dire concrètement « faire de la politique autrement » ? Qu’est ce que les mouvements populaires ont à apprendre de QS ? Et qu’est-ce que QS a à apprendre des mouvements populaires ?

Ce sont ces questions, et bien d’autres, que la 3e édition de l’université populaire des NCS abordera du 16 au 18 août à l’UQAM à Montréal dans le cadre d’une quarantaine de sessions et avec une centaine de personnes ressources qui constituent individuellement et ensemble un véritable « intellectuel collectif » au service des mouvements et des résistances.

Pour les infos sur le programme et les modalités d’inscription :