Émancipation”, un livre de Jean-Louis Sagot-Duvauroux

Le libéralisme affirme que l’histoire de la liberté a trouvé son cadre. La démocratie représentative, la mondialisation capitaliste, l’universalisation des valeurs occidentales en constitueraient l’indépassable horizon. Toute tentative pour aller plus loin serait vouée à se retourner en son contraire. Et si on faisait l’inventaire ?. Émancipation est un manifeste pour une politique alternative à la clôture libérale de l’histoire. Tournant le dos aux rêveries totalitaires, ce texte explore les frontières où de la liberté est concrètement gagnable. Une proposition politique immédiatement possible à engager se dessine. Non pas l’accumulation des ” anti “- antilibéral, anticapitaliste, voire anti-occidental -, mais la description positive de processus à l’œuvre qui ouvrent sur l’égalisation des conditions politiques, économiques et symboliques. Dans ses précédents ouvrages, Jean-Louis Sagot-Duvauroux avait déjà visité quelques-unes de ces mises en mouvement : gratuités, dépassement des déséquilibres identitaires. Avec “Émancipation il propose une boussole pour sortir sans se perdre de la soumission à l’ordre actuel

Un livre de 187 pages, publié à La Dispute (18 septembre 2008)